La belle opération des Aiglons – Reportage et NOTES des joueurs (Nice 2-1 Partizan) – Football

Au terme d’une rencontre globalement maîtrisée, Nice a logiquement battu le Partizan Belgrade (2-1) ce jeudi, dans le cadre de la 5e journée de la Conférence de Ligue Europa. Les Aiglons en profitent pour prendre la tête du groupe D.

la belle opération

Après plusieurs tentatives, Pp a trouvé la faute contre le Partizan.

Une belle opération et un match référence ? Dur à dire. Car malgré la victoire, l’OGC Nice s’est encore fait peur face au Partizan Belgrade (2-1) ce jeudi, dans le cadre du 5e tour de la Ligue des champions.

Mais les Aiglons ont tout de même offert un football de qualité face à ce match nul tardif et, cette fois, ils ont réagi. Peut-être un détail pour vous, mais pour Lucien Favre, cela signifie probablement beaucoup. Cette victoire, référentielle ou non, leur permet en tout cas de mener le groupe grâce à de meilleurs résultats dans des confrontations directes (1-1, 2-1).

Pp, encore lui

Une victoire pour ravir la première place du groupe D au Partizan, donc. a, les hommes du coach suisse l’ont compris bien avant le match, et ont rapidement mis le feu à la surface adverse. Une bonne situation pour Laborde, une petite fête signée de Boudaoui, un tir de Pp in extremis en revers… Une nette domination, mais sans déranger Popovic, le gardien serbe, à aucun moment. Alors qu’en face, Menig et Gomes n’ont eu besoin que d’un coup chacun pour pousser Bulka à se détendre deux fois.

Heureusement, Nice a pu compter sur son homme en forme : Pp, encore et toujours lui, sorti de nulle part dans la zone de vérité pour finir du bon pied (1-0, 29), après un bon travail de Laborde. ! Une juste récompense pour les Azuréens. Et juste derrière, l’arrière latéral prêté par Arsenal s’apprêtait à offrir un but à son entendement offensif, mais il manquait quelques centimètres à l’ancien joueur rennais, qui n’eut plus de réussite à son retour des vestiaires avec un poteau. ! quand la pause?

Lemina au bout du suspense !

Lemina a pensé le faire : contr. Barde aussi, après un joli chapeau : Paro de Popovic. Puis d’autres, par Laborde Brahimi, mais en vain. Et enfin la punition est venue : Gomes, d’un ballon inoffensif, a calmé l’Allianz Riviera (1-1, 74e) ! Reprendre tes habitudes, la Gym ? Oui, mais finalement non. Car Lemina, en tant que patron, a assumé ses responsabilités pour égaliser trois minutes plus tard d’un tir couvert (2-1, 77) ! Un marqueur plus en phase avec l’allure du match, qui permet aux Aiglons de mener le groupe.

La note du match : 6/10

Un beau match de Coupe d’Europe, même s’il a fallu du temps aux joueurs du Partizan pour s’y mettre. Mais les principaux ingrédients sont là : buts, remplacements, suspense et belles phases de jeu, le tout dans une super ambiance.

Les objectifs :

– Centre Brahimi pour Laborde. Vujacic passe devant l’attaquant et repousse… dans les pieds de Pp, qui tire du droit (1-0, 29e).

– Sur un ballon inoffensif dans la surface, Bard rate son dégagement et Gomes en profite pour tromper Bulka (1-1, 74e).

– Trois minutes après le match nul, Lemina tente de boucler la surface. Sa frappe, déviée par un défenseur, finit au fond des filets (2-1, 77) !

REMARQUES sur les joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Homme du match : Mario Lemina (7/10)

Il a remporté la bataille du milieu de terrain presque à lui seul et a fini par donner la victoire à son équipe. Les dieux du football ont récompensé Lemina pour tous ses efforts pour pousser un défenseur à bloquer son tir, et il est sûr de dire que l’ancien joueur marseillais a remporté le prix de l’homme du match.

BEAU :

Marcin Bulka (6) : Jeu sérieux et appliqué du remplaçant de Schmeichel, qui ne peut presque rien faire dans le but de Gomes.

Youcef Atal (6) : Atal a tout craché. Autant dire de grosses différences sur son aile droite et beaucoup de générosité dans l’effort, mais toujours ce manque de précision dans la dernière passe… Remplacé en 81 par Antoine Mendy (non non).

Pablo Rosario (6) : rabaissé d’un cran par la suspension de Todibo, Rosario a fait le boulot. Lorsque le Partizan a poussé en fin de match, ils ont répondu par le présent.

Dante (7) : a assuré le capitaine, et surtout il a rassuré son équipe quand le Partizan a poussé en fin de match. Sur l’action du but, difficile de lui reprocher quoi que ce soit.

Melvin Bard (6,5) : Toujours aussi généreux de son côté, le latéral gauche n’a cessé de faire entrer le danger dans la surface adverse. Et il était même sur le point de marquer en première mi-temps d’une belle frappe lointaine, après un joli chapeau.

Hichem Boudaoui (6) : a commencé son match par une petite fête dans la surface, qui aurait pu se terminer par un penalty. Dès lors, il exerce principalement des fonctions ingrates au milieu de terrain. Un travailleur de l’ombre efficace aujourd’hui.

Mario Lemina (7) : voir ci-dessus.

Khphren Thuram-Ulien (6) : Nice a remporté ce match dans l’entrejeu et Thuram a été l’un des acteurs importants de cette bataille. Grâce au travail de Boudaoui, il a encore pu se concentrer davantage sur les phases offensives. Remplacer la minute 81 par Alexis Beka Beka (pas de note).

Bilal Brahimi (7) : en première mi-temps toutes les actions dangereuses sont venues de lui. Le but aussi, donc, puisque Pp a marqué après l’un de ses centres. Après, il a continué à tout donner sur son côté gauche.

Nicolás Pepe (7) : l’homme en forme du moment a encore frappé. Alors que le Gym ronronnait, Pp est apparu de nulle part pour tromper Popovic. Il aurait pu prétendre au titre d’homme du match, mais il paye un peu trop bas son second mandat. Remplacer la minute 89 par Matthieu Viti (non non).

Gatán Laborde (5) : est déçu. Et si Laborde a beaucoup donné en termes de pressing et de repli défensif, il a surtout manqué de réussite et de sérénité devant le but. Pendant ce temps, Gouiri a de nouveau fait trembler les filets avec Rennes… à deux reprises.

+ Retrouvez les résultats et classements de la Ligue Conférence sur Maxifoot

Et pour vous, qui ont été les meilleurs et les pires joueurs du match ? Commentez dans la case “commentaires” ci-dessous !

NICE 2-1 BELGRADE Partisan (mes-tps : 1-0) – LIGUE CONFÉRENCE – groupe D (Nice) / Journée 5
Stade : Allianz Riviera, Nice – Arbitre : Istvn Vad, Hongrie

mais : N. Pp (29) M. Lemina (77) pour NICE – Ricardo Gomes (74) pour PARTIZAN BELGRADO
avertissements : M.Lemina (90+2e)pour NICE

BEAU : M. BulkaP. Rosario, danteY. Atal (A. Mendy, 81e), M.BardH. Boudaoui, M.Lemina, K. Thuram-Ulien (A. Beka Beka, 81 ans), B.BrahimiN. Pp (M. Nom, 89e), G. Laborde

PARTIZAN DE BELGRADE : Alexandre PopovicS.Markovic, I.VujacicM. Zivkovic, S. UrosevicH. Traor (A. Pavlovic, 61e), L. Fejsa (K. Belic, 46e)B. NatchoF. Diabat (N. Terzic, 71e), Q. Menig (A. Lutovac, 71e)Ricardo Gomes

Pp, maintes et maintes fois, ont mis les Aiglons sur la voie du succès (1-0, 29)

En seconde période, le Partizán a fini par égaliser grâce à Gomes (1-1, 74e)

Mais trois minutes plus tard, Lemina remet Nice en tête d’un tir contré (2-1, 77e) !

Devant le but, Laborde a encore souffert…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*