Toulouse. Comment cet ancien bâtiment géant du téléphone change radicalement de fonction

Après avoir quitté Orange en septembre 2021, l'immense bâtiment du 41 rue de Soupetard prend vie grâce à l'arrivée d'une cinquantaine d'associations et coopératives de l'économie sociale et solidaire.
Après avoir quitté Orange en septembre 2021, l’immense bâtiment du 41 rue de Soupetard prend vie grâce à l’arrivée d’une cinquantaine d’associations et coopératives de l’économie sociale et solidaire. (©Actu Toulouse/Anthony Assémat)

C’est l’histoire d’un grand bâtiment qui est passé de l’orange au vert. Quartier Soupetard, au 41 de la rue du même nom, a été pendant de nombreuses années l’un des centres d’appels de l’opérateur historique France Télécom, devenu Orange après le changement de nom progressif.

Après le départ des salariés d’Orange en 2021

Depuis, le site a fermé et les salariés de l’agglomération toulousaine ont migré vers le siège ultra moderne de Balma-Gramont, avec toit-terrasse, salle de jeux, bureaux modulables… 1 250 personnes travaillent sur le site.

8000 m² en attente d’utilisation

Ce déménagement, en septembre 2021, a laissé près de 8 000 m² de bureaux en friche, en attente de nouveaux projets et de nouveaux locataires. « Après ce départ, il fallait trouver un autre projet pour faire vivre ce lieu, explique Isabelle Ferrer, maire élue de Toulouse et maire du quartier Soupetard.

Le sujet est tombé entre les mains d’un expert de la revitalisation de bâtiments abandonnés ou abandonnés : l’agence Intercalaire, qui se définit comme « une approche pragmatique de l’urbanisme par l’occupation temporaire de bâtiments et d’espaces désaffectés ».

La Bouillonnante se déroulait dans le quartier de Soupetard, au nord-est de la Ville rose.
La Bouillonnante se déroulait dans le quartier de Soupetard, au nord-est de la Ville rose. (©Actu Toulouse/Anthony Assémat)

Thomas Couderette c’est l’un des axes de la nouvelle vie de cet immeuble de Soupetard. « Au début, nous utilisions ces bâtiments pour l’hébergement, puis nous avons imaginé des lieux alliant hébergement et activités. Pour le projet Soupetard, nous sommes purement dans l’activité”, explique-t-il à Des nouvelles de Toulouse.

Soupetard d’après la Reynerie

Alors que le nouveau propriétaire souhaitait « murer le site », selon Thomas Couderette, ce dernier l’a contacté pour y implanter des activités. Car l’agence toulousaine n’en est pas à son coup d’essai… « Par exemple, nous avons fait de même avec les 3000 m² de l’ancienne mairie du quartier de la Reynerie, place Abbal, où nous avons très vite réussi à nouer des contacts et à amener le chantier retour à la vie. “, continuez.

Bienvenue à La Bouillonante !

A Soupetard, l’ancien repaire d’Orange s’est transformé en tiers-lieu social géant : bienvenue à La Bouillonnante !

Vidéos : actuellement sur Actu

« Depuis juin 2022, nous avons accueilli une cinquantaine d’acteurs associatifs et coopératifs issus de l’économie sociale et solidaire et de l’économie circulaire autour de l’alimentation, anti-gaspillage, circuits courts. Le domaine du handicap connaît également une belle participation. Tout le bâtiment est occupé. “

Thomas CouderetteCoordinatrice de La Bouillonnante au sein de l’agence Intercalaire
Le tiers-lieu et café associatif Café&Co, installé au rez-de-chaussée, est l'un des acteurs de La Bouillonnante.
Le tiers-lieu et café associatif Café&Co, installé au rez-de-chaussée, est l’un des acteurs de La Bouillonnante. (©Actu Toulouse/Anthony Assémat)

Mercredi 19 octobre 2022, l’un des principaux chantiers autour du handicap a été inauguré au rez-de-chaussée du bâtiment : café Co, à la fois un tiers espace (sensibilisation au handicap, ateliers, formations, etc.) et un café associatif. Un principe unique en France.

Bocalenvers, le mouvement associatif…

La Bouillonnante permet aussi à des structures, souvent de petite taille, de trouver d’autres locaux pour se développer… voire de trouver des locaux ensemble. Car beaucoup de pépites sont maintenant à Soupetard comme la conserverie Bocalenvers, qui récupère les fruits et légumes invendus des supermarchés (et des marchés) et les cuisine dans des bocaux gourmands longue durée, l’association Zero gaspillagela fédération régionale de Planning Familial occitan, le club d’affaires VISAGE Gran Tolosa, L’Observatoire Régional des Déchets et de l’Economie Circulaire d’Occitanie (Ordeco) Soit Le mouvement associatif véritable « porte-parole des 140 000 associations de la région ».

associations culturelles comme Cohabitation, Figirot (l’organisateur du festival Groland tous les mois de septembre) ou il suffit de le poster Il a également déposé une partie de ses bagages sur place.

Artistes en résidence, espaces de coworking et espace restauration-café, Au Petit Bouillon vient compléter le nouveau paysage de La Bouillonante, dont le point faible réside dans sa signalétique quasi inexistante pour témoigner de cette revitalisation écologique et solidaire.

L’autre objectif porté par Thomas Couderette est l’ouverture du bâtiment dans le quartier, bâtiment qui abrite provisoirement la MJC du quartier.

Les 8 000 m2 du site sont occupés par une cinquantaine de structures.
Les 8 000 m2 du site sont occupés par une cinquantaine de structures. (©Actu Toulouse/Anthony Assémat)

Un bail de trois ans… et après ?

L’agence Intercalaire a signé un bail de trois ans, jusqu’en juin 2025. Après cette date, quelle continuité pour les associations accueillies et les projets soutenus ?

“Il n’y a pas d’arrêt brutal ! Notre dynamique s’inscrit dans la durée. Pour Soupetard, il y aura une continuité dans le futur quartier de Guillaumet avec le futur troisième lieu de la Halle aux Cheminées.”

Thomas CouderetteCoordinatrice de La Bouillonnante au sein de l’agence Intercalaire

Après Soupetard, l’agence Intercalaire, qui revendique sa « fine connaissance du territoire », n’a pas fini de redonner vie aux milliers de mètres carrés désaffectés de la Ville rose. “Encore deux ou trois projets verront le jour à la fin de l’hiver 2023, mais il est encore trop tôt pour en parler”, conclut Thomas Couderette.

.

Avez-vous trouvé cet article utile? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace mes nouvelles . En un clic, après votre inscription, vous trouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*