Les 10 leçons de la semaine 7 : l’année de trop pour Tom Brady

La vie est (un peu) plus facile avec DeAndre Hopkins dans votre équipe

Suspendu pour les six premiers matchs de la saison, le receveur vedette des Cardinals DeAndre Hopkins a fait un retour tant attendu jeudi dernier. Et il n’a pas perdu de temps pour briller. Avec 10 réceptions pour 103 yards, il a aidé son équipe à remporter un match crucial 42-34 contre les Saints.

Forcément, pour une attaque de l’Arizona en grande difficulté ces dernières semaines, ça fait du bien. À la fin de la première mi-temps, Hopkins est même intervenu entre le quart-arrière Kyler Murray et l’entraîneur Kliff Kingsbury pour empêcher qu’un différend ne dégénère en altercation. Le D-Hop serait-il le sauveur des Cards ?

Tom Brady et les Bucs ont officiellement touché le fond

Hier, Tampa Bay a perdu pour la quatrième fois en cinq matchs. Hier, les Buccaneers sont tombés face à une équipe qui vient de se débarrasser de son entraîneur et de plusieurs joueurs de haut niveau, et affronte le troisième quart-arrière PJ Walker. Hier, l’offensive de Tom Brady n’a marqué que trois points, le deuxième pire total depuis l’arrivée de GOAT en Floride en 2020. Hier, le receveur Mike Evans a laissé filer un touché. Hier… Nous pourrions continuer un peu plus longtemps, mais vous voyez l’idée. Le champion 2020 a officiellement touché le fond et, à 45 ans, Brady est probablement un an de trop.

Aaron Rodgers et les Packers ont officiellement touché le fond

Hier, Green Bay a perdu pour la troisième fois consécutive. Hier, les Packers sont tombés face à une équipe de Washington jouant le quart-arrière remplaçant Taylor Heinicke. Hier, l’attaque d’Aaron Rodgers a été de 0/7 aux troisième et quatrième essais. Hier, le jeu de passes était limité à seulement 47 verges en première mi-temps. Hier… Nous pourrions continuer un peu plus longtemps, mais vous voyez l’idée. Green Bay a officiellement touché le fond et Rodgers a probablement une année à perdre.

La NFC East est la première division de la NFL.

Les Eagles sont la seule équipe invaincue de la NFL avec six victoires en autant de matchs. Les Giants sont la plus grosse surprise de la ligue avec une fiche de 6-1. Les Cowboys ont repris leur marche en avant hier en remportant leur cinquième match de la saison. Et même les Commanders se sont imposés pour le deuxième match consécutif ce dimanche contre les tristes Packers d’Aaron Rodgers.

Depuis le début de la saison, la NFC East affiche un bilan global de 20 victoires et 7 défaites, tout simplement le meilleur de la NFL. Celui-ci devait oser l’annoncer début septembre.

Baker Mayfield peut craindre pour son emploi de départ

Pas loin d’être abominable lors des cinq matchs qu’il a disputés cette saison et actuellement sur la touche, Baker Mayfield a vu le quarterback PJ Walker réaliser une performance assez nette (16/22, 177 yards, 2 TDs, 0 turnovers) dans la victoire surprise des Panthers. sur les Buccaneers dimanche. De quoi fragiliser davantage sa position de départ, et les propos de l’entraîneur de la Caroline Steve Wilks le confirment.

« Ça va être difficile de retirer le poste de titulaire à PJ Walker. »

Nous devrons prendre Seattle au sérieux.

Avec Geno Smith au quart-arrière et une défense moche au cours des premières semaines, les Seahawks semblaient prêts à terminer en bas du classement. Aujourd’hui, ils ont un bilan positif (4-3), sont premiers de la NFC Ouest et montent sérieusement en puissance.

En plus de Geno, qui connaît une saison qui dépasse absolument toutes les attentes, nous avons le porteur de ballon recrue Kenneth Walker, qui a été un succès pendant trois matchs et, notamment, la blessure de Rashaad Penny, puis, surtout, la défense ça commence à se voir. même décisif.

Contre les Chargers dimanche, les Seahawks ont limogé Justin Herbert à trois reprises, provoquant une interception, un échappé et deux autres revirements de quatrième tenue tout en obligeant Los Angeles à botter cinq fois de suite en milieu de match pour permettre à l’attaque de creuser l’écart. . Une performance dans la continuité de celle de la semaine dernière (victoire 19-9 sur Arizona), qui a été symbolisée par le titre de meilleur joueur défensif de la NFC pour le jeune cornerback Tariq Woolen.

Soyons patients avec les fantômes

Ce week-end, plusieurs grands noms sont revenus sur le terrain après plusieurs semaines d’absence, dont Dak Prescott et Tua Tagovailoa. Les deux quarterbacks ont profité de leur retour pour donner à leurs équipes respectives un avant-goût de la victoire, mais sans jouer leur meilleur football.

Dak Prescott (19/25, 207 yards, 1 TD) a commencé lentement avant de trouver son rythme, et c’est surtout la défense de Dallas qui a permis aux Cowboys de battre les Lions. Quant à Tua (21/35, 261 yards, 1 TD), il a fait juste ce qu’il fallait face à une équipe restreinte de Pittsburgh pour permettre aux Dolphins — également menés par leur défense en seconde période — de s’imposer 16-10.

Patience patience.

Josh Jacobs est le meilleur porteur de ballon de la NFL

Peu utilisé lors des trois premiers matchs des Raiders, le porteur de ballon Josh Jacobs est une fois de plus au cœur de l’attaque de Las Vegas. Et les résultats parlent d’eux-mêmes. Dimanche face aux Texans, le Pro Bowler 2020 a amassé 143 yards au sol pour 3 touchdowns, une performance XXL dans la lignée de ses deux dernières. Pour rappel, Jacobs a terminé avec 154 yards au sol contre Kansas City (et 1 touchdown) et 144 contre les Broncos (et 2 touchdowns).

Qui peut l’arrêter ?

La défense des 49ers sur le dur

Ultra dominante en début de saison, la défense de San Francisco est dans le caniveau. Il a été dominé au sol la semaine dernière par Atlanta, et hier il a pris le bouillon de Pat Mahomes dans les airs. C’est certainement pat mahomes devant. Et certes, plusieurs joueurs de haut niveau venaient de rentrer de blessures (Nick Bosa, Jimmie Ward…) mais 423 yards et 3 touchdowns accordés, ce n’est pas vraiment du football 49ers. Après avoir forcé une interception sur le premier drive des Chiefs, San Francisco a abandonné… 44 points lors des sept drives suivants. Pica.

Il va falloir relever la barre rapidement car sinon les 49ers (3-4) pourraient très bien perdre le contrôle de leur saison, même avec Christian McCaffrey dans leurs rangs.

La NFL est toujours un univers impitoyable

Auteur d’un magnifique touchdown de 62 yards contre les Broncos, le porteur de ballon Breece Hall avait remis New York sur les bons rails pour enchaîner une quatrième victoire consécutive 16-9. Malheureusement, l’excellente recrue n’a pas pu terminer le match en raison d’une blessure au genou. Et d’après les premiers bruits dans le couloir, ça pourrait être une déchirure du ligament croisé. De quoi ramener un gros nuage noir sur le début de saison très ensoleillé à New York.

Une preuve de plus que tout peut basculer très vite dans la NFL…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*