Raphaël Varane incertain, les problèmes s’accumulent pour les Bleus

Raphaël Varane pleure après avoir été blessé lors du match de Premier League entre Chelsea et Manchester United à Londres le 22 octobre 2022.

Sorti du terrain de Stamford Bridge en larmes, samedi 22 octobre, lors du match de son équipe, Manchester United, contre Chelsea, Raphaël Varane a tout de suite compris que sa présence à la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre) risquait de être compromis. .

Blessé aux ischio-jambiers, le défenseur central de l’équipe de France (87 sélections) est incertain pour la Coupe du monde, qui débutera pour l’équipe de France par un match contre l’Australie le 22 novembre. “Il ne sera pas disponible avant la Coupe du monde et ne jouera pas pour Manchester United d’ici là”a annoncé Erik ten Hag, manager de Manchester United, en donnant des nouvelles de son défenseur, mercredi 26 octobre.

Après N’Golo Kanté, dont le forfait pour la Coupe du monde a été officialisé ce mardi 18 octobre pour Chelsea, également blessé aux ischio-jambiers, ce serait un coup dur pour les Bleus si un autre champion du monde de 2018 ne faisait pas le déplacement. Ce serait aussi une très mauvaise nouvelle pour Didier Deschamps. Le sélectionneur de l’équipe de France n’a jamais vu autant en vue à quelques semaines seulement du choix de ses joueurs pour une grande compétition internationale.

Pas de match dans les jambes, pas de Coupe du monde

Ya privado de un marco de la selección campeona del mundo en Rusia 2018 con Kanté, el entrenador de los Blues también supo, el viernes 21 de octubre, que la presencia de su portero número dos, Mike Maignan, es incierta por una lesión en el jumeau. Au milieu de terrain, des doutes persistent autour de Paul Pogba, bien que les dernières nouvelles du joueur de la Juventus, empêtré dans des affaires extra-sportivesils sont rassurants.

“Pogba va bien, son programme se déroule bien. L’important c’est surtout qu’il soit guéri, et je pense qu’il le sera, et c’est déjà bien.Didier Deschamps a avancé lors de la cérémonie du Ballon d’Or, au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 18 octobre. Mais en dévoilant la liste des joueurs retenus pour le rassemblement de septembre, dans lequel il avait déjà dû se passer d’une dizaine de Tricolores blessés, l’entraîneur avait mis les choses au clair.

A lire aussi : Mondial du Qatar : la participation de Mike Maignan en équipe de France est très incertaine

Qu’il s’agisse de Pogba ou de Varane, considérés comme des managers de l’équipe de France, ou d’un remplaçant amené à jouer quelques minutes à la Coupe du monde, il n’y aura pas de passe-droit. “Je ne partirai pas, comme je ne suis jamais parti, du fait de l’expérience accumulée, avec un joueur, quel qu’il soit, qui n’est pas physiquement apte pour le premier match”Didier Deschamps l’a annoncé le 15 septembre.

Afin de figurer sur la liste des vingt-trois à vingt-six joueurs pour la Coupe du monde, que le sélectionneur dévoilera officiellement mercredi 9 novembre sur le plateau de TF1, les potentiels candidats devront être préparés, avec rythme, donc les matches de Raphaël Varane, qui n’auront donc pas joué le 14 novembre, date de la liste officielle transmise par Deschamps à la FIFA, pourraient revivre le traumatisme de l’Euro 2016 : blessé en début de compétition, il n’aurait été disponible dès le troisième match de la phase de groupes. Deschamps aurait préféré se passer de lui.

Benzema provisoirement sur le flanc

L’entraîneur est dans le flou pour plusieurs autres joueurs, en mauvais état ou qui n’ont pas joué depuis plusieurs semaines. C’est le cas de Lucas Hernández, autre champion du monde de 2018, qui devrait être de retour à temps pour la Coupe du monde, mais qui n’a plus joué depuis le 13 septembre avec le Bayern Munich.

Lucas Digne, qui commence à entrer davantage dans la liste, est absent des courts depuis le 16 septembre, tandis qu’Ibrahima Konaté, qui pourrait profiter de l’absence de Varane en défense pour se faire une place sur la liste, a récemment rechuté après son retour de blessure.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Karim Benzema, parcours d’un Ballon d’Or

En attaque, Didier Deschamps s’est certes félicité des dernières nouvelles concernant Karim Benzema. Le vainqueur du Ballon d’Or 2022, absent du rassemblement international en septembre, souffre de fatigue musculaire et n’a pas disputé les deux derniers matchs du Real Madrid face au Sevilla FC et au RB Leipzig. Sa présence en Coupe du monde ne fait cependant aucun doute.

Les forfaits à venir, avec l’éventuelle absence de Raphaël Varane, remettent aussi en cause le système à trois défenseurs que Didier Deschamps aimerait utiliser pendant la Coupe du monde. propriétaire et capitaine contre l’Autriche (2-0) le 22 septembre, Varane avait été très bien et avait rassuré toute l’arrière-garde française pour obtenir la première victoire des Bleus en cinq matches.

Sans Varane, une défense vulnérable

Avant, le défenseur de Manchester United s’était blessé le 3 juin avec les Bleus, lors du match face au Danemark, au Stade de France (Seine-Saint-Denis). Après le départ de Varane à l’heure de jeu, l’équipe de France s’est effondrée pour s’adapter sa première défaite de 2022 (1-2). Face à cette même équipe du Danemark, que les Bleus affronteront lors de leur deuxième match de Coupe du monde, la défense française privée inexpérimentée de leur vice-capitaine avait également sombré 26 septembre (0-2).

En l’absence de Raphaël Varane, revenu à un très bon niveau avec Manchester, la charnière centrale à trois de Deschamps serait très dépourvue de patron. Le défenseur français a encore de l’espoir : Didier Deschamps a expliqué à l’AFP mardi 25 octobre que “la porte reste ouverte” pour lui et Maignan, si leur situation évolue positivement. L’entraîneur peut donc être amené à déroger à ses propres règles pour assurer la présence de Varane dans un effectif parfois inexpérimenté.

En attendant, l’infirmerie pourrait encore se remplir sur les pelouses des grands championnats et en Coupe d’Europe. Au pire, certains Bleus ont encore six matches de club à jouer jusqu’au rassemblement de Clairefontaine le 14 novembre. Une éternité dans ce contexte pour l’équipe de France et son sélectionneur.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*