Revue de Presse PSG : Troyes, Ekitike, Kimpembe, Odobert…

Vu et lu sur le PSG dans le presse hexagonale ce samedi 29 octobre 2022. Le match contre Troyes, Hugo Ekitike n’a pas encore fait ses preuves, les retrouvailles de Wilson Odobert avec son ancien club et comment Presnel Kimpembe a traité son retour à la compétition.

Dans l’édition d’aujourd’hui, L’équipe rappelez-vous le faible temps de jeu deHugo Ekitike depuis le début de la saison. Le débutant parisien devra être à nouveau remplaçant ce samedi après-midi et devra montrer un autre visage dans les prochaines semaines, comme l’indique Christophe Galtier en conférence de presse. Trois mois après l’arrivée (cession avec obligation d’achat jusqu’à 35 millions d’euros au Stade de Reims), l’attaquant de 20 ans est le joueur le moins utilisé, hors jeunesse, avec seulement 159 minutes de jeu et une seule titularisation (contre l’OGC Nice). Logiquement placé derrière le trio offensif, Lionel Messi-Neymar Jr-Kylian Mbappé, Hugo Ekitike il révèle son incompréhension face à son court temps de jeu. Retardé par une blessure musculaire à son arrivée, l’ancien Rémois a eu du mal à entrer dans un rythme. « Il y a deux éléments explicatifs. Premièrement, il était en retard, à cause de sa blessure, et quand la roue commence à tourner, c’est toujours difficile d’entrer. Puis, pendant les premières semaines, c’était comme un poisson hors de l’eau. Il a eu du mal à se connecter avec ses coéquipiers et la façon dont ils ont joué.”nous expliquons psg.

Après un dialogue avec le duo. champs de galtier au début de l’automne, il a été convenu que c’était au joueur de s’y adapter. Et pour l’ex-député Stade de Reims, christophe raymondne vous inquiétez pas d’une éventuelle perte de confiance des joueurs : « Non, je ne pense pas. Hugo est quelqu’un qui peut paraître impatient, impétueux, mais il a cette qualité forte, c’est cette confiance en lui qui le fait tenir. Danemark (Vejle BK, en 2021), ils l’avaient mis avec les U19 au départ et il m’a dit : ‘Je vais le montrer au coach, il va falloir qu’il me mette dans une équipe’. Vous vous retrouvez dans un contexte ultra-concurrentiel ici en psg mais je sais que vous avez les outils pour relever ce défi. En difficulté, c’est très bien. » dans l’entourage deHugo Ekitikeon estime que le discours de Christophe Galtier et la situation actuelle peut jouer sur l’orgueil du joueur pour espérer un rebond. De leur côté, les dirigeants parisiens ne veulent pas mettre trop de pression sur l’international France des moins de 20 ans et “La question d’un prêt ne se posera pas cet hiver”rapports LA.

Le journal sportif revient également sur les retrouvailles de Wilson Odobert avec votre club formateur. Auteur de 19 buts la saison dernière avec le PSG moins de 19 ansl’attaquant de 17 ans a décidé de quitter les Rouge & Bleu en fin de contrat espoir cet été pour sa première expérience professionnelle au Troyes. Avec déjà 3 buts et 1 passe décisive en championnat, le natif de Meaux a décidé de suivre la voie des autres Titis, comme il l’a expliqué : « Oui, j’y ai pensé. Mais partir à l’étranger n’était pas pour moi tout de suite. j’ai préféré rester France. » Il est désormais impliqué dans 19 % des cibles de chevaux de Troie. Ses qualités ont impressionné son entraîneur, Bruno Irles : “Quand je l’ai vu, je me suis tout de suite dit qu’il y avait quelque chose. Ensuite, entre « il y a quelque chose » et « ça marche », il y a un abîme. Je ne m’attendais pas à le voir s’adapter si vite au monde des adultes, c’est incroyable. Il a tenté sa chance. » Ce samedi après-midi (17h00) première vidéo), Wilson Odobert jouera pour la première fois de sa carrière dans Parc des Princes. il ne se sent pas “vengeur” vers son club formateur et aimerait y retourner un jour : “J’ai l’impression de ne pas avoir terminé ma mission avec lui. PSG »dit précisément.

