Gotham Knights : vous n’avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d’action-aventure !

Un jeu Batman sans Batman… C’est la promesse que Warner Games a faite aux fans qui l’attendent depuis 7 longues années, et la sortie d’Arkham Knight, un nouveau jeu Batman. La pilule a été dure à avaler pour certains et les critiques ne se sont pas fait attendre avant d’avoir le jeu entre les mains. Enfin, Gotham Knights est-il un digne successeur du Dark Knight ?

résumé

  • Histoire
  • Graphique
  • comment jouer
  • Scénario
  • Contenu
  • conclusion

Histoire

La révélation est surprenante, pour ne pas dire étonnante, mais il faudra s’y habituer. Batman est bel et bien mort dans chevaliers gotham, et ne fait pas partie d’un plan à plusieurs tiroirs conçu par Bruce Wayne. L’annonce de sa mort a des répercussions directes dans la ville de Gotham, qui sombre littéralement dans un chaos total. Des criminels en tout genre poussent leurs ailes et reprennent le contrôle des différents quartiers de Gotham. Les méchants les plus emblématiques de l’univers Batman ne sont pas en reste et sortent de l’ombre pour mener à bien leurs plans machiavéliques.

Parmi eux, bien sûr, Harley Quinn et d’autres personnages cultes dont nous tairons les noms pour ne pas spoiler, même si le studio les a déjà tous dévoilés… ou presque. Face à la montée de la délinquance, Les copains de Batman décident de prendre le relais. Batgirl, Nightwing, Red Hood et Robin, ainsi que des alliés de longue date, revêtent le costume, déterminés à nettoyer Gotham City et surtout à lever le voile sur le mystère entourant la mort de leur mentor. Une organisation légendaire et ancienne conduirait la ville dans l’ombre, et serait responsable de la disparition de Bruce Wayne. Cette organisation… est la Cour des Chouettes.

Gotham Knights : vous n'avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d'action-aventure !

Graphique

“Gotham est un personnage à part entière dans le jeu.” Certaines personnes utilisent ce cliché sans discernement, mais dans le cas de Gotham Knights, c’est tout simplement vrai. La famille des chauves-souris ne serait rien sans la ville qu’elle a juré de protéger, et l’inverse est également vrai. Gotham City ici est sombre, sale, sale, en sueur et gothique, et brille de mille feux grâce à un éclairage inspiré des films néo-noirs et des néons. Cela donne un cachet particulier à cette vision de Gotham encore jamais vue, ni dans un jeu vidéo ni dans un film, même si les images de The Batman avec le Battison s’en rapprochent un peu plus.

Le Gotham imaginé par les artistes promet d’être le plus grand jamais construit, et cela ne fait aucun doute après avoir sillonné la ville. Cette ville portuaire s’étend vraiment sur des hectares, et se composent d’une multitude d’îlots reliés par des ponts qui permettent aux promoteurs de montrer de plus en plus de détails dans les zones visitées. Après Gotham regarde vers le ciel avec ses gratte-ciel pour offrir un terrain de jeu idéal à nos héros. qui utilisent le fameux crochet pour couper l’air. Il est également possible et très agréable de rester au sol et de rouler sur la Batcycle -la moto de Batman- pour foncer dans les rues de la ville.

Techniquement parlant, Gotham Knights domine son thème. et donne crédit à PlayStation 5, Xbox Series et PC. Il n’a clairement pas à rougir face à la concurrence. Au contraire, en plus de ses visuels soignés, Gotham Knights propose une expérience fluide sur toutes les machines auxquelles il est destiné. D’ACCORD, sur les consoles de salon, le jeu est capturé à 30 images par seconde, et souffre toujours de quelques chutes de framerate lors de la traversée d’un pont, mais sinon… rien à redire. Sur PC, cependant, les joueurs peuvent profiter des 60 images par seconde tant attendues et configurer le jeu pour la meilleure expérience possible, même si cela peut être un peu fastidieux à configurer.

Gotham Knights : vous n'avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d'action-aventure !

comment jouer

Dans les jeux vidéo, il y a “jeu”. Dès lors, il est temps de s’attaquer au gameplay de Gotham Knights, qui repose sur trois piliers : enquête, infiltration et combat. Trop souvent les adaptations de Batman se sont arrêtées à son côté combatif et s’empressent d’en exploiter les inconvénients sans regarder ses autres qualités. Batman est à l’origine un détective (le D dans DC est là pour Detective et signifie Batman), et il le montre dans Gotham Knights. Enfin… ce sont ses acolytes qui le testent lors des phases d’enquête un peu trop guidées, mais qui ont le mérite de mettre en lumière les talents de détective de nos héros. Rien d’extraordinaire à cela! Ils examinent les scènes de crime, repèrent les indices puis les collationnent pour déterminer les missions à venir, mais cela permet de varier les plaisirs entre deux séquences “Action”.

Nos agents de sécurité savent utiliser la force brute lorsque la situation l’exige. Gotham Knights met un point d’honneur à transformer ses héros en guerriers accomplis, et le système de combat va dans ce sens. Il s’inspire notamment de la saga. merveille homme araignée, plutôt qu’Arkham, et s’appuie sur une combinaison d’esquives, de combos et de capacités. Résultat des affrontements nerveux, accessibles et techniques d’où se dégage un véritable sentiment de puissance. L’apprentissage se fait à la dure, dans la mêlée. Maîtriser le système de combat est encore plus excitant. Mais, parce qu’il y a un mais… et c’est l’un des seuls inconvénients au niveau du jeu. La caméra a parfois tendance à errer. Ce n’est parfois qu’un problème et cela n’enlève rien à la joie de se battre dans Gotham Knights.

