Un bijou de Ben Yedder ne suffit pas à Monaco… – Débrief et NOTES des joueurs (Ferencvaros 1-1 ASM) – Football

Avec le tout lancé par Wissam Ben Yedder, l’AS Monaco s’est accrochée sur la pelouse de Ferencvaros (1-1) ce jeudi lors de la 5e journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Désormais deuxième du groupe H, le club de la Principauté ne peut plus prétendre à la première place, mais son destin est entre ses mains.

Un bijou Ben Yedder ne suffit pas

Pourtant, Wissam Ben Yedder avait inscrit un superbe but.

L’AS Monaco peut céder la première place, mais elle a son destin en main pour la seconde (qualification pour les play-offs). Malgré un magnifique Madjer de Wissam Ben Yedder, le club de la Principauté est resté en échec à Ferencvaros (1-1) ce jeudi en raison de la 5e journée de la phase de poules de la Ligue Europa.

Avec ce match nul, l’ASM remontait tout de même à la 2e place du groupe H, mais ne pouvait plus revenir dans le club leader hongrois. D’autre part, le club français sera maître de son avenir européen lorsqu’il accueillera le Red Star à Belgrade la semaine prochaine.

Madjer de Ben Yedder !

Dès les premières minutes, les Monégasques se sont montrés très dangereux avec une frappe de Ben Yedder sur la barre transversale puis une reprise de Fofana sauvé devant sa cage par Wingo. Maîtrisant le ballon, le club de la Principauté a exercé une pression croissante sur un secteur défensif hongrois qui ne respirait pas la sérénité. Pourtant, au fil des minutes, les débats s’équilibrent avec un club français trop imprécis qui se rapproche de la zone de vérité…

Dominateurs, les hommes de Philippe Clément ont cependant eu de cruelles difficultés à insuffler du rythme dans cette rencontre, qui peinait vraiment à lâcher prise. Puis, sur une sortie de Disasi, le défenseur créait l’écart côté droit et centrait pour Ben Yedder, auteur d’un centre de Madjer pour ouvrir le score (0-1, 31e). Un grand geste ! En toute confiance, l’ASM a géré les débats jusqu’à la pause malgré la blessure de Vanderson et une tête dangereuse de Zachariassen.

Monaco souffre et craque…

De retour des vestiaires, les troupes de Stanislav Tcherchessov sont revenues avec de meilleures intentions et ont profité des difficultés de Diatta, utilisées comme piston, pour se projeter. Sore, Monaco jouait avec le feu et s’exposait d’une tête de Ladouni qui frôlait le poteau de Nbel. Malgré les indications d’un Clemente qui agit dans son domaine technique, le club de la Principauté a eu du mal à reprendre le contrôle.

Cependant, sur un coup franc, Monaco a raté l’occasion de se mettre à l’abri avec un gros loup de Volland après une pagaille dans la surface. Incapables de faire le break, les Monégasques ont subi les débats dans les derniers instants. Et contraint d’endurer, le club de la Principauté a été puni avec l’égalisation de Zachariassen, auteur d’un tir au premier poteau (1-1, 82e). Encore un résultat européen frustrant pour l’ASM…

La note du match : 5,5/10

Une rencontre tout simplement correcte. Cependant, dans les premières minutes, l’AS Monaco a mis un bon rythme avec quelques mouvements intéressants. Mais très vite, un faux rythme s’est installé dans le jeu… jusqu’à ce que les Monégasques marquent. Malheureusement pour le spectacle, ce premier match n’a pas forcément laissé tomber le match, Ferencvaros se réveillant quand même au deuxième acte… avec un résultat cruel pour les Français.

Les objectifs :

– Déplacé côté droit, Disasi assure le surplus en attaque et parvient à éliminer son adversaire direct. Du centre, le défenseur trouvait Ben Yedder dans la surface, qui ouvrait le score d’un centre de Madjer (0-1, 31e).

– A l’entrée de la surface, Nguen profite de l’attitude expectative des défenseurs monégasques pour déplacer Zachariassen dans le dos de Disasi. D’un Badiashile trop faible, l’ailier gratifiait d’un tir au premier poteau (1-1, 82e).

Les NOTES des MONSGASQUES

Maxifoot a attribué une note (sur 10) à chaque joueur de l’AS Monaco.

Homme du match : Wissam Ben Yedder (6,5/10)

Le capitaine de l’AS Monaco a été décisif. Après un premier but logiquement refusé dans les premières minutes pour hors-jeu, l’international français a manqué de chance dans le public avec un tir sur la barre transversale. Impliqué dès lors dans les meilleurs jeux de son équipe, il est récompensé de ses efforts par ce premier but d’un superbe Madjer sur un centre de Disasi. Un geste magnifique pour une belle copie malgré une seconde période moins aboutie.

MONACO :

Alexander Nbel (5) : Pas forcément très en confiance ces dernières semaines, le gardien de l’AS Monaco n’est pas décédé ce jeudi. Généralement indifférent aux attaquants adverses peu inspirés en première mi-temps, le gardien prêté par le Bayern Munich a longtemps repoussé les attaques hongroises après la pause. Mais dans l’égalisation de Zachariassen, ce n’était pas décisif.

Axel Disasi (6,5) : le défenseur central de l’AS Monaco a rendu une belle copie. Défensivement, le Français s’est montré autoritaire dans ses interventions et a longtemps gagné ses duels pour gérer les offensives hongroises dans sa surface… mais il a été rattrapé dans le but de Zachariassen. Et bien sûr, l’ex de Rémois a sublimé son jeu avec cette montée et cette passe décisive pour permettre à Ben Yedder d’ouvrir le score.

