temps de charge et de trajet de notre Supertest

La Renault Zoé est plus polyvalente avec sa deuxième génération. C’est ce que promettent son autonomie WLTP et son chargeur rapide en option. Mais malheureusement ce n’est pas suffisant pour faire un long voyage.

Sortie depuis 2019, la deuxième génération de Renault Zoé a corrigé de nombreux défauts de la première version. Et c’est notamment le cas en termes de polyvalence, puisque sa plate-forme datée lui a permis de gagner une batterie de 52 kWh. Selon la norme WLTP, l’autonomie mixte peut aller jusqu’à 395 km, ou 386 km dans le meilleur des cas avec le moteur R135. Sur notre long trajet autoroutier entre Lyon et Paris, nous avons constaté une consommation de 23 kWh/100 km exactement, soit 226 km d’autonomie avant de tomber en panne sèche. Soit 158 ​​km de 80 à 10 % de charge. Mais le rapport autonomie/temps de recharge ne la favorise clairement pas.


lire aussi
Supertest – Renault Zoé R135 : consommation, autonomie et performances mesurées

Courbe de charge Renault Zoé : un plein utile en 53 minutes

Il faut mettre 1 000 € sur la table pour bénéficier de la recharge rapide dans la Renault Zoé. A ce prix, il proposera une prise Combo-CCS en bouche qui permet de viser une puissance maximale de 50 kW DC. Une puissance que nous n’aurons jamais trouvée lors de nos différentes mesures, le maximum relevé étant de 45 kW.

Malgré une puissance de recharge réelle un peu en deçà des promesses, la courbe de recharge tient bien aux alentours de 45-50%, avant de retomber lentement. A 80% de charge, nous avons enregistré une puissance résiduelle de 24 kW, soit 46% de moins que le pic de 45 kW observé. La différence est finalement dans la moyenne relative, mais la valeur est très faible en termes absolus.

Ne vous attendez donc pas à des miracles en termes de vitesse de charge, et vous devrez attendre longtemps aux bornes de recharge. Et vous devrez y rester plus exactement 53 minutes pour atteindre 10-80 %. Vingt-cinq minutes supplémentaires seront nécessaires pour atteindre la barre des 100 % (dont 12 minutes à 80-90 %). Au final, le plein demande 1h18, soit 15 minutes de plus qu’avec un e-208 qui souffre d’une fin de recharge trop lente.

Courbe de recharge typique
10 à 80% 80 à 100% 10 à 100%
Temps de charge (en min) 53 25 78
Autonomie gagnée (en km) 152 Quatre cinq 203

Autonomie retrouvée : 99 km en 30 minutes

Pas de surprise quand on compare l’autonomie gagnée avec le temps de recharge : la Renault Zoé est dans le bas de notre classement ! Il faut 30 minutes pour gagner 99 km d’autonomie, quand une e-208 n’a besoin que de 15 minutes pour gagner la même autonomie. Ce n’est qu’à partir d’une heure de recharge, après avoir gagné 171 km, qu’il sera envisageable de débrancher la voiture dans la plupart des cas, même s’il n’est pas impossible d’aller chercher encore plus loin. Car comme nous l’avons vu lors du premier épisode de ce Supertest, la Zoé peut vite devenir gourmande sur route en fonction du terrain.

Autonomie retrouvée
Temps de charge (en min) quinze 30 Quatre cinq 60 Soixante-cinq
Autonomie gagnée (en km) cinquante 99 136 171 199

Frais de recharge de la Renault Zoé R135

Les bornes où nous nous sommes connectés indiquaient une quantité moyenne de 54,24 kWh pour faire le plein de la Renault Zoé. Le coût des recharges dépendra, comme toujours, de la grille tarifaire de l’opérateur. Chez Electra, qui promet de geler ses prix, la recharge est la plus intéressante avec un total de près de 24 € (17 € pour 10-80 %). Chez Ionity les choses se corsent car le prix grimpe à près de 37€ (26€ dans le 10-80%). On peut donc facilement tabler sur un coût direct d’usage de 11,50 €/100 km sur l’autoroute avec l’opérateur le plus cher.


lire aussi
Essai – Peugeot e-208 (2022) : les temps de charge et de trajet de notre Supertest

Lors de notre voyage, nous avons effectué trois arrêts de recharge pour un montant total de 59,27 € hors frais de carte de recharge. La réalisation d’une taxe nationale à l’arrivée pour récupérer le taux de redevance initial porterait le coût total à 64,70 €, soit un coût final de 12,94 €/100 km sur ce trajet de 500 km.

Temps de parcours pour 500 km : 6 h 43

Comme la Peugeot e-208, la Renault Zoé n’a pas de calculateur d’itinéraire embarqué. Il est simplement permis d’annoncer que la destination est hors de portée de l’autonomie restante, symbolisée par un halo sur la carte. Vous devrez alors rechercher manuellement les terminaux à proximité. A partir de là nous nous fions à nos estimations et à nos solides habitudes sur ce voyage. A noter que pour ce trajet les applications Chargemap et ABRP sont très prudentes avec 5 arrêts prévus pour le premier et 4 pour le second. A noter également que les temps de charge sont également pessimistes à 2h12 selon Chargemap et 2h30 selon ABRP.

La Renault Zoé a finalement eu besoin de trois arrêts de charge. Rien de nouveau avec une autonomie de près de 230 km, ce qui permet juste ce qu’il faut de sauter d’une station à l’autre. Et avec lui, les visiteurs auront le temps d’explorer tous les recoins des aires de repos grâce à ses temps de recharge. Même avec une stratégie précise, les arrêts sont longs. Et nous sommes restés branchés plus exactement 2h11, ce qui porte notre temps total de trajet à 6h43. C’est le plus long de tous, avec 1h11 de plus que dans la Peugeot e-208 !

Il n’y a pas de jugement de valeur ici, mais simplement une démonstration de ce que donne réellement votre rapport autonomie/puissance de charge. Ce n’est sans doute pas pour rien que c’est cette citadine qui est utilisée régulièrement. dans des rapports dépendants sur les limites de la voiture électrique sur les longs trajets. Cependant, la Renault Zoé est une bonne citadine qui promet une certaine polyvalence. Surtout au quotidien, avec une douceur de roulement et une ambiance zen, même si l’autonomie sur autoroute est limitée. Mais c’est sa puissance de recharge rapide qui tue toute ambition de voyager au volant. C’est l’une des missions de la prochaine Renault 5, qui remplacera bientôt la Zoé.

Qu’est-ce que le super test ?

Amateurs de chiffres et allergiques aux fiches techniques officielles, les Supertest, nouveau format de test d’Automobile-Propre, est fait pour vous, rassemblant les données recueillies lors d’un essai en conditions réelles et selon un protocole transparent et précis. Nous les ajouterons le mercredi suivant la publication du deuxième volet consacré à la Renault Zoé R135 sur notre article de synthèse permettant de comparer les valeurs enregistrées des modèles testés, ce qui fera toute la valeur de la section.

Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre jugements et interagir avec la communauté notre forum de discussion.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*