Paris réagit avec autorité – Débrief et NOTES des joueurs (TFC 0-3 PSG)

A l’occasion de la 5e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a battu Toulouse (0-3) ce mercredi soir. Un succès qui permet au club francilien de conserver son leadership en championnat.

paris r

Les Parisiens ont bien réagi après Monaco (1-1).

Trois jours après le match nul concédé à domicile face à l’AS Monaco (1-1), le Paris Saint-Germain a bien réagi en battant Toulouse (3-0) au Stadium.

Au vu de leur supériorité, on peut parler de victoire méritée pour les Parisiens, qui se sont procuré les principales occasions. Au départ, Messi et Mbappé n’étaient pas loin de profiter d’un grand gâchis dans la surface.

Vous montre Dup !

Rien à voir avec la délicatesse des actions menées ou conclues par l’Argentin, surpris de voir le gardien Dup rater ses trois tentatives ! Il faut dire que le gardien toulousain a eu chaud. C’est encore lui qui a dévié l’extérieur du pied et la reprise de Mbappé.

En face, Toulouse n’avait pas encore mis le bus. Les locaux, avec un très bon moment, se sont projetés à la moindre occasion. Mais seul le tir en contre-plongée de Dallinga a forcé Donnarumma à travailler. Insuffisant pour inquiéter un PSG de plus en plus dominant, et logiquement récompensé par le but de Neymar (0-1, 37e) d’abord repoussé puis accordé par la VAR après un joli coup collectif du MNM.

Le MNM a répondu immédiatement

Le PSG aurait sans doute mérité de creuser à la mi-temps. Mais qu’importe, dès le retour des vestiaires, une offre de Messi a permis à Mbappé (0-2, 50e) de mettre les siens à l’abri. Le promu était revenu avec de meilleures intentions mais de cette façon, les attaquants parisiens étaient imparables.

Sans le spectacle Dup dans la cage, Toulouse aurait pris une valise ! Plusieurs fois Mbappé, Vitinha et même l’arrivée d’Ekitike… Tous se sont heurtés aux réflexes du gardien, sauf Bernat (0-3, 90e) après une frappe de Mbappé sur le poteau. De quoi conclure un succès logique et maintenir le leadership du championnat pour le PSG.

La note du match : 6/10

Même si le PSG a clairement dominé le match, on a fait une belle rencontre. La première demi-heure toulousaine a été de qualité et a offert une belle opposition. Mais surtout, les combinaisons des attaquants parisiens ont fait le bonheur.

Les objectifs :

– Servi par Verratti dans l’axe face à la surface, Mbappé mise sur Messi qui lance Neymar en profondeur en touche. Le Brésilien s’avance en duel face à Dup et ajuste le gardien toulousain du plat du pied (0-1, 37e).

– Dans une ouverture de Verratti au fond de la gauche, Messi fait un crochet intérieur, laisse le défenseur Desler au sol et remet Mbappé. Pris au dépourvu et hors de contrôle, l’attaquant parisien trompe facilement le Dup (0-2, 50e).

– Après une frappe puissante de Mbappé sur le poteau, Bernat, plus réactif que la défense toulousaine, tire Dup ! (0-3, 90º).

REMARQUES sur les joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Homme du match : Lionel Messi (8,5/10)

Capable de retrouver Neymar et Mbappé dans des espaces très réduits, le meneur de jeu du PSG s’est impliqué dans tous les bons coups ! Double passeur décisif pour ses deux coéquipiers, il était un danger permanent avec son placement entre les lignes, ses accélérations et ses choix pertinents dans les derniers mètres. Il n’a raté que les buts, à cause d’un Dup incroyable. Ovation pour le Stadium et remplacé 83 par Achraf Hakimi (non non).

TOULO :

Maxime Dup (8) : Malgré les trois buts encaissés, on ne peut qu’applaudir la prestation du gardien toulousain ! Héroïque, il sort vainqueur de nombreux duels contre des Parisiens qui auraient eu un festival offensif sans ses arrêts. Enregistrez les buts moyens du Tfc.

Mikkel Desler (2) : Assez solide en première mi-temps, le piston droit a complètement coulé après la pause. C’est à ce moment-là que les appels profonds de Mbappé et Mendes se sont multipliés dans leur zone. Et pour couronner le tout, sa passivité facilite le but de Bernat. Sans oublier son navet sur le crochet de Messi, passeur décisif pour Mbappé.

Rasmus Nicolaisen (6) : comme il est parfois impossible de suivre les attaquants parisiens, le défenseur central a été dépassé par certaines actions. Mais il n’hésite pas à mettre le pied et remporte ainsi des duels importants. Remplacer 46 par Côte de Logan (4)incapable de gérer le problème en profondeur en seconde période.

Anthony Rouault (4) : agressif, bien placé et capable d’anticiper, le défenseur central a réalisé une première mi-temps intéressante. Mais comme ses coéquipiers, il a eu beaucoup plus de mal après la mi-temps. Il a quand même essayé de se projeter pour ramener le surplus.

Moussa Diarra (4,5) : Face aux assauts incessants du PSG dans l’axe, le défenseur central a su intercepter les ballons dangereux lors du premier acte. Soulignons également les bonnes sorties de balle pour celui qui a aussi souffert du rythme imposé tout au long des minutes.

Oliver Zandn (2) : très discret dans son couloir, le piston gauche a à peine accompagné les attaques. Il s’est contenté de contenir les timides relances de Mukiele. Cela ne l’a pas empêché de commettre l’erreur lors de la première parisienne puisque c’est lui qui a couvert Neymar. Remplacer 63 par Issiaga Sylla (non non)qui a heurté Donnarumma après une mauvaise passe de Ramos.

Rafael Rato (6) : Insoutenable en première mi-temps, l’ailier brésilien a fait des ravages sur la défense parisienne. Ses dribbles ont été efficaces, tout comme ses passes à travers Dallinga et Aboukhlal. Mais hormis une belle frappe au talon, il s’est beaucoup moins fait remarquer au retour des vestiaires.

Stijn Spierings (3) : Si on ne tient pas compte de sa progression avant sa passe à Aboukhal, hors-jeu, il ne reste plus grand-chose à son jeu… Le milieu de terrain n’a jamais trouvé de solution pour empêcher ou ralentir les échanges entre les attaquants parisiens dans son dos.

Branco Van Den Boomen (4) : également incapable de s’opposer aux flots parisiens, le capitaine de l’après-midi a peiné sans ballon. Il en a montré plus en seconde période avec quelques bons runs et quelques coups de pied arrêtés bien exécutés, dont celui qui a forcé Donnarumma à se détendre. Mais c’est encore insuffisant. Remplacer 76 par Brecht Dejaegere (non non).

Zakaria Aboukhlal (2) : Au vu de la première demi-heure toulousaine, un match nul à la mi-temps n’aurait pas été scandaleux. Il manquait encore au moins une des nombreuses contre-attaques que le milieu offensif négociait très mal ! Remplacer 63 par Fars Chabi (non non).

Thijs Dallinga (4,5) : La pointe d’une équipe tellement dominée, le Néerlandais s’est évidemment fait discret. Il s’est tout de même retrouvé dans trois situations avec deux tirs faciles à parer pour Donnarumma, et une tête large. Remplacer 76 par Ado Onaiwu (non non)auteur d’une tentative qui croise trop et d’un Madjer qui rate.

PARIS SG :

Gianluigi Donnarumma (5,5) : hormis des arrêts faciles sur des tirs de Van den Boomen et Dallinga, le gardien du PSG n’était pas en danger. Il a eu une frayeur quand il a subi la pression d’Aboukhlal, ce qui a rappelé de mauvais souvenirs aux supporters parisiens…

Sergio Ramos (4,5) : auteur d’une mauvaise passe de Donnarumma, l’Espagnol a offert à Sylla une belle occasion, sans conséquence. Bien qu’il ait été généralement sous-sollicité, il n’a pas fait preuve d’un grand sang-froid dans les contre-attaques toulousaines en première mi-temps.

Marquinhos (6,5) : sans grand danger face à lui, le capitaine parisien s’est notamment fait remarquer par la qualité de son positionnement après la reprise, afin d’éviter la pression adverse. Il aurait pu ou dû marquer de la tête alors qu’il s’est retrouvé seul et idéalement placé dans un corner Neymar. Mais il a envoyé sa balle par-dessus.

Danilo Pereira (6) : Secoué par Rato en première mi-temps, le milieu de terrain aligné dans la charnière centrale a plutôt bien résisté. Il a aussi brillé à la récupération sous la pression du Tfc.

Nordi Mukiele (4) : en raison d’un mauvais timing dans ses appels, le renfort estival a été utilisé à quelques reprises. Il n’a pas assez contribué à son couloir, bien qu’il ait été plus inspiré avec le ballon en seconde période.

Vitinha (7) : sa suspension a peut-être été l’une des raisons du match nul face à Monaco. Car ce mercredi, le Portugais a encore illuminé le match par la précision de ses transmissions. Il s’est même permis un tir à distance de Dup. Remplacez le 90 + 1 par Warren Zare-Emery (non non).

Marco Verratti (8) : Encore une belle performance de l’Italien ! Omniprésent à la reprise, le milieu de terrain a de nouveau ravi ses coéquipiers avec de belles ouvertures, comme l’action du deuxième but. Impressionnante maîtrise. Remplacer 68 par Renato Sanches (non non).

Nuno Mendes (6,5) : quand les trois attaquants s’allient si bien dans l’axe, forcément, les latéraux sont moins servis. L’arrière gauche a eu moins de bons ballons à négocier mais il a su se montrer dangereux dans ses situations, notamment avec deux centres derrière pour Messi et une volée hors cadre. Remplacer 83 par Juan Bernat (pas pas)qui a tiré sur Dup au troisième but !

Lionel Messi (8,5) : voir commentaires ci-dessus.

Neymar (7,5) : battu parfois en première mi-temps, le Brésilien a tout de même impressionné dans certains échanges avec ses deux complices. Sa capacité à les retrouver les yeux fermés ou à anticiper leurs passes reste impressionnante. Mécontent de partir et a remplacé le 68 par Hugo Ekitike (non non)qui a également rencontré le portier Dup.

Kylian Mbappé (8) : Si l’attaquant est sorti du terrain avec un but marqué, on devine aisément sa frustration. Il a parfaitement combiné avec les deux autres attaquants tout au long du match, d’où les multiples situations qu’il a provoquées ou terminées. Le problème, et pas des moindres pour lui, c’est que Dup a neutralisé la plupart de ses chances. Sans oublier le poteau tactile avant le but de Bernat.

+ Retrouvez les résultats et le tableau de la Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, qui ont été les meilleurs et les pires joueurs du match ? Commentez dans la case “commentaires” ci-dessous !

TOULOUSE 0-3 PARIS SG (mes-tps : 0-1) – FRANCE – Ligue 1 / Journée 5
Stade : Stadium de Toulouse, Toulouse – Arbitre : Hakim Ben el Salem Hadj, France

mais : – Neymar (37e) K. Mbappé (50e) Juan Bernat (90e) pour le PARIS SG
avertissements : Rafael Rato (64e)pour TOULOUSE

TOULO : M.DupA. Rouault, R. Nicolainen (L. Costa, 46e), M. DiarraM.Desler, S. Spiritueux, B. van den boomen, O. Zandn (A. Onaiwu, 63e)T. Dallinga (B. Dejaegere, 76e)Raphaël Souris, Z. Aboukhlal (I. Silla, 63e)

PARIS SG : G. DonnarummaSergio Ramos, marquinhos, Daniel Pereiran.m. mukiele, Nuno Mendes (Juan Bernat, 83e)la fenêtre, M. Verratti (Equipe H, 68e)L. Messi (A. Hakimi, 83e), Neymar (Renato Sanchez, 68e)K Mbappé

Verratti le patron du milieu

Neymar a ouvert le score (0-1, 37e)

Mbappé tu as le suspense (0-2, 50)

Ekitike est entré en collision avec l’excellent Dup

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*