Le peintre ruthène Pierre Soulages est décédé à l’âge de 102 ans

Il est sans aucun doute le plus grand artiste que l’Aveyron ait vu naître qu’il nous ait laissé. Pierre Soulage, l’un des peintres modernes les mieux notés au monde, avait 102 ans. Le maire de Rodez, Christian Teyssedre, a confirmé la nouvelle ce mercredi après-midi sur la page Facebook de la commune : “C’est avec une immense tristesse que je viens d’apprendre le décès de Pierre Soulages.”

Logo France bleu

“Il a été la force de l’art français à l’international. C’est un immense artiste qui nous quitte” – Rima Abdul-Malak, Ministre de la Culture

Michel Hilaire, directeur du musée Fabre à Montpellier, dont l’une des ailes est consacrée aux “outrenoirs”, s’est félicité “un peintre immense, à la longévité exceptionnelle, qui est fortement lié au musée Fabre où il a rencontré sa femme”. l’artiste avait “a établi une relation privilégiée avec ce musée.” Il avait même été associé à son renouveau. Pierre Soulages a “innové et inventé quelque chose dans le système de clair-obscur qui caractérisait la peinture occidentale”, Michel Hilaire a insisté.

Pierre Soulages est né à Rodez le 24 décembre 1919. Après la mort de son père, alors qu’il avait 5 ans, il est élevé par sa mère et sa sœur aînée adolescente. Très tôt, l’enfant commence à peindre sur noir, une couleur qui ne le quittera plus.

“J’aime l’autorité du noir, son sérieux, son évidence, sa radicalité. Le noir a des possibilités insoupçonnées.” -Pierre Soulage

Depuis plus de 75 ans, l’homme trace inlassablement sa route, s’attirant la reconnaissance des institutions culturelles et du marché de l’art, faisant de lui l’un des artistes français actifs les mieux notés.

En mai 2014, le Musée Soulages
ouvert à Rodez, présentant plus de 500 œuvres et documents donnés par l’artiste. Pierre Soulages travailla encore plusieurs années et vécut à Sète avec sa femme, Colette, originaire de la ville, qu’il avait rencontrée lors de ses études aux Beaux-Arts de Montpellier.

Le musée Soulages à Rodez est ouvert depuis 8 ans.
©Radio France

Anne Chepé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*