Test Garmin Forerunner 955 Solar : une montre de sport complète et aboutie

Note de l'éditeur : 4 sur 5

ergonomie et design

Cette Forerunner 955 se contente d’apporter des modifications mineures à la formule Forerunner. On retrouve ainsi les cinq boutons et un boîtier circulaire en polymère renforcé de fibres assez imposant (46,5 x 46,5 x 14,4 mm). Si le boîtier est un peu plus étroit que dans le 945, l’écran gagne en taille et en définition, passant de 1,2 pouces et 240 x 240 px à 1,3 pouces et 260 x 260 px. Ce n’est pas suffisant pour révolutionner l’expérience, d’autant qu’il s’agit toujours d’une dalle LCD transflective MIP (Memory-in-Pixel) avec des écrans aussi sobres que lisibles. Cependant, comme nouveauté, cet écran est désormais tactile. Un peu plus pour manipuler les options de cartographie ou simplement naviguer dans les menus.

Le cas de la Forerunner 955.

Le cas de la Forerunner 955.

Ce modèle est étanche jusqu’à 5 ATM. Il est donc possible de l’utiliser lors d’une séance de natation. Attention cependant lors d’activités nautiques qui secouent un peu plus, comme la plongée ou le surf. Des changements de pression excessifs pourraient entraîner une perte d’étanchéité du boîtier. Le bracelet en silicone reste agréable à porter en toute situation.

L'arrière du boîtier Forerunner 955 avec son connecteur de charge propriétaire.

L’arrière du boîtier Forerunner 955 avec son connecteur de charge propriétaire.

Note de l'éditeur : 4 sur 5

Interface

Comme les autres Forerunners, cette 955 se manie avec cinq boutons : deux pour faire défiler les écrans ou options, un pour valider, un autre pour revenir en arrière et un dernier pour activer ou désactiver le rétroéclairage de la dalle. Ajout de gestes du doigt sur l’écran tactile pour ceux qui ne veulent pas s’embêter à appuyer sur les boutons. Si les habitués de Garmin trouvent tout de suite leurs marques, les nouveaux venus devront passer par une brève mais inévitable période d’adaptation. Rassurez-vous, après quelques mauvaises manipulations, ils sont tous passés par là.

Si cette Forerunner 955 bénéficie des fondamentaux de Garmin, elle ne s’en contente pas. Comme la précurseur 255 passé entre nos mains il y a quelques mois, multiplie les ajouts de logiciels. De nouvelles fonctionnalités, présentes ici et là, qui enrichissent l’expérience et appuient davantage la dimension “coach virtuel” que Garmin aime insuffler à ses produits depuis quelques années maintenant. Symbole le plus flagrant de cette dynamique, le « rapport du matin ». Dès le réveil, la Forerunner 955 propose un rapport sur notre état de santé réalisé grâce aux métriques collectées par la montre. Il montre notre condition physique générale, suggère des entraînements basés sur celui-ci et attribue un score d’efficacité à notre sommeil – à condition, bien sûr, que nous portions la montre pendant la nuit. Ce “rapport matinal” en profite également pour indiquer la “variabilité du rythme cardiaque”, une nouvelle métrique disponible dans la 955. Celle-ci se concentre sur les intervalles de contraction du cœur, et donc sur sa régularité.

Les différents écrans du rapport du matin.

Les différents écrans du rapport du matin.

Cette Forerunner 955 intègre également de nouveaux widgets d’entraînement et de préparation. Il est également possible d’afficher les messages de nos followers potentiels grâce à la fonction Live Track. Pourtant, un téléphone connecté à la montre est nécessaire pour recevoir les encouragements de nos proches, à défaut d’un modèle 4G avec eSIM.

Le gestionnaire de cartes s’aligne sur celui du Fenix, tandis que les cartes des stations de ski font leur apparition. Une nouvelle qui laisse également entrevoir un rapprochement entre les gammes Garmin. Cette 955 offre ainsi la plupart des fonctions d’une Fenix ​​et se positionne donc naturellement comme une excellente montre multisports.

Les menus et les notifications s'affichent sur la Forerunner 955.

Les menus et les notifications s’affichent sur la Forerunner 955.

L’une des grandes forces de cette Forerunner 955 est sa capacité à évoluer pour s’adapter à son utilisateur. Une action possible grâce à la grande malléabilité de l’interface. Les profils sportifs sont légion, de nombreuses métriques et options de personnalisation abondent. Ainsi, il est possible, lors d’un trajet, d’afficher jusqu’à 6 métriques par écran. Et l’utilisateur dispose de nombreuses options : chronomètre, fréquence cardiaque en direct ou moyenne, allure, vitesse en direct ou moyenne, distance, fréquence de pas, altitude, ascension, indicateur d’oscillation verticale. Tant que vous disposez d’un capteur de puissance, la montre offre désormais la possibilité d’afficher vos mesures. Lors d’une balade ou d’un trail, la cartographie et la fonction « retour au point de départ » sont disponibles ; en natation, l’horloge compte les longueurs… Une gamme d’options soutenues par l’expérience multisports de Garmin et réunies dans un seul modèle.

