la surprise alpine du Mondial de l’Automobile

Il en existe de toutes sortes, de la simple étude de style qui sert à faire rêver, à la voiture quasi définitive (on appelle ça un show car). Du prototype qui révèle la nouvelle identité de la marque au concept-car qui indique les différentes voies que le constructeur compte emprunter. Présentation du concept-car Alpenglow Alpin au Mondial de l’Automobile (17-23 octobre à Paris, Porte de Versailles) est une sorte de mix de tous ces types de prototypes de salon. C’est avant tout une voiture de sport. Il s’agit de la première projection de ce que sera la future Hypercar de la marque française qui sera chargée de défendre les couleurs d’Alpine en Championnat du Monde d’Endurance (WEC) et aux 24 Heures du Mans en 2024.

Alpenglow se traduit par
Alpenglow se traduit par “la lueur des Alpes”. Ce n’est pas innocent, c’est le phénomène lumineux teinté de rouge que l’on voit dans les montagnes avant le lever du soleil et après le coucher du soleil. C’est pourquoi les couleurs du concept-car Alpine évoquent ces moments magiques et féériques.

Conçu pour la compétition, l’Alpenglow affiche avec bonheur des courbes sensuelles et des lignes épurées. Ainsi, les pontons taillés dans des souffleries optimisent le flux d’air autour de la carrosserie, efficacité rime ici avec beauté. Ce modèle a été créé pour aller vite et l’aileron mobile transparent à l’arrière n’est pas là pour faire joli. Lorsqu’il est légèrement incliné, il réduit la traînée aérodynamique, lorsqu’il monte, il génère plus d’appui et peut même servir de frein à air. Ce becquet et les deux ailes fuselées rappellent l’arrière des prototypes Alpine A210 et A220 engagés aux 24 Heures du Mans à la fin des années 1960. La signature lumineuse à l’avant et à l’arrière, ainsi que la ligne rouge centrale qui traverse toute la longueur de la voiture, renforcent le dynamisme. Voiture de course, l’Alpenglow en a tous les attributs, comme cette cellule centrale où le pilote fait corps avec la machine derrière un pare-brise transparent en forme de casque et ce petit volant en forme de joystick tout droit sorti d’un prototype de cockpit de Formule 1. ou résistance. L’originalité du modèle, la transparence des pédales, les palettes sur le volant, les triangles qui encapsulent les réservoirs de carburant, une partie du capot moteur et le becquet arrière apportent de la lumière à l’intérieur de la voiture et font apparaître des pièces techniques qui jusqu’à présent ils étaient inaccessibles aux passionnés.

Avant-goût de la future Alpine Hypercar, voici le concept-car Mondial.  Mais entre celle-ci et la voiture de compétition il y aura de nombreux changements à commencer par son moteur.
Avant-goût de la future Alpine Hypercar, voici le concept-car Mondial. Mais entre celle-ci et la voiture de compétition il y aura de nombreux changements à commencer par son moteur.

Ce concept-car utilise de l’hydrogène “vert” (produit par électrolyse de l’eau) stocké dans deux réservoirs de chaque côté de l’habitacle. Cet hydrogène vert est utilisé pour alimenter un moteur thermique qui libère de la vapeur d’eau lors de la combustion. Ainsi, Alpine met en avant sa fibre écologique en proposant une voiture qui n’émet pas de CO2 comme le seront ses futurs modèles de série qui seront 100% électriques (BEV) et utiliseront des batteries et des moteurs électriques. Même plus tard, la marque française indique qu’elle n’interdit rien et que ses futurs modèles pourraient utiliser une pile à combustible (FCEV) ou des moteurs hybrides thermiques qui fonctionnent avec un carburant durable qui pourrait être de l’hydrogène vert.

Aux rayons X, l'Alpenglow laisse apparaître les éléments de suspension, les réservoirs d'hydrogène vert sur les pontons, la structure centrale avec le cockpit et le volant type
Aux rayons X, l’Alpenglow laisse apparaître les éléments de suspension, les réservoirs d’hydrogène vert sur les pontons, la structure centrale avec le cockpit et le volant type “Formule 1”.

L’Alpenglow (évocation de la future Hypercar) intègre ce qu’Alpine appelle le Dream Garage. Les Dream Garage sont les futurs modèles de la marque française de sport, qu’ils soient de série ou de compétition. Pour les modèles de série, on sait déjà qu’Alpine préparer trois voitures qui seront électriques. L’un de ces véhicules sera un crossover GT du segment C, un SUV produit à Dieppe (Seine-Maritime), l’autre sera une compacte sportive du segment B (la future R5 Alpine) et enfin l’actuelle Alpine A110 elle aura une progéniture électrique qui sera produite par Lotus en Angleterre.

