Le roi-liche prend le contrôle de Hearthstone et lui donne beaucoup de decks ! – Pierre de foyer

Si son avènement ne sera complet qu’en décembre, avec l’ajout de la onzième classe de Hearthstone, le chevalier de la mort, le roi-liche a déjà fait sa marque sur le mode standard. En fait, mardi soir, juste au moment où le flux d’annonces de Blizzard a été mis en ligne, les joueurs auraient peut-être été surpris de voir l’une des extensions les plus acclamées de l’histoire du jeu revenir au premier plan. Les Chevaliers du Trône de glace sont donc de retour, apportant plus de 130 cartes anciennes au jeu pour le mois de novembre.

Naturellement, l’arrivée d’une extension a apporté pas mal de changements au méta-jeu Hearthstone, même si de nombreuses cartes semblent être nettement plus faibles qu’elles ne l’étaient à l’époque. C’est notamment le cas des Chevaliers de la mort, qui ont dominé en 2017, et semblent pour la plupart trop lents dans Hearthstone aujourd’hui.

Cependant, il existe encore des cartes de cette diffusion qui semblent toujours utiles, et plusieurs archétypes ont été renforcés avec ces nouveaux outils. De quoi s’occuper avant la grande agitation qui s’annonce en décembre et l’arrivée de la nouvelle classe.

Je passe en revue ces decks qui ont décidé de rejoindre les armées du Roi Liche et de dominer le mode standard en cette première semaine.

Guerrier blessé : ENFIN !

Après de nombreuses tentatives, il semblerait que le Guerrier Blessé soit enfin devenu un archétype suffisamment fort pour exister à des niveaux élevés. Avec l’ajout du Berserker animé, mais aussi de Forge of Souls, le deck est plus cohérent pour blesser ses sbires et trouver son arme qui leur permet de se renforcer.

Pour un deck dont le but est de pousser un départ explosif basé sur des sbires, utilisez votre arme pour pousser plus de dégâts et protéger vos sbires des dégâts ennemis. Ces deux ajouts sont exactement ce dont la plate-forme avait besoin, et immédiatement l’une des plates-formes les plus stables du marché.

Ainsi, alors que les archétypes Guerrier et Agressif ont récemment touché le fond, ils font tous les deux un retour sous la forme du Guerrier blessé.

Code à copier dans le jeu :

AAECAcLbBASV7QO8igSB3ATX6wUNje0DjKAE4aQEntQEvNsE/9sEvuIEpeQE3e0EnO8EiYMFmKQFlOsFAA==

Prince Keleseth, toujours royal

Peut-être l’une des cartes les plus détestées de l’ère des Chevaliers du Trône de Glace, mais aussi la plus jouée, le Prince Keleseth a rapidement pris vie dans nos bons souvenirs. Et comme à ce moment-là, c’est avec Valeera, et surtout son Pas de l’ombre, que notre bon Prince parle de lui.

Dans un deck plein de cris de guerre et avec le muflier pour renforcer encore sa puissance. Le but est simplement de créer les serviteurs les plus gros et les moins chers possibles, et de laisser l’adversaire s’en occuper.

Si le deck a l’air absolument catastrophique quand nous ne trouvons pas nos cartes clés au début du jeu, on a l’impression de marcher sur l’eau quand ce n’est pas le cas. En fait, on peut rapidement obtenir +3|+3 à tous nos sbires et, grâce à Ground Contact ou Edwin, kingpin defias, il est très difficile de manquer de ce deck une fois sorti.

Code à copier dans le jeu :

AAECAZvDAwbn8APtgATlsATHsgSX1AT36wUMqOsDivQDy/kD9p8E7qAEnMcEiskEu84EntQEpeQEkusFgOwFAA==

Le Grand Prêtre est de retour !