L'écran extrêmement lisible lors des séances.

L’écran extrêmement lisible lors des séances.

Qu’en est-il de la vie de tous les jours ? Si cette Forerunner 955 est une montre sportive dans l’ADN, elle propose tout de même quelques fonctionnalités plus… banales. Affiche brièvement les notifications reçues sur le smartphone, sert de moyen de paiement grâce à Garmin Pay et stocke jusqu’à 500 titres musicaux. De ces trois fonctions, seules les notifications nous laissent de marbre avec un écran trop sobre et souvent dépourvu d’informations.

Note de l'éditeur : 5 sur 5

Utilisations et précision

Le Forerunner 955 est rempli de capteurs. On retrouve ainsi un GPS, un cardiofréquencemètre, un altimètre barométrique, une boussole, un gyroscope, un accéléromètre, un thermomètre et un oxymètre de pouls. Et il faut reconnaître que l’ensemble est d’excellente qualité. Que ce soit pour une balade courte ou longue, variée ou linéaire, le suivi de cette Forerunner 955 reste impeccable.

Le GPS multibande est extrêmement précis. En ville ou en pleine nature, il n’admet quasiment aucune déviation. Une réelle commodité qui vous permet de maintenir la fiabilité de vos mesures. Le moniteur de fréquence cardiaque affiche également des performances fiables. Lors d’une sortie d’endurance, vous pourrez rester proche du niveau de précision offert par une ceinture pectorale Polar H10 de référence tout au long de votre effort.

En orange, la Forerunner 955, en bleu, la ceinture pectorale Polar H10.

En orange, la Forerunner 955, en bleu, la ceinture pectorale Polar H10.

Même pendant une séance d’intervalle, le suivi reste précis. Dans la capture d’écran ci-dessous, la session commence par deux blocs de 4 x 30 secondes et se termine par un bloc de 6 x 800 mètres. Les deux exercices ont été parfaitement retranscrits par la Forerunner 955.

En orange, la Forerunner 955, en bleu, la ceinture pectorale Polar H10.

En orange, la Forerunner 955, en bleu, la ceinture pectorale Polar H10.

Ne vous inquiétez pas si vous souhaitez vous entraîner dans une zone cardiaque spécifique. Ce Forerunner vous y conduira facilement.

Note de l'éditeur : 5 sur 5

Autonomie

Lors d’une utilisation intensive, combinant réception de notifications et suivi du sport, de la fréquence cardiaque et du sommeil, la Forerunner 955 tient environ 12 jours. Un excellent résultat, d’autant que le baladeur conserve assez bien sa batterie lorsqu’il est mis de côté. Pour une journée non utilisée, seulement 2 ou 3 % seront brûlés. De quoi le laisser dans vos tiroirs entre deux grosses séances.

Une particularité de cette version Solar est un verre solaire “Power Glass” avec un capteur photovoltaïque intégré qui récupère un peu d’énergie lorsque la montre est exposée au soleil. Cependant, ne vous attendez pas à des miracles et gardez à l’esprit que la charge solaire réduira principalement le taux de décharge. On gagne surtout en durée d’utilisation de la montre connectée si on l’utilise par temps ensoleillé, mais il est difficile de voir une différence lors d’une activité sportive avec l’utilisation du GPS. Selon Garmin, on passerait ainsi 20 à 22 heures d’autonomie en mode GNSS avec l’utilisation de tous les satellites. Des chiffres qui concordent avec nos tests. C’est toujours bon à prendre, mais pas révolutionnaire.

La recharge prend environ 1 heure avec le câble propriétaire fourni par Garmin.

points forts

  • Très bon contrôle cardiaque.

  • Puce GPS double bande de précision.

  • Autonomie de plus de 10 jours.

  • Interface de course personnalisée.

  • Garmin Pay pour le paiement sans contact.

  • Stockage de musique.

  • Application Garmin Connect très complète.

Points faibles

  • Écran peu attrayant.

  • Affichage récapitulatif des notifications.

  • La recharge solaire n’est pas aussi avantageuse que prévu.

conclusion

5 étoiles par LesNumériques.com
marque mondiale

Note de l'éditeur : 5 sur 5

Comment fonctionne la notation ?

Avec cette Forerunner 955 Solar, Garmin propose une montre de course presque sans faille, ainsi que des fonctionnalités multisports complètes. Avec son suivi GPS précis, ses excellentes performances de suivi cardiaque et sa riche interface Garmin, il convient à tous, du novice à l’expert. Légère et assez compacte, elle peut même exciter les cousines de la Fenix ​​dans la gamme, plus chères, plus imposantes et finalement tout aussi bien dotées.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*