La marque indique s'être inspirée des combinaisons Wingsuit créées pour le vol pour concevoir la carrosserie.  Vous pouvez voir cette approche dans cette vue de dessus avec le devant en forme de V et le dos évasé.
La marque indique s’être inspirée des combinaisons Wingsuit créées pour le vol pour concevoir la carrosserie. Vous pouvez voir cette approche dans cette vue de dessus avec le devant en forme de V et le dos évasé.

Le concept-car Alpine Alpenglow donne également quelques indices sur ces futurs modèles. Et il contient plusieurs informations qui doivent être déchiffrées. La première est la teinte bleue, une évolution du bleu emblématique d’Alpine qui est plus lumineux et plus riche. Cet écran sera proposé de série sur les futurs modèles Dream Garage. Une Alpine se doit d’être légère et c’est pour cette raison que la fibre de carbone a été largement utilisée pour la conception du concept-car. On retrouve donc du carbone forgé issu des filières de recyclage dans les pièces de la structure Alpenglow. Pour assurer un faible poids, la fibre de carbone et le carbone forgé seront présents sur les futures Alpines de production.

Une autre vue en transparence qui montre la forme originelle des dépôts d'hydrogène sous la forme d'une goutte d'eau.  Une eau qui est expulsée par le moteur thermique après la combustion de l'hydrogène.
Une autre vue en transparence qui montre la forme originelle des dépôts d’hydrogène sous la forme d’une goutte d’eau. Une eau qui est expulsée par le moteur thermique après la combustion de l’hydrogène.

Le volant de l’Alpenglow est directement inspiré de ceux des prototypes d’endurance (LMP1) et de Formule 1 avec des palettes de changement de vitesse (transparentes et rétroéclairées dans le concept car), des sélecteurs en bas qui intègrent diverses fonctions comme le Track Control ou le freinage régénératif. Un bouton est également utilisé pour activer la dérogation qui fournit une puissance supplémentaire. Alpine promet que ses futurs modèles de série seront équipés d’un volant intuitif et sportif avec les mêmes fonctionnalités que celui du concept-car, avec des boutons ergonomiques fixés dans la même position sur tous les modèles. Plus anecdotique, l’Alcantara qui recouvre le volant de l’Alpenglow sera également utilisé pour les futures Alpine, on devrait le retrouver sur le volant mais aussi sur les sièges, les panneaux de porte, etc.

Avec ce concept-car, Alpine démontre que la compétition fait toujours partie de l'univers de la marque.  C'est pourquoi, en 2024, Alpine affrontera les 24 Heures du Mans avec sa nouvelle Hypercar, inspirée de l'Alpenglow.
Avec ce concept-car, Alpine démontre que la compétition fait toujours partie de l’univers de la marque. C’est pourquoi, en 2024, Alpine affrontera les 24 Heures du Mans avec sa nouvelle Hypercar, inspirée de l’Alpenglow.

D’autres éléments devraient se retrouver dans les futurs modèles Alpine, ils concernent le design. On peut citer la signature des feux avant et arrière qui devrait inspirer ceux des futurs modèles, certaines lignes du concept car comme cette ligne rouge centrale ou les lignes latérales pourraient se retrouver dans les prochains modèles ornés de la flèche « A ». Enfin, des jantes à motif de flocons de neige pourraient également faire partie de la balade.

Les jantes à motif de flocons de neige pourraient inspirer les jantes des futurs modèles Alpine.  La signature lumineuse particulière pourrait, de manière plus structurée, être également reprise.
Les jantes à motif de flocons de neige pourraient inspirer les jantes des futurs modèles Alpine. La signature lumineuse particulière pourrait, de manière plus structurée, être également reprise.

Pour se faire une idée plus précise de ce qu’il restera de l’Alpenglow dans les futures voitures électriques Alpine, il ne reste plus qu’à attendre l’arrivée de ces nouveaux modèles (qui devraient également être précédés par les concept-cars). C’est la future R5 Alpine qui devrait avoir son premier bal fin 2024. Elle devrait être propulsée par un moteur électrique de 220 ch. Il succèdera au crossover GT qui sera produit à l’usine de Dieppe en 2025, utilisera la plateforme CMF-EV d’Alliance et devrait être disponible en deux et quatre roues motrices avec des moteurs électriques issus du Nissan Ariya. Enfin en 2026, ce sera au tour du nouvel A110 de faire son apparition. Produite en Angleterre chez Lotus, elle utilisera une base technique empruntée à la future Lotus Type 135. Sa puissance pourrait atteindre, grâce à deux moteurs électriques, 880 ch ! On salive d’avance.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*