L’infiltration n’est pas en reste, et complète la formule avec précision. Les observateurs peuvent choisir de rester dans l’ombre… ou non… et éliminer furtivement les ennemis en utilisant une variété de gadgets et de capacités. Il est recommandé de taguer les ennemis, de désactiver les caméras et de faire taire toute menace sans être détecté. Selon le personnage sélectionné, ces séquences gagnent en profondeur et en opportunité. Batgirl et Robin sont préférés lors des phases d’infiltration, contrairement à Red Hood qui est taillé pour le combat. La furtivité est amusante dans Gotham Knightsmême si le renseignement ennemi est encore artificiel.

Terminons par un grand classique du jeu vidéo moderne… la surcouche RPG censée accentuer la sensation d’immersion. Dans Gotham Knights, ces mécanismes RPG ne sont pas que des gadgets. Ils ont un réel impact sur le gameplay et la façon dont vous abordez les missions. Encore mieux, ils sont à l’origine d’un véritable sentiment d’empowerment des héros. Nos justiciers débloquent de nouvelles capacités mission après mission, mais aussi des costumes et des armes qui leur permettent d’affronter des ennemis toujours plus puissants et dangereux.

Gotham Knights : vous n'avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d'action-aventure !

Scénario

Gotham Knights s’inspire d’un arc narratif de Batman particulièrement apprécié des lecteurs, la Cour des hiboux. Cependant, le studio ne convient pas à la boîte proche de cette BD. Au contraire, il s’éloigne volontairement d’elle pour lui proposer une histoire épique et inspirée qui devrait plaire aux fans. Cependant, vous n’avez pas besoin de connaître l’univers de Batman à fond pour profiter pleinement de Gotham Knights. Les non-initiés manqueront sans doute quelques subtilités scénaristiques et autres clins d’œil pendant l’aventure… période.

Les développeurs ont assemblé le pack pour raconter le drame qui frappe la Batfamily. La mise en scène ne lésine jamais sur les cinématiques visuellement impeccables et encore moins sur les effets pour rendre justice au combat acharné entre les Chevaliers de Gotham et le Mal qui ronge la ville. En parlant de Evil, les scénaristes se plongent dans la matière source… les comics… pour enrichir les différentes intrigues, dont celle de la Court of Owls et de Harley Quinn. Cependant, l’absence flagrante de certains méchants emblématiques de la franchise devrait faire grincer des dents même les fans les plus exigeants.

Gotham Knights : vous n'avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d'action-aventure !

Contenu

Avec quatre héros disponibles pour les joueurs avec autant de façons d’aborder chaque mission, Gotham Knights fournit déjà l’essentiel… une vraie rejouabilité. L’aventure, qui dure une vingtaine d’heures, varie selon le personnage que vous décidez d’incarner. Les 4 justiciers ont des styles très différents et jouent différemment, même si les bases du jeu restent les mêmes. Nightwing joue les acrobates. Robin fait preuve de discrétion. Batgirl est un dur à cuire. Enfin, Red Hood privilégie la force brute et les armes à distance.

Gotham Knights diffère des précédents jeux “Batman” dans son orientation multijoueur. En effet, est entièrement jouable seul ou en coopération avec 2 joueurs, et les développeurs ont pensé à tout. Aucun joueur n’est obligé de suivre l’autre. Les deux héros peuvent se séparer pour résoudre divers crimes dans la même Gotham City, la même instance du jeu, avant de faire équipe pour accomplir une mission spécifique. En termes de jeu, la coopération se traduit par des combos d’attaques et des combats de boss forcément élégants qui varient selon que l’on est seul ou accompagné d’un allié.

L’histoire principale, ainsi que les différents arcs narratifs axés sur les méchants, risquent de vous occuper plusieurs nuits, et c’est sans compter la multitude de crimes prémédités ou opportunistes qui se déroulent dans la ville. Chaque patrouille est synonyme de braquages, vols et prises d’otages qui ne peuvent rester impunis. Et comme si cela ne suffisait pas, Gotham regorge de Batarangs à trouver, et même de courses de Batcycle pour mettre vos talents de pilote à l’épreuve. Sur le papier, Gotham Knights semble débordant d’activité, ce qui est vrai, mais en réalité, ces quêtes secondaires et ces crimes finissent par trop se répéterPrincipalement à la fin de l’aventure.

Gotham Knights : vous n'avez pas besoin de Batman pour créer un excellent jeu d'action-aventure !

conclusion

Batman est mort, et pourtant sa légende perdure. Gotham Knights coche toutes les cases pour le jeu d’action-aventure ambitieux et magistral. S’il n’est pas parfait, ce jeu offre aux fans une épopée de super-héros digne de ce nom, et c’est bien là l’essentiel.

Achetez Gotham Knights sur Amazon


À propos de Gotham Knights

Cette page contient des liens d’affiliation vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous ferez en cliquant sur l’un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais le e-commerçant nous versera une commission. Les prix indiqués dans l’article sont ceux proposés par les sites marchands au moment de la publication de l’article et ces prix sont susceptibles de varier à la seule discrétion du site marchand sans en informer JV.
Plus d’informations.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*