Essai : Toyota Corolla Cross, de belles qualités, mais…

Après le aygo et yaris, c’est au tour de la Corolla de recevoir sa version « Cross », c’est-à-dire SUV. Comme dans le cas de la variante surélevée de citadine japonaiseIl n’est pas nécessaire de chercher une relation entre l’esthétique du SUV et celle de la Corolla classique. Les deux ne partagent aucun élément de design extérieur. Là où les lignes de la compacte sont dynamiques et séduisantes, la carrosserie de cette version Cross est bien plus polyvalente… Au final, elles n’ont en commun que leur positionnement dans le segment C. Avec ses 4,46 m de long, 1,83 m de large et 1,62 m de haut, le nouveau SUV japonais se place efficacement entre RAV4 et C-RHmais aussi entre bris de corolle et 5 portes.

Nous avons connu mieux…

C’est une fois à l’intérieur que l’on peut voir les similitudes entre toutes les Corolla. La partie supérieure du tableau de bord est même identique sur tous les modèles. Il intègre le nouvel écran central de 10,5 pouces ainsi que la planche de bord entièrement numérique de 12,3 pouces. Les deux sont de série sur tous les niveaux de finition. Le premier est grand et facile à utiliser. Dommage que la navigation ne soit pas toujours très lisible lorsqu’il y a beaucoup d’agences. Heureusement, Apple CarPlay (sans fil) et Android Auto (connexion filaire) sont disponibles en cas de besoin. La vraie déception vient des matériaux utilisés dans l’habitacle. Disons qu’on a vu mieux… Les plastiques du dessous du tableau de bord, mais aussi de la console centrale et des portes avant et arrière vont se rayer (très) vite.

Il convient également de noter que les passagers de deuxième rangée ne disposent pas de coffres de rangement. Et ce n’est pas le seul défaut de ce SUV qui se veut familial… Avec un empattement de 2,64 m, l’espace aux places arrière est limité. Pas de problème pour les enfants et ados, mais les adultes de plus de 1,80 m peuvent avoir les genoux aux places avant… Et pour cause, son empattement est identique à celui de son petit frère, le C-HR ! Quant à son coffre qui passe de 433 à 1 337 litres, il n’est pas non plus le plus généreux du segment.

La flexibilité avant tout

Cette Corolla Cross abrite un choix de deux moteurs hybrides auto-rechargeables à 4 cylindres. L’entrée est un 1,8 litre qui envoie ses 140 ch uniquement au train avant tandis que le 2 l, celui de notre voiture d’essai, atteint 197 ch. En option, ce dernier peut entraîner les 4 roues. Mais malgré cette puissance d’environ 200 ch, le SUV japonais ne revendique pas la moindre prétention dynamique. Et pour cause, son moteur très linéaire est avant tout tourné vers la souplesse et l’économie. Toyota annonce une consommation moyenne d’environ 5 l/100 km aussi bien avec le 1,8 l qu’avec le 2 l. Il affiche 5,5 l/100 km en traction intégrale. Chapeau ! La box dispose également d’un mode régénératif efficace.

La ville, votre terrain de jeu !

Combinez n’importe lequel de ces blocs avec un amorti doux et confortable, et cette Corolla Cross brillera en milieu urbain. Tout d’abord, il n’est pas trop grand. Et puis, il se débarrasse facilement des bordures, pavés et autres ralentisseurs. Souvent alimenté uniquement par sa petite batterie, son moteur est on ne peut plus silencieux. Les transitions entre électrique et thermique sont pratiquement imperceptibles. Et malgré les redémarrages incessants, la consommation n’explose pas ! Bref, ce SUV excelle en comportement, du moins tant qu’on ne réclame pas trop de puissance.

Facile sur l’accélérateur…

Comme c’est souvent le cas avec les boîtes de vitesses à variation continue, dès que vous mettez trop d’accélérateur, le moteur se met littéralement à hurler ! Et cette Corolla Cross ne déroge pas à la règle… Mais l’excellente insonorisation entre le compartiment moteur et l’habitacle rend cette cacophonie à grande vitesse encore plus impressionnante ! De plus, l’arrivée de puissance est tellement linéaire que ce remue-ménage ne se traduit pas par un gain de vitesse instantané. A se demander où sont les 197 ch de notre voiture d’essai… Pire encore : la vitesse n’augmente pas, mais la consommation explose ! Au volant, donc, mieux vaut être prudent avec l’accélérateur. Et c’est un peu gênant. Car même avec des sensations de direction dénuées de sensations, cette Corolla Cross peut compter sur un châssis efficace avec très peu de tendance au sous-virage. Et malgré le confort et la souplesse de sa suspension, la carrosserie roule peu dans les virages. Enfin, une fois la vitesse stabilisée sur route, tout revient à la normale. La boîte de vitesses e-CVT apaise le moteur, qui redevient plus discret à mesure que la consommation revient à un niveau acceptable.

Combien ça coûte ?

Dans un premier temps, seul le 2l est disponible en Belgique. Il s’affiche à partir de 35 410 € en traction avant et 39 590 € en 4 roues motrices. La liste des équipements de série est bien fournie. Rien ne manque même dans la version “Dynamic” d’entrée de gamme. Le 1.8l arrive bientôt et devrait vous faire économiser quelques milliers d’euros, sans descendre sous la barre des 30 000 €. En d’autres termes, cette Corolla Cross n’est pas bon marché. Heureusement, il dispose d’une garantie qui peut être étendue à plus de 10 ans.

notre jugement

La Corolla Cross est un SUV qui ne manque pas de qualité, mais qui a aussi quelques défauts, surtout pour un véhicule familial ! On apprécie sa suspension moelleuse, son moineau consommateur, et sa garantie généreuse. Au contraire, on apprécie moins ses plastiques de piètre qualité, son manque d’habitabilité et son moteur bruyant en charge. Et une fois le tout mis en balance, son prix de départ à plus de 35 000 € pour le moteur 2 litres reste élevé… D’autant que sur ce segment et à ce prix, la concurrence est féroce !

Vous cherchez une nouvelle voiture?

Vous cherchez une Toyota? Choisissez parmi plus de 30 000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d’occasion ! Découvrez nos dernières annonces Toyota maintenant ici:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*