Stephen Curry termine le Heat au quatrième quart

Après la claque concédée au sol par les Suns, les Warriors devaient réagir à domicile. Ils l’ont fait avec style en battant un autre leader de la ligue, le Heat (123-110), au terme d’un long et beau combat qui a mis du temps à se dénouer.

Les Californiens ont certes été devant pendant la majeure partie du match, mais les Floridiens n’ont jamais été loin derrière. A l’image de cette fin de première mi-temps où les locaux ont commencé à creuser l’écart (63-50) avant que Jimmy Butler et Kyle Lowry ne réagissent en transition pour rentrer aux vestiaires beaucoup plus sereinement (63-59).

Dans un troisième quart-temps très rythmé, où les deux équipes ont parfois fait preuve de maladresse dans les transmissions ou dans le dernier geste (19 ballons perdus côté Warriors), Golden State s’est de nouveau échappé du tableau d’affichage grâce au leadership retrouvé de Clay Thompson. Mais Jimmy Butler a de nouveau répondu pour mener son équipe à une mi-temps 13-3. Alors après trois quarts-temps, Miami avait encore toutes ses chances (92-87).

Les visiteurs ont continué leur jeu paresseux jusqu’à ce que Stephen Curry claque son poing sur la table une fois pour toutes. Insoutenable dans ses “surtensions” et toujours impressionnant de loin, le meneur a jeté une grosse fin de match pour redonner dix points d’avance aux Warriors. Et cette fois, le Heat n’a pas eu le temps de réagir.

A RETENIR

Les Warriors assurent le rebond. Une action illustre les luttes du Heat sur le terrain. À environ deux minutes de la fin, Stephen Curry rate un tir gagnant du coin, mais Draymond Green et Andrew Wiggins se battent contre le pauvre … Kyle Lowry pour récupérer le cuir. Deuxième chance pour Curry, cette fois de la tête de raquette : il entre malgré le fait que Bam Adebayo a tenté de le gêner et n’a pas pu être sur la raquette pour assurer le rebond. Le Heat manquait de taille et de physique pour rivaliser avec les Warriors. Résultat, un double des rebonds offensifs pour ces derniers et un différentiel fatal de plus de 20 rebonds au total en leur faveur.

Chauffer les étoiles avec peu de soutien. La feuille de statistiques reflète clairement l’écart de profondeur de l’équipe pour ce match. Jimmy Butler et Bam Adebayo ont gardé leurs rangs, mais auraient certainement aimé voir émerger un troisième joueur régulier en attaque. Alors que du côté des Warriors, les “Splash Brothers” s’éclairaient de loin et pouvaient compter sur la valeur sûre d’Andrew Wiggins, auteur de son premier double-double de l’année, et de trois autres joueurs à 10 points ou plus.

TOPS/FLOPS

Stephen Curry. Une danse puis un centre devant Tyler Herro, un dribble par derrière pour éliminer Jimmy Butler et accéder au cercle, encore un missile longue distance malgré les bras de Bam Adebayo… Chief Curry a terminé la partie très fort avec 10 points dans le “money”. temps”. Il a laissé le jeu l’atteindre et a montré son désintérêt au point de finir tout près du triple-double.

Jimmy Butler – Bam Adebayo. Nous ne les avons presque vus que sur le Heat. Le premier était peut-être le plus impressionnant de tous les protagonistes puisqu’il pesait des deux côtés du terrain. Il a réduit on ne sait combien de passes au troisième quart (6 interceptions au total) tout en montrant une direction à longue portée. Au lieu de cela, il a disparu de la circulation dans le dernier acte (un seul coup a été tenté). Son intérieur était constant tout au long de la soirée et montrait une très belle direction à trois, quatre mètres. Il aurait pu peser plus sur le rebond s’il n’avait pas dû se précipiter pour les passes décisives.

Tyler Herro. Toujours concentré sur la défense, pour offrir une marge de manœuvre à Stephen Curry notamment, la ligne de fond a été perdue en attaque, tout comme l’autre tireur à domicile, Duncan Robinson. La défense a un début d’exercice compliqué en termes de direction avec seulement 32,5% de réussite derrière l’arc.

LA CONTINUATION

Guerriers (3-2) : sortie chez les Hornets, samedi.

Chaleur (2-4) : voyage à Los Reyes, samedi.

état d’or / 123 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS la source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
vert d 30 5/10 0/1 0/1 deux 5 sept 4 1 0 5 0 +9 dix dix
A. Wiggins 37 5/10 2/5 6/6 3 sept dix deux 4 1 deux 1 +17 18 25
k looney 29 3/5 0/0 1/2 deux 6 8 4 deux 0 1 0 +12 sept quinze
s’éclipser 37 13/22 7/14 0/0 1 6 sept 9 0 1 3 0 +13 33 38
k thompson 29 19/06 5/14 2/2 0 deux deux 1 1 0 1 0 +7 19 8
j vert 18 23 0/1 2/2 4 1 5 deux 1 1 1 1 +4 6 13
J Wiseman 14 5/8 0/0 0/0 3 3 6 0 deux 0 deux 0 +2 dix Onze
T. Jérôme 8 1/2 1/2 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 +2 3 deux
J. Poole vingt-et-un 4/7 1/4 2/2 0 1 1 sept deux 1 deux 0 -1 Onze quinze
de mauvaise humeur 17 2/6 2/5 0/0 1 3 4 1 0 0 deux 0 0 6 5
46/92 18/46 13/15 seize 3. 4 cinquante 30 13 4 19 deux 123 142
Miami / 110 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS la source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
j majordome 37 8/13 4/7 7/7 1 5 6 8 deux 6 deux 0 -8 27 40
C.Martin 29 3/10 2/4 0/0 1 0 1 1 1 1 1 0 -1 8 3
B.Adebayo 38 10/13 0/0 6/8 4 4 8 1 deux 4 5 3 -12 26 32
K Lowry 33 4/10 2/8 2/2 1 4 5 8 4 3 deux 0 -9 12 vingt
T. Herro 32 3/12 1/5 0/0 0 4 4 deux 1 0 deux 0 -dix sept deux
N. Jovic 8 2/4 0/2 0/0 0 0 0 1 0 1 0 0 -deux 4 4
VincentG. 18 3/8 1/4 23 0 1 1 3 3 1 0 0 -3 9 8
robinson 13 1/7 1/5 0/0 0 1 1 1 1 0 0 0 -4 3 -1
stresser 32 5/11 3/8 1/2 1 4 5 0 1 0 0 deux -seize 14 14
39/88 14/43 18/22 8 23 31 25 quinze seize 12 5 110 122

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*