notre découverte en images du coupé SUV 100% électrique

Voies aériennes U6

Aiways nous présente la version finale de son nouveau SUV coupé, dérivé du U5. Un peu plus “sobre” mais très fidèle au concept, voici le Aiways U6.

Après une première découverte du concept il y a quelques mois à Anvers, direction Munich pour le modèle de série. Le constructeur chinois lève le voile sur l’un des U6 Aiways les plus prometteurs, à l’intérieur comme à l’extérieur. Ambitions premium et high-tech au rendez-vous.

L’Aiways U6 dans l’aspect visuel : 99% fidèle au concept

Pour rappel, il faut prononcer “Aïe-ways” et non “Hey-ways”. C’est en studio que nous posons les yeux sur cet Aiways U6 définitif. Un véhicule très proche du concept Ion U6 découverte par notre confrère Maxime Fontanier en juin dernier. On retrouve ainsi un SUV familial séduisant avec un côté sportif grâce à son profil taillé. Le U6 est globalement plus “agressif” que son précédent U5, du bouclier avant à la signature LED à l’arrière. Sans surprise, certains éléments passent à la trappe sur ce modèle de production. C’est notamment le cas du spoiler à l’arrière qui disparaît au profit d’un becquet plus large sur le hayon. A l’avant, le pare-chocs adopte des ailes latérales plus basses que sur le prototype. En revanche, les marchepieds distinctifs et les grandes roues (20 pouces au lieu de 21) sont conservés. Notre seul regret : l’absence de toit bicolore.

Concept très tendance, mais difficile à reproduire en série car il s’agit d’une seule pièce de carrosserie peinte. Même regret concernant la couleur : l’orange métallisé ne sera pas au programme. Heureusement, le jaune présenté est très réussi et s’adapte très bien à l’Aiways U6. Ses dimensions : 4,80 m de long, 1,88 m de large et 1,64 m de haut. L’empattement mesure 2,80 m et le volume du coffre varie de 472 à 1 260 litres. Le tout pour un poids à vide de 1 790 kg. Soit plus long et plus léger qu’un Tesla Model Y. Les assemblages et les finitions sont très soignés, c’est du sérieux. L’Aiways U6 a un certain caractère, même s’il peut évoquer d’autres modèles de loin. Comme la Polestar 2 de profil, par exemple. Quant à la livrée jaune, on y voit des inspirations italiennes très bien exécutées !

A bord : matériaux élégants, ambiance colorée

Les bonnes surprises continuent à bord du SUV familial coupé. Aiways a choisi des couleurs audacieuses et des matières premium pour habiller l’habitacle de son U6. En témoigne l’association du cuir, de l’Alcantara et de l’aluminium de bout en bout. L’Aiways U6 que nous avons devant nous opte pour une sellerie mêlant beige, rouge/corail et bleu. Pas de volant “Yoke” (c’était à prévoir), mais un volant bicolore très élégant sans rayon central pour un look très chic. Nous pourrons même trouver une approche de style Bentley, c’est-à-dire. A noter également que ce volant dispose d’un revêtement antibactérien. L’intérieur de l’Aiways U6 mérite une attention particulière. Il est bien assemblé, bien fini, moussé partout et de qualité supérieure dans l’ensemble. Il ne reste que quelques plastiques durs, mais rien de bien méchant.

La cabine, bien sûr, sera personnalisable à votre guise, mais en tout cas très spacieuse et lumineuse. C’est grâce à la grande verrière panoramique de 2,1 m² signée Saint-Gobain Glass. C’est beau, ouvert et parfaitement actuel. Un élément qui contribue mécaniquement à maximiser la garde au sol grâce à son élancement. A l’avant comme à l’arrière, nous sommes très bien installés. La suite high-tech ne fait pas exception, avec un écran principal de 14,6 pouces. Celui-ci contrôle les principales fonctions, ouvertures, éclairage d’ambiance, son (11 haut-parleurs Magnat)… Le tout avec une fluidité et une réactivité remarquables. Enfin, le conducteur peut compter sur un terminal tout aussi complet de 8,2 pouces. Une chose est sûre, l’Aiways U6 n’a rien à envier à une Tesla Model Y par exemple, bien moins chaleureuse.

Performance et autonomie : nouveau moteur propre

Autre nouveauté de cet Aiways U6 : son moteur électrique fait maison. Fini les moteurs Bosch et UAES qui équipent le U5. Le second modèle du constructeur passe ainsi de 204 à 215 ch, pour un couple de 315 Nm. 0 à 100 tombe à 6,8 s, contre 7,5 s précédemment. A noter que le SUV est équipé de série d’une pompe à chaleur, et intègre une conduite autonome de niveau 2. L’ADAS et un assistant intelligent contribuent ainsi à l’expérience de conduite, pour des trajets confortables et en toute sécurité. Monté sur l’essieu avant, le moteur électrique peut emmener le U6 jusqu’à 160 km/h (100 mph) en vitesse de pointe (limite électronique). C’est, pour le moment, la seule offre de puissance prévue au catalogue pour le SUV coupé. La même en terme d’autonomie, avec la même batterie de 63 kWh que celle qui équipe le U5.

La marque annonce une autonomie WLTP de 400 km pour cet Aiways U6, avec une charge à 11 kW (AC) ou 90 kW (DC). Cela suffit pour revenir à 80 % en 30 minutes, le tout pour une consommation moyenne donnée comprise entre 15,9 et 16,6 kWh/100 km. A noter qu’une batterie plus grosse est prévue mais pas pour nous tout de suite. C’est aussi cet ensemble batterie/chargeur (entre autres) qui permet au SUV de conserver un poids relativement contenu. Dans l’attente des tarifs, le U6 sera disponible en précommande à partir de novembre, pour des premières livraisons à l’été 2023. Le U5 se vend à partir de 39 900 €, on estime que le U6 sera entièrement équipé dans sa version de lancement autour de 47 000 €. Distinctif à l’extérieur, original à l’intérieur, l’Aiways U6 devrait trouver son public. Souhaitons-lui plus de succès que l’ancien U5, dont les 375 immatriculations françaises en 2022 n’atteignent pas le succès escompté…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*