Guillermo Maripán (5,5) : dans l’axe de cette défense à trois, le Chilien a été extrêmement sérieux pendant 81 minutes. Simplement parfait dans les duels, le défenseur central de l’AS Monaco a surtout été précieux dans les airs… avant d’arriver en retard sur l’action de l’égalisation hongroise en raison d’un duel perdu sur le côté.

Benot Badiashile (5) – Comme ses coéquipiers en défense centrale, l’international français a longtemps été partant pour ce rendez-vous européen. Avec un vrai sang-froid, le défenseur central de l’AS Monaco a souvent dominé Zachariassen avec plusieurs arrêts précis. Mais contraint d’endurer, il a cédé avec un marquage trop faible sur le but hongrois.

Vanderson (pas marqué) : Dans le couloir droit, le Brésilien n’a pas passé un mauvais moment défensivement avec un Traoré très discret devant. Pourtant, dans ses montées, le piston droit de l’AS Monaco n’a pas beaucoup contribué. Atteint musculairement, il est remplacé à la 40e minute par Krpin Diatta (1). Une catastrophe ! Dans ce rôle inhabituel pour lui, l’ailier monégasque a vécu un véritable calvaire. Ayant beaucoup de mal à gérer les tentatives de Traor, il se jette à l’eau dans diverses actions et incarne un véritable maillon faible. Comme prévu, l’action égalisante est venue de son côté…

Mohamed Camara (5,5) : En sentinelle, le milieu de terrain de l’AS Monaco a fait son boulot. Malgré quelques duels âpres avec Vecsei ou encore Ladouni, l’ancien joueur du RB Salzburg a réussi à gratter plusieurs ballons avec un travail de qualité à la reprise. Et comme à son habitude, le Malien a eu raison de ses émissions.

Youssouf Fofana (5) : Avec Camara, le milieu de terrain de l’AS Monaco a dominé les discussions de l’entrejeu en première mi-temps. Et en plusieurs projections, l’international français a créé le danger pour déplacer ses coéquipiers. Cependant, il faut tout de même souligner son déchet technique avec plusieurs ballons perdus dans ses passes et sa moindre efficacité après la pause. Dans la zone de vérité, l’ancien Alsacien était proche du but, mais Wingo a sauvé son équipe devant son but en début de match. Remplacer la minute 83 par Jean Lucas (pas pas).

Aleksandr Golovine (4) : poste de porte-drapeau pour accompagner Camara et Fofana, le milieu de terrain russe a fait plusieurs combinaisons sur le plan offensif en première mi-temps, mais dans ses tentatives pour se rapprocher de la zone de vérité il a tout fait en se déployant également une vraie imprécision avec de nombreux échecs au niveau individuel. Et après la mi-temps, il a complètement disparu des débats…

Caio Henrique (5,5) : Piston côté gauche, le Brésilien a eu une belle activité. Sérieux notamment dans son travail défensif avec plusieurs bonnes interventions dans le jeu, le Monégasque s’est aussi montré intéressant dans ses montées à centrer dans la surface. Une mauvaise chose? Son marquage très approximatif à l’occasion de la tête de Zachariassen avant la pause.

Kevin Volland (2,5) : Embolo favori pour ce match, l’attaquant de l’AS Monaco n’a pas du tout justifié la confiance de son entraîneur Philippe Clément. Contrairement à Ben Yedder, l’Allemand était généralement discret et ne pouvait jamais vraiment inquiéter Dibusz en gaspillant sa seule chance en seconde période. Même dans le jeu, il a peu pesé dans les débats. Remplacer la minute 83 par Piston Breel (non non).

Wissam Ben Yedder (6,5) – Veuillez lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Ligue Europa en Maxifoot

Et pour vous, qui ont été les meilleurs et les pires joueurs du match ? réagir dans le domaine de “commentaires” vers le bas !

FERENCVAROS 1-1 MONACO (mes-tps : 0-1) – LIGUE EUROPA – Groupe H (Monaco) / Journée 5
Stade: Groupama Arna – Arbitre: E. Jorgji

mais : K. Zachariassen (81e) pour FERENCVAROS – W. Ben Yedder (31e) pour MONACO
avertissements : E.Botka (24e), D. Dibusz (32e), A. Ladouni (80e), M. Besic (90+2e)pour FERENCVAROS – Caméra M. (56e), G. Maripan (84e)pour MONACO

FERENCVAROS : D.DibusS. Mmaee, E. BotkaH.Wingo, L. Pszka (T. Nguen, 65e)B. Vcsei (M. Besic, 56e), A. LadouniA. Gojak (Marquinhos, 46 ans, puis A. Est, 90+1)K. Zachariassen, A.TraorR. Mmaee

MONACO : A. NbelA.Desai, G. Maripan, B.BadiashileY. Fofana (Jean Lucas, 83 ans), M. CaméraVanderson (K. Diatta, 41e), Caio HenriqueA. GolovineK. Volland (B. Embolo, 83e), W. Ben Yedder

Auteur du premier but, Ben Yedder a remercié son passeur décisif, Disasi (0-1, 31e)

Nubel a soulagé son peuple pendant un moment

Mais Zachariassen gallisait enfin (1-1, 82e)

Ferencvarosa confirme la première place du groupe H

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*