notre découverte du SUV 100% électrique

Mercedes EQE SUV

Absente du Mondial, mais là quand même ! Nos amis de chez Mercedes nous présentent le nouveau SUV électrique de la marque à Paris. Voici le SUV Mercedes EQE.

C’est au Musée Rodin que le constructeur nous accueille, en marge du Mondial de l’Auto. Ne pouvant exposer au salon, Mercedes en a profité pour organiser son propre petit événement à Paris. L’occasion de nous montrer toute sa gamme électrique, mais aussi et surtout de nous dévoiler le SUV Mercedes EQE. Version supplémentaire AMG.

Le SUV Mercedes EQE du côté du look : chaînon manquant

Entre un SUV EQC incontournable et un SUV EQS de luxe, il ne manquait plus que lui. Sans surprise, le SUV Mercedes EQE est le chaînon manquant de la gamme EQ. En un mot, il reprend la base technique et l’apparence du Berlin EEQ, dans une version “tout-terrain” surélevée. De quoi en faire un SUV EQS dépouillé, avec ses lignes fluides assorties au reste de la gamme. Rien de nouveau côté style : panneau noir à l’avant, bandeau LED à l’arrière, poignées affleurantes, rien ne dépasse. La carrosserie a un aérodynamisme optimisé (Cd de 0,25). En partie, notamment, grâce au capot qui se prolonge dans les montants de pare-brise. Le SUV EQE repose sur des roues de 19 à 22 pouces et peut accueillir un marchepied en option. Look aventurier garanti ? Nous vous laissons juge.

Ses dimensions : 4,86 ​​m de long, 1,94 m de large et 1,69 m de haut. C’est 9 cm plus court, 3 cm plus large et 6 cm plus haut que la berline EQE. N’oublions pas un empattement de 3,03 m pour le SUV Mercedes EQE, contre 3,12 m pour la berline. Des dimensions hors tout très proches d’un autre SUV allemand, l’Audi e-tron S. Son design plus galbé donne cependant au SUV EQE une allure plus imposante voire dodue. Chez Automobile Propre nous le confirmons : naturellement, il est plus discret et urbain que le SUV grand frère EQS. À ses côtés, une version AMG nous surprend en se dévoilant en même temps. Les changements extérieurs restent cependant discrets, avec des roues et des badges essentiellement spécifiques au modèle présenté. C’est donc sous le capot et dans l’habitacle que le SUV Mercedes-AMG EQE évolue réellement.

Intérieur hi-tech : Hyperscreen 1,40m !

Mercedes obéit, le poste de conduite fait une place privilégiée aux écrans tactiles. En témoigne l’impressionnant Hyperscreen composé de 3 écrans avec une séparation quasi invisible, pour une surface de vision de 1,40 m ! Un tableau de bord à la pointe de la technologie parfaitement intégré à l’habitacle haut de gamme et élégant qui l’entoure. Le SUV Mercedes EQE devant nous a un intérieur blanc avec une sellerie en cuir marron. Dans l’ensemble, un mix stylé et moderne comme le constructeur sait le faire. Toutes les commandes à portée du conducteur sont tactiles, y compris sur le volant et la console centrale. Les quelques instants passés à bord révèlent des places arrière très prometteuses. L’espace pour les genoux et la protection du toit annoncent de l’espace et du confort pour les longs trajets. Le coffre évolue de 520 à 1 675 litres. À l’avant, le SUV Mercedes-AMG EQE joue un peu plus sportif.

La version AMG joue la carte intemporelle de l’intérieur gris/noir, ambiance Alcantara et fibre de carbone. Une approche sportive assez classique, mais qui accueille un nouveau détail : le son. En effet, la marque a consacré de longues minutes à présenter la qualité audio à bord du SUV EQE. L’ingénieur du son/mixage Derek Ali (MixedByAli pour les mélomanes avertis) était même sur place pour une démo de son surround. Le son Dolby Atmos est parfait pour écouter de la musique, mais cela contribue également à l’expérience de conduite dans ce cas. En effet, le SUV AMG EQE a droit à un son artificiel « sport » spécialement conçu pour ses haut-parleurs. Comprenez par là la sonorité spatiale caractéristique des voitures électriques, mais avec une touche de caractère et d’agressivité. C’est loin d’être aussi capiteux qu’un V8, mais on apprécie l’effort. Reste à savoir si cela nous fera rire ou sourire au volant du SUV Mercedes EQE.

Performances et autonomie : jusqu’à 590 km

Comme l’EQE et l’EQS, le SUV Mercedes EQE est basé sur la plateforme EVA2 du constructeur. Cinq moteurs sont répartis entre les versions standard et AMG. EQE 350+ (215 kW, 292 ch, 565 Nm) en traction arrière, EQE 350 4Matic en traction intégrale (765 Nm). L’EQE 500 4Matic monte d’un cran avec 300 kW (408 ch) pour 858 Nm de couple. L’AMG EQE 43 4Matic+ développe 350 kW (476 ch) pour 858 Nm de couple, passant de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes. Enfin, l’AMG EQE 53 4Matic+ complète la gamme avec 505 kW (687 ch) et 950 Nm de couple. Là, le 0 à 100 est abattu en 3,5 secondes avec le pack AMG Dynamic Plus. Ce dernier porte la vitesse de pointe à 240 km/h au lieu de 220, contre 210 pour le 43 4Matic+. Des accélérations impressionnantes en vue pour les variantes AMG ! Ce qui rend la concentration de Mercedes sur la partie audio plutôt que sur les performances encore plus curieuse.

D’autant plus que les versions AMG ont de série des suspensions adaptatives et des roues arrière directrices. Dans tous les cas, les cinq moteurs disposent d’une batterie de 90,6 kWh. Celui-ci annonce de 375 à 590 km d’autonomie (estimation WLTP) selon la version choisie. Côté charge, elle sera de 11 kW de série ou de 22 kW en option. La charge rapide est plafonnée à 170 kW, permettant de récupérer 220 km d’autonomie en seulement 15 minutes. A noter que la recharge V2G bidirectionnelle est au programme, mais elle sera réservée au marché japonais. Le SUV Mercedes EQE est également doté d’un planificateur de charge Electric Intelligence, qui affiche l’autonomie adaptative en temps réel. L’estimation du coût des recharges et des temps d’arrêt sont au rendez-vous. Assemblé à l’usine de Tuscaloosa aux Etats-Unis, le SUV Mercedes EQE n’a pas encore dévoilé ses tarifs en France.


lire aussi
Essai Mercedes EQS : le luxe électrique

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*