Essai – BMW X1 23i xDrive (2022) : Essence dans le mauvais sens ?

ET BREF

Le X1 4×4 le moins cher

218 chevaux 4 cylindres

A partir de 47 500 €

Dans la famille x1, je voudrais la version essence plus chère. Un M avec un 6 en ligne alléchant et bourré de chevaux ? Non. Il s’agit, pour l’instant, peut-être du 23i, propulsé par un 4 cylindres 2.0l turbo à injection directe, en fait le bloc 1.5l du 18i avec un cylindre supplémentaire. Équipé des technologies habituelles de BMW agissant sur la distribution (Valvetronic, Double Vanos), il fonctionne également selon le cycle Miller, qui limite le temps d’ouverture des soupapes d’admission, et développe 204 ch. Pas très avancé donc, compte tenu des pratiques actuelles, mais il est associé à une légère hybridation.

Le 4 cylindres essence produit des vibrations dignes d'un diesel au ralenti.  Heureusement, il s'avère efficace.
Le 4 cylindres essence produit des vibrations dignes d’un diesel au ralenti. Heureusement, il s’avère efficace.

En clair, il est livré complet avec un alterno-démarreur de 14 kW (19 ch), alimenté par un système électrique de 48 volts, le tout produisant… non pas 223 ch, mais 218 ch. Côté transmission, ce X1 a droit à une boîte à double embrayage à 7 rapports couplée à la transmission intégrale xDrive : très bien pour le confort de conduite et la sécurité active, mais tout cet attirail technologique se décline à un poids relativement élevé, annoncé à 1 650 kg (norme DIN allemande) ou 1 730 kg (norme européenne).

Par conséquent, la consommation annoncée est intéressante mais pas impressionnante, comprise entre 6,5 l et 7,2 l/100 km selon les options, donnant des émissions de CO2 comprises entre 146 g/km et 162 g/km. . Le modèle M Sport de cet essai, équipé d’un toit ouvrant panoramique et de jantes 19 pouces en option chaussées de Michelin PS4 S (245/45 R19), est annoncé pour sa part à 151 g/km et 6,7 l/100 km en mixte.

Une position digne de BMW

La grande tablette incurvée est un véritable accroche-regard, mais son ergonomie n'est pas convaincante.  Le combiné d'instruments est paramétrable, mais son graphisme manque d'élégance.  La qualité de finition est l'une des références de la catégorie.
La grande tablette incurvée est un véritable accroche-regard, mais son ergonomie n’est pas convaincante. Le combiné d’instruments est paramétrable, mais son graphisme manque d’élégance. La qualité de finition est l’une des références de la catégorie.

Comme les autres X1, le 23i profite de série de la climatisation bi-zone et de la navigation, cette dernière intégrée à l’immense dalle numérique incurvée qui contient également les instruments de bord. J’ai déjà dit à quel point je pense mal de cette installation, certes impressionnante mais discutable d’un point de vue ergonomique, puisqu’elle incite à détourner le regard de la route, notamment pour régler la climatisation, qui contient trop de commandes. . Reconnaissez en tout cas que l’ensemble est réactif et esthétique.

Le coffre contient des rangements supplémentaires très pratiques.
Le coffre contient des rangements supplémentaires très pratiques.
Ce banc coulissant est en supplément.
Ce banc coulissant est en supplément.

Pour le reste, on retrouve le bel habitacle du X1 nouvelle génération, qui allie des finitions de haut niveau, un espace intérieur appréciable et des aspects pratiques soignés, comme la banquette arrière rabattable 40/20/40 de série ou l’accoudoir central. flottant qui libère une bonne capacité de stockage. Cela dit, à l’arrière, on ne peut pas mettre trois sièges bébé côte à côte.

La position de conduite est très appréciée, tout comme le confort des sièges Advanced. Mais au démarrage, via un bouton sur la console centrale, déception : le moteur vibre presque autant que le diesel du X1 18d. Il est peut-être temps pour BMW d’acheter ses coussinets ailleurs… Cependant, dès que l’on roule, ce défaut s’estompe, et l’on apprécie la bonne filtration des aspérités, bien qu’il en reste peu sur les belles routes bavaroises où elles circulent. ce test. En mode Eco Pro, le 4 cylindres s’éteint souvent dès que l’on relâche l’accélérateur, grâce au dispositif de roue libre, puis s’enclenche instantanément à la moindre sollicitation. C’est pour économiser du carburant. Il fonctionne aussi bien en ville, où l’on se retrouve à déraper à l’arrêt, que sur autoroute, où le X1 peut parcourir quelques centaines de mètres, en fonction d’une bonne poussée ou d’une descente, sans consommer une goutte d’essence.

bon dynamisme

Essai - BMW X1 23i xDrive (2022) : Essence dans le mauvais sens ?

Sur ce dernier essieu, nous avons particulièrement apprécié la bonne isolation globale contre le bruit du vent, mais nous avons un peu trop entendu les roues, peut-être à cause de la suspension pneumatique majorée sur notre modèle d’essai. Les aides à la conduite fonctionnent très bien et le moteur offre de bonnes accélérations au besoin, tandis que la stabilité directionnelle est impeccable. Ce X1 23i est un excellent voyageur !

Et en route ? Ces qualités se retrouvent, bien sûr, et tant que le design est un peu sinueux, on découvre d’autres capacités appréciables. En fait, la 23i bénéficie d’un essieu avant assez accrocheur et d’une direction cohérente et informative, si vous avez activé le mode Sport. Pendant ce temps, un rembourrage bien conçu limite les mouvements du corps sans compromettre le confort. De plus, comme l’adhérence et l’équilibre sont excellents, la tenue de route ne souffre d’aucun défaut, même lors de freinages appuyés en appui. Bref, on est face à un châssis au dynamisme appréciable, pour un SUV familial bien sûr, et qui permet de bien utiliser le moteur. Malgré son son fade et trop audible, il ne manque ni de punch ni de piquant à haut régime. Quant à la boîte de vitesses, douce et rapide, elle passe toujours au bon rapport, les palettes sont donc rarement utilisées.

Au final, nous avons conservé la belle homogénéité du X1 23i. Quant à la consommation, à l’issue de ce test réalisé en conduite normale, elle s’établit à 8 l/100 km. Dans l’absolu, c’est très acceptable, mais on est tout de même un peu déçu par rapport à ce qu’annonