Penaud et Ramos décisif, Atonio indiscipliné : les notes des Bleus

Damian Penaud, grâce à un éclair de génie, et Thomas Ramos, rassurant et précis, ont été les grands hommes de la victoire française. Au lieu de cela, Uini Atonio a été mis en cause, quand Cameron Woki et Gaël Fickou se sont montrés trop discrets.

15 – Tomas Ramos 7,5/10

Il était attendu, il a répondu présent. Auteur d’un excellent post upload (5moi) et sécurisant sous les ballons, il a souvent été le déclic des offensives françaises avant la pause et son coup de pied réussi dans les 22 mètres australiens (14moi) aurait mérité un meilleur sort. Il a su s’adapter au système du XV de France, notamment dans l’occupation du terrain, et a surtout été impérial contre les poteaux avec un sept sur neuf, dont une pénalité de cinquante mètres (10moi). A l’initiative quand il le faut, rassurant aussi, fait bonne copie.

A lire aussi :
France v Australie – Homme du match : Thomas Ramos, 20 pions et plus de points

14 – Damien Pénaud 8/10

Quel joueur ! Le Clermontois reste un attaquant hors pair, capable de mettre le feu à la défense adverse comme dans son accélération foudroyante à la demi-heure de jeu, ou dans ses reprises à la 68e d’intervalle.moi et 72moi. Sûrement le meilleur au monde dans son domaine, comme en témoigne son test exceptionnel (76moi), après un accomplissement personnel. S’il est crédité d’une belle entrée offensive dans l’opposition des 22 mètres où les Bleus ont récupéré le ballon pour se créer une belle occasion (14moi), a été rattrapé dans une passe par Wright, laissant trop de place dans son couloir, menant à la première tentative de l’Australie (18moi). Mais nous lui pardonnerons.

13 – Gaël Fickou 5/10

Il a sûrement gratté un ballon brûlant devant le Français à 22 mètres du 2moi minute, mais dans l’ensemble c’était moins choquant que d’habitude. Bien que son interception (40moi), qui préparait l’essai de Marchand et permettait aux Bleus de revenir devant le tableau d’affichage avant de regagner les vestiaires, a été décisif. Remplacé par Lebel (66moi).

12 – Jonathan Danty6/10

Il a servi de nombreuses fois de point d’impact dans l’entrejeu mais n’a pas trouvé autant d’avancées que lors de ses dernières sorties en équipe nationale, avec moins de dix mètres parcourus ballon en main. Pour sa première égratignure sur la ligne médiane (49moi), au lieu de cela, a été généreux en défense. Et il faut se rappeler que c’est lui qui a gratté le dernier ballon, scellant la victoire de son équipe.

Jonathan Danty face à l'Australie.

Jonathan Danty face à l’Australie.
Icône Sportive – Icône Sportive

11 – Yoram Moefana 5/10

Un match extrêmement frustrant pour lui, durant lequel il n’a eu que très peu de munitions à bouffer sur le plan offensif. Aussi soigné et diligent qu’il était dans les missions sombres, il aurait sûrement pu mieux défendre contre la tentative de Campbell (57moi), se refermant davantage et l’obligeant à prendre la dernière passe.

10 – Romain Ntamack 5/10

Finalement peu sollicité dans le premier acte, puisque Dupont a repris le jeu au pied de l’occupation, l’intéressé s’est contenté d’orchestrer, sans prendre de risques, et de défendre efficacement. S’il n’a pas réussi à rattraper Foketi dans sa tentative, il a assuré sa condition physique pour la reprise du match, mais il n’a pas eu son poids habituel. Peut-être était-il un peu en retard pour son remplacement dans la tentative de Campbell. Remplacé par Jalibert (58moi), qui a essayé d’apporter sa vitesse et son sang-froid. Sa passe, sur l’essai de Penaud, est brillante.

9 – Antoine Dupont 5.5/10

Ce n’était pas le Dupont des grands soirs. Pris sur son premier ballon, il trouve une touche directe (11moi) et était trop brouillon, ce qui s’explique aussi par une forte pression de l’opposition. Son coup de pied au-dessus, chez les wallabies de 22 mètres (18moi), s’est bien fait sentir mais l’action s’est terminée par… un contre au cent mètres et un essai de Foketi. Puis à 40moi, a plongé comme un fou pour suivre le tir de Fickou et mettre une énorme pression sur le dernier défenseur, permettant à Marchand de reprendre possession du ballon et de marquer. Coupable d’une peine accordée (55moi), qui a conduit à l’essai de Campbell, a été crédité d’avoir dynamisé tout le chemin.

8 – Grégory Alldritt 5/10

Dans son registre habituel, il semblait parfois s’ennuyer. Certes, il a à son actif un très bon « combat » qui a offert un penalty à Ramos (10moi). Lui aussi était présent en première mi-temps mais n’a pas su dépasser son équipe autant que d’habitude. Il a également commis un attaquant coupable près de la ligne d’essai après une combinaison de touché (70moi).

Gregory Alldritt, contre l'Australie.

Gregory Alldritt, contre l’Australie.
Icône Sportive – Icône Sportive

7 – Carlos Ollivon 5/10

Pour son premier match en bleu sans brassard de capitaine, il a certainement voulu en faire un peu plus. Souvent à juste titre, parfois au hasard. Il a notamment marqué le premier essai sur un jeu passe-zéro (16moi), un procès annulé pour avoir marqué en deux mi-temps. Il a également été pénalisé pour un tacle latéral dans un maul au début de la seconde période et a perdu deux échappés. Bonne défense aérienne (38moi) à son actif, qui a permis à Ramos de se relancer avec succès et douze plaquages, qui ont fait de lui, malgré tout, le meilleur plaqueur français.

6 -Anthony Jelonch 5/10

Comme d’habitude, il était précieux dans les combats contre le vent et dans les collisions. Il a mis de grosses empreintes sur l’exemple de ce dernier juste avant la pause où Thibaud Flament a réussi à contester le ballon pour un penalty bienvenu. En revanche, il n’a pas eu ses performances défensives habituelles. Seulement six tacles, dont un raté.

Anthony Jelonch contre l'Australie.

Anthony Jelonch contre l’Australie.
Icône Sportive – Icône Sportive

5 – Thibaud Flam 6/10

Discret ballon en main, il a tout de même réalisé une belle prestation défensive. Comme cette immense entrée sur le pilier gauche de Slipper en début de partie. Au total, il a huit tacles pour un seul raté. Placé à droite du second poteau, il a tenu la caserne dans ce secteur de jeu. Il a également été précieux dans l’alignement avec des interceptions (53moi) à la touche australienne. Il s’impose comme une valeur sûre dans ce groupe.

4 – Cameron Woki 4.5/10

Dans la lignée de son début de saison en Top 14, il était plutôt discret. Une première référence perdue avant d’être impériale dans la seconde. Une grossière faute en leur faveur qui, n’eut été de la maladresse de Fowley, aurait donné trois points aux Australiens (24moi). cédé la place à 50moi minute à Romain Taofifénua, sans doute parce que Flament était plus à l’aise dans ce match. Le grand “Tao” qui a réalisé un tacle haut offrant un penalty facile à l’Australie, touché par Fowley (75moi).

3 – Antoine gagne 4/10

Il est pénalisé dès la première mêlée et réalise un tacle sans ballon (13moi). Résultat : Il a offert six points aux Australiens. Sinon, il a joué dans son registre habituel, servant constamment d’ancre dans les temps de jeu après des lancers lents. Mais il est rapidement devenu essoufflé. Il a été remplacé en ’54moi paire de minutes Sipil Falatae.

Uini Atonio, face à l'Australie.

Uini Atonio, face à l’Australie.
Icône Sportive – Icône Sportive

2 – Julien Marchand 6.5/10

Un service à l’image de ce que vous avez l’habitude de produire. C’est lui qui a permis juste avant la pause de ne pas rentrer aux vestiaires en prenant du retard au tableau d’affichage, ce qui aurait été une première à domicile sous l’ère Galthié. Faisant parler sa puissance, il a marqué le seul essai des Blues en première mi-temps dans un match sans passe. Il a touché beaucoup de ballons dans le match en cours (12 pour 3 défenseurs vaincus), de nombreuses fois pour les améliorer. Il a été remplacé en ’54moi minute par Peato Mauvaka.

1 – Cyril bâille 6.5/10

Il était très attendu après l’annonce de sa titularisation surprise pour ce qui aurait pu être considéré comme un manque de compétition (seulement 34 minutes de temps de jeu depuis le début de la saison). Il a répondu présent, étant très actif dans le jeu en cours (10 points de balle, un chiffre impressionnant pour un accessoire) et assurant sa part de travail en mêlée serrée. Il a été remplacé par Dany Priso en ’54moi minute du match, qui a commis une faute offrant trois points aux Australiens (65moi).

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*