À ses côtés, le parisien parler de cette rencontre Troyes ce samedi après-midi, quatre jours après la manifestation contre le Maccabi Haïfa (7-2) en Ligue des Champions. Et à quelques jours du dernier match de C1 contre Juventus de Turin (2 novembre), Christophe Galtier il aurait pu opter pour une rotation offensive, mais au final il devra réaligner son trio offensif ce qui ravit le Parc des Princes face au club israélien. Comme l’a expliqué l’entraîneur parisien en conférence de presse “Quand il y a cette dynamique, on ne la casse pas, on la maintient”, donnant ainsi une indication de sa composition probable. Et pour cause, le MNM marqué 40 buts sur 50 psg depuis le début de la saison. “Pas de chance si Messi a déjà placé à la fois en 16 matchs et tout au long de la saison dernière (11 buts), ce qui Neymar Il a déjà été plus décisif que l’an dernier (13 buts et 8 passes décisives) et que Mbappé il est désormais le meilleur buteur européen de l’année civile 2022 (44 buts). Parce qu’une fois que les étoiles s’alignent et illuminent autant le ciel de Paname, ce serait fou de les empêcher de scintiller. » D’autant que la victoire sera obligatoire, comme l’a rappelé le coach en conférence de presse.

Le journal d’Ile-de-France met également l’accent sur la préparation de Presnel Kimpembe pour son retour à la compétition. Suite à une blessure aux ischio-jambiers le 10 septembre qui l’a tenu éloigné des terrains pendant plus d’un mois, le Titi du PSG il a retrouvé sa place dans l’effectif parisien et apportera un supplément de compétition en défense. Une dernière ligne droite importante avant le Coupe du Monde c’est Qatar (20 novembre-18 décembre). Le défenseur de 27 ans a retrouvé la compétition mardi dernier en revenant en fin de match (au lieu de marquinhos) face à Maccabi Haïfa avec le brassard de capitaine. Titulaire incontesté dans le onze de Christophe Galtier avant ta blessure, Presnel Kimpembe raté 8 matchs psg, « Quelque chose qui ne lui était arrivé qu’une seule fois dans sa carrière. » Mais le défenseur central a décidé de prendre sa douleur comme un malade pour revenir plus fort, à l’image de sa présence au centre médical deEspérer que un Doha (Qatar) fin septembre. «Le numéro 3 a fait beaucoup de travail de rééducation sur son ischio-jambier gauche avec des exercices parallèles de renforcement du mollet et de la hanche. Ces lourdes séances quotidiennes faisaient « souffrir » un Kimpembe très consciencieux dans les soins et dans la partie récupération. » De cette façon, Presnel Kimpembe perte de poids, une option souhaitée pour gagner en agilité et mobilité sur le terrain.

Ce samedi, il pourrait retrouver une place de titulaire dans le onze de Christophe Galtier. « Ce retour s’accompagne d’une forte détermination, d’une volonté de conserver son statut de titulaire alors que la concurrence en défense et la récente mise en place du système 4-3-1-2 entretiennent le suspense autour de l’identité de l’élément accompagnateur. marquinhos sur la charnière centrale. » Même si le schéma des trois défenseurs n’est pas définitivement enterré, l’organisation actuelle est satisfaisante. Reste à savoir qui sera le privilégié parmi Sergio Ramos et Presnel Kimpembe pour former la charnière centrale avec marquinhos. Et l’international français a des atouts à présenter du fait de son expérience commune avec le capitaine parisien. De plus, il est le seul gaucher parmi les défenseurs centraux. Quant à son avenir, le club de la capitale souhaite étoffer son Titi, dont le contrat actuel court actuellement jusqu’à 2024« et échange régulièrement avec lui sur ce sujet »rapports LP.

Finalement, éclair oriental évoque aussi ce déplacement de Ce C sur la pelouse de Parc des Princes. et « Le frisson de croiser le fer avec des étoiles planétaires se mêle à la peur de rentrer à la maison avec une valise. » Même si les Troyens sont toujours à égalité (2-2) en fin de saison dernière dans l’antre des Rouge & Bleu, cette saison, le PSG se souvient “que lorsque le trident Mbappé-Neymar-Messi décidé de faire mal, la nuit peut virer au cauchemar. » Pour gagner au moins un point pour ce coup, les joueurs de Bruno Irles Il faut s’attendre à ce que les Parisiens évoluent en dessous de leurs standards. De plus, il reste à savoir si cette rencontre était entre deux matchs de Ligue des Champions permettra à Troyes de décrocher un bon résultat. Mais pour cela, « Il faudra que Ce C élève considérablement un niveau de jeu qui égalise depuis plusieurs semaines, au point de mettre Bruno Irles dans une situation délicaterapporte le journal régional.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*