Pour ceux qui ne le savaient pas à l’époque ou qui ne voulaient pas jouer en mode libre, le Big Priest est un deck qui pourrait être considéré comme venant tout droit du côté le plus diabolique du roi-liche. En tout cas, sa notoriété le précède et les réactions sur les réseaux sociaux à l’annonce de son retour par certains montrent qu’on se souvient encore bien de lui.

Pour les chanceux qui ne connaissent pas, le principe du deck est d’invoquer de très gros serviteurs avec Shadow Essence ou Masked Party Girl. Ramenez-les ensuite avec Servitude éternelle, Amulette d’immortalité ou Xyrella, dévote jusqu’à ce que l’adversaire ne puisse plus les contenir.

Parallèlement à ces cartes, le deck joue de nombreux outils défensifs, dans le but d’atteindre votre zone de confort avec un minimum de risques. Un gameplay très simple, très efficace et, pour beaucoup, très frustrant.

Code à copier dans le jeu :

AAECAZ/HAgSI9wPoiwTwnwS/zgQNm+sD9PEDh/cDjIEErYoEorYE+dsErO0Ey+0EhoMF0+sFg+wFj+wFAA==

Gul’dan fait revivre l’archétype du combo

Que serait une version conjointe sans sa plate-forme OTK habituelle depuis les premiers jours ? Tout comme le Guerrier Blessé qui agissait en tant que policier pour les decks avec de faibles capacités défensives, le Phylactère Warlock a pris le rôle de celui qui empêche les decks d’être trop lents.

Avec l’extension, le combo n’a pas changé. Nous cherchons toujours à tuer l’une de nos mines marines, puis à utiliser le phylactère de Tamsin pour donner le dernier souffle à une armée de diablotins, puis les faire exploser.

Le retour de Desecrate en mode standard vous permet de combo pour moins cher, car la carte remplace Hellfire, qui coûte 4 mana. L’autre retour majeur dans le jeu est l’Arcaniste talentueux, qui nous permet de mettre notre prochain sort sur les hormones. Sachant que de nombreux sorts ont des effets de soin (Soul Drain), des effets de zone (Grimoire of Sacrifice), ou encore la condition d’éloigner la cible (Death Veil, Touch of the Nathrezim), la carte apporte beaucoup à ce niveau.

Code à copier dans le jeu :

AAECAaPDAwby7QOwkQTxkQTmoATlsATbuQQMlegD1+0DvfEDgvsDg/sDxYAEsZ8E56AEiLAEm9QE/9kEyOsFAA==

De nombreux archétypes existants reçoivent de l’aide

Ces cartes n’ont pas changé d’archétype comme celles citées plus haut, mais il y a néanmoins plusieurs cartes qui sont venues renforcer les archétypes de leur classe. Voici une liste non exhaustive :

  • Invading Plague on Druid Ramp augmente considérablement la capacité défensive du deck, en particulier contre les decks agressifs basés sur des sbires. Malfurion the Putrid et Ultimate Scourge ont également été vus.
  • Ice Fishing on Renathal Shaman apporte une excellente stabilité au deck en ce qui concerne sa synergie Murloc. Il est beaucoup plus cohérent dans la recherche de son poisson clown et de son ravageur gorloc, ce qui permet au deck de démarrer du bon pied.
  • Beast Hunter a choisi Play Dead et Rexxar the Deathstalker, ce qui apporte de la diversité au deck et lui donne de nouveaux modèles de jeu.
  • Cardstealing Priest semble aimer Archbishop Benedictus, qui se marie très bien avec Mysterious Visit.

Pour une extension datant de 2017, et avec l’évolution de Hearthstone dans le temps. Je dois avouer que je suis surpris par son impact et le nombre de decks que Knights of the Ice Throne nous encourage à essayer. Un excellent choix pour cet événement d’Halloween qui vient pimenter un mois de novembre qui s’annonçait fade en attendant l’arrivée de la nouvelle classe.

Alors bravo Blizzard et bon jeu à tous !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*