Prime de Noël : l’aide surprise de 500 € vous inquiète ?

Bien que tout le monde apprécie l’esprit autour de la période de Noël, c’est aussi un fait que le Achat de noël peut représenter une charge financière importante lot. Cela est particulièrement vrai pour les familles nombreuses ou précaires. Shopping qui tourne autour des vacances de Noël cela peut être un vrai problème financier pour certains. Cependant, il existe des moyens de réduire le fardeau financier qui accompagne souvent des achats de Noël, tels que des bonus.

A l’approche de Noël, il y a effectivement ces dépenses élevées. pour faire face à l’achat de denrées alimentaires et de produits de première nécessité qui viendront ensuite enrichir la table des déjeuners et dîners familiaux traditionnels. Établissement en 1998 par l’ancien Premier ministre Lionel Jospin, la prime de noël elle est versée automatiquement aux ménages les plus modestes. A l’heure où les dépenses ne sont pas des demi-mesures, ce coup de pouce est souvent bien accueilli par les familles éligibles. Mais depuis sa création il y a 24 ans, il n’a jamais bénéficié d’une mise à jour. Alors que les syndicats réclament une augmentation de ce coup de pouce que la CAF verse chaque année, qui bénéficiera de l’aide surprendre de 500 euros ?

L’exécutif envisage-t-il une revalorisation du bonus ?

Noël, ces jours où les lumières et la décoration des maisons, des palais et des monuments annoncent que la fête la plus attendue de l’année est proche, la planifier devient plus qu’une priorité.

La prime de Noël est un coup de pouce que la Caisse d’allocations familiales (CAF), la Mutualité sociale agricole (MSA) ou Pôle emploi octroient chaque année, depuis 1998. Cette aide de l’État concernera cette année 2,3 millions français.

En général, la période de Noël fait exploser le budget familial. Pour que les Français puissent y faire face et, surtout, puissent terminer l’année en toute sérénité, la CAF, la MSA ou Pôle emploi accordent dans un premier temps des aides financières appelées “prime exceptionnelle de fin d’année”. De nos jours, on l’appelle « prime de Noël ».

En près d’un quart de siècle d’existence, le versement de la prime de Noël n’a jamais été évoqué. Mais depuis sa création, cette prime n’a jamais bénéficié d’une revalorisation. Ainsi, le montant de 1 000 francs introduit en 1998 n’a pas changé, soit 152,45 € aujourd’hui. Seule l’année 2008, sous Nicolas Sarkozy, a fait exception. En effet, pour compenser le retard de l’inflation, il avait fait l’objet d’un versement fin novembre et d’un montant de 220 €.

Alors que l’inflation monte à +6,2 % en octobre 2022, après +5,6 % le mois précédent… Alors que les prix du carburant repartent à la hausse… Le Gouvernement envisage-t-il d’accorder une prime de Noël exceptionnelle, dans le même esprit qu’en 2008 ? À ce jour, le gouvernement n’a donné aucune indication à cet égard. Nous ne connaissons pas non plus la date de paiement.

Une revalorisation à 500 € en décembre 2022 ?

La fin de l’année 2022 approche à grands pas et donc le bonus de Noël avec. selon le site Merci pour l’information, deux représentants syndicaux souhaitent une revalorisation de cette prime, qui est la même depuis près de 25 ans. Ainsi, la CGT demande « sa revalorisation à 500 € et son versement à toutes les personnes privées d’emploi », clarifié, selon Merci pour l’information Pierre Garnodier, secrétaire général de la Commission nationale des chômeurs et travailleurs précaires (CNTPEP). ” On l’oublie souvent, mais la prime est une réponse partielle à la mobilisation des chômeurs en 1997-1998 qui réclamaient un 13e mois réel pour tous les chômeurs » précise ce dernier.

Et au syndicaliste d’ajouter, pour argumenter son raisonnement face à ces revendications » Aujourd’hui, dans les foyers qui perçoivent les minima sociaux, la moitié des personnes vivent avec moins de 940 € par mois. Dès lors, il nous paraît légitime que la prime soit enfin réactualisée après 20 ans de stagnation et, surtout, qu’elle soit étendue à toutes les personnes sans emploi. Par exemple, nous considérons qu’il est anormal qu’une personne qui perçoit l’allocation chômage de Pôle Emploi mais qui ne perçoit pas le RSA n’ait pas droit à cette prime CAF ».

Selon Merci pour l’informationvis-à-vis de la CFDT, si nous ne fournissons pas de chiffres clés, nous considérons ” que la logique serait que le bonus soit revalorisé en tenant compte du niveau de l’inflation », propos tenus par Luc Mathieu, membre du comité exécutif du syndicat. ” LLa priorité est à la revalorisation des minima sociaux et à la lutte contre le non-recours aux aides […] Car rappelons que tous les foyers éligibles au RSA et non bénéficiaires ne bénéficient pas de la prime”, explique le secrétaire national.

Qui peut bénéficier de la prime de Noël ?

En 2022, ce coup de pouce exceptionnel sera à nouveau payant pour la population. toucher à certains minima sociaux. Plus précisément pour bénéficier de la prime de Noël 2022doit avoir perçu en novembre ou décembre 2022 :

Allocataires du RSA (Revenu de Solidarité Active),

  • Bénéficiaires de l’Allocation Spécifique de Solidarité (ASS)
  • Bénéficiaires de l’Allocation Equivalente de Retraite (AER).
  • Prime forfaitaire de reprise d’activité.

Le transfert bonus de Noël il est envoyé automatiquement, sans aucune action de votre part. ” Pour en bénéficier, il suffit d’avoir les droits du RSA ouverts en novembre ou décembre. Les organisations intéressées font alors le nécessaire. explique Mariette Daval, chef de la division Solidarité (Direction de la politique familiale et sociale) du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE). Elle est également Directrice du Département Intégration et Milieu de Vie de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Ainsi, si vous percevez le RSA pour la première fois en décembre, vous toucherez la prime de Noël en janvier.

Une grande partie des bénéficiaires de la prime de noël est composé de bénéficiaires du RSA. Mais le montant de votre prime n’est pas fixe : il dépend de la composition de la famille. Selon leur situation, la CAF ou la MSA leur verse la prime.

Chaque année, plus de 2 millions de foyers attendent avec impatience cette prime de Noël.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*