une finale qui grince fort

Quelques jours après Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoirc’est au tour de maison du dragon pour dévoiler la fin de sa première saison. Tirant parti de l’expérience acquise à partir de jeu des trônesmais avec moins de ressources que le colosse Amazon et un programme beaucoup moins familier, le blockbuster en série a-t-il réussi à s’imposer ?

ATTENTION SPOILERS !

Maison du Dragon: photoSPOILERS DANS UN DIT!

C’EST LE DERNIER BARBECUE

La première saison de maison du dragon terminé, non sans être sorti avec les honneurs d’une situation complexe, sinon inextricable. descendant du phénomène jeu des trônesune série qui a surpris, fasciné et finalement suscité même ses fans les plus dévoués, cette nouvelle production devait renouer avec la passion d’hiersans susciter les mêmes colères, mais contraint de se renouveler en profondeur, au risque de passer pour une pâle copie.

Autant de difficultés, qui seront devenues des réussites, particulièrement visibles dans cet ultime épisode, qui parvient à former une boucle quasi parfaite avec le pilote de la série, les thèmes qu’il proposait, tout en ouvrant de fabuleuses pistes pour l’avenir. . Gageons que l’ensemble devra encore faire face à des opinions bien arrêtées. parfois assez éloignée de la réalité, ou clairement teintée d’émotions non pertinentes, quand elle n’est pas l’objet d’une comparaison vide de sens avec son modèle.

Maison du Dragon: photo

Vraiment, la table est belle.

Ainsi, ceux qui pleurent depuis des semaines la qualité des effets spéciaux trouveront sans doute matière à se plaindre, l’épisode qui nous intéresse, encore plus que ceux qui l’ont précédé, d’une ampleur de maîtrise visuelle quasi inédite dans la production en série contemporaine. . . Nous sommes à nouveau piégés par la photographie funéraire de l’ensemblealternant entre les teintes bronze des manoirs en décomposition ou les reflets glacés des forteresses balayées par la pluie, ainsi que la pléthore de détails et le désir de la série de toujours avoir une signification forte pour eux.

En témoigne cette table de pierre dédiée aux réflexions stratégiques, que les Targaryen alimentent avec les flammes, afin qu’elle révèle les informations gravées dessus. Comme ses propriétaires, ce n’est que dans la brûlure et l’éclat qu’il se révèle. Chaque scène apporte son lot de nuances, d’abîmescomme si le petit théâtre en passe de devenir un jeu de boucherie qui se déroulait devant nous était bien le jouet des dieux antiques, qui avaient éparpillé, çà et là, les indices de leur participation.

Un sentiment de fatalité et de tragédie qui multiplie les éléments les plus forts de ce dernier chapitre.

Maison du Dragon: photo

le seul patron

LE DÉMON DE MINUIT

Formidable, sournois et volontairement enragé, Daemon doit faire face à diverses épreuves, soigneusement ordonnées par le récit. Alors que son enfant à naître subit le sort d’une stomie oubliée dans une pierrade, il doit prendre part aux rênes deune alliance aristocratique et militaire destinée à restaurer sa femme sur le trôneni la remplacer, ni laisser son penchant pour le chaos anéantir ses chances de succès.

Une fois de plus, le personnage se démarque par ses nuances et ses passions frustrées, autant de lignes contradictoires que la mise en scène et son interprète captent à merveille. Le faciès de plus en plus tordu de Smith il s’articule parfaitement au sein d’une grammaire visuelle qui joue toujours avec l’échelle, alterne angles hauts et bas, augmentant de fait à la fois la confusion du personnage et sa nature éruptive.

La Maison du Dragon : photo, Matt Smith, Emma D'Arcy

“Pensez-vous qu’ils parleront de la table sur Widescreen?”

A côté de lui, la coupure se déroule naturellement pour nous faire sentir à quel point la situation menace à chaque mot prononcé de devenir incontrôlable. C’est qu’avec cette lignée, la vie elle-même semble mourir. Une malédiction qui se referme sur Rhaenyra, qui, comme sa mère avant elle et comme elle l’a fait en milieu de saison, va devoir faire face à une maternité douloureuse.

Le scénario ne sera pas assez fou pour lui faire subir un sort similaire à celui de l’ancienne épouse de Daemon ou de son propre parent, et sa famille n’en sera que davantage mise à l’épreuve. C’est donc à un enfant prématuré et mort qu’elle donne la vie, et le Reine supprimée d’être ainsi consacrée comme un terrible utérus, sur laquelle plane l’ombre de la mort et de la trahison. Une trahison qu’elle imposa à son premier mari en engendrant une descendance autre que la sienne, une mort qu’elle propagea désormais, quand son titre et son mariage devaient enfin assurer son bonheur.

Maison du Dragon: photo

Les étrangers sont partis

REGARDEZ LES HOMMES VOLER

Après le coup d’État attendu, consacré par l’épisode 9, on attendait la réponse de la branche légitime de la dynastie, écartée par le clan Hightower. C’est vrai qu’on voit le début d’une stratégie, on devine des batailles possibles, mais la part de drame et d’adrénaline que l’on avait le droit de réclamer viendra deun arc narratif plutôt inattenduqui porte le potentiel de révolutions durables au sein de la franchise.

jeu des trônes il s’était affirmé dans les derniers instants de son premier épisode de saison, passant complètement à la fantaisie grâce à l’image d’un dragon nouvellement éclos. Son descendant parvient à les réinventer. Ceux qui jusqu’à présent n’étaient que armes interchangeables et assez dépourvues de personnalitéont vu leur protagonisme considérablement augmenté au cours des 10 épisodes de cette saison inaugurale.

Maison du Dragon: photo

Une belle famille, un peu trop grande peut-être

Pour la première fois, on les retrouve désobéissants, quand Lucerys et Aemond s’affrontent dans les cieux. Ayant doublé le second au premier dans le jeu des alliances diplomatiques, voici les deux ennemis qui s’entrechoquent sur le dos des dragons… jusqu’à ce que leur monture leur désobéisse. Au cours de cette scène techniquement étonnante, composée à la perfection, selon un tempo aussi intense que brutal, c’est l’héritage de jeu des trônes qui est intelligemment transfiguré.

maison du dragon il s’était efforcé de remettre les dragons au centre non pas des affaires martiales, mais des affaires symboliques. Les créatures sont ainsi devenues synonymes d’honneur, de pouvoirjusqu’aux derniers instants de l’épisode 10, où ils sont désormais capables d’incarner pleinement les passions qui dévorent leurs maîtres jusqu’à leur sembler incontrôlables.

Maison du Dragon : photo, Matt Smith

On sent que ces deux-là vont bien s’entendre

Et quand Les mâchoires de Vhagar se referment sur Lucerys.La série n’est pas censée être émotionnelle, nous passons trop peu de temps avec le jeune prince pour le voir écrasé par un monstre écailleux pour être un sujet profondément émotionnel. En revanche, c’est une surprise et un changement conceptuel total. La force de maison du dragon c’était réinjecter de l’humanité dans un univers que son succès avait rempli d’une terrible pesanteur.

Pas seulement HBO a atteint cet objectif, et ce depuis son pilotemais son succès aura atteint le point de conclure sa première saison par la promesse d’un spectacle tragique extraordinaire, et l’avènement de sa figure centrale, le dragon, enfin élevé au rang de personnage.

La saison 1 de House of the Dragon est disponible dans son intégralité en France à partir du 24 octobre 2022 sur OCS

Maison du Dragon: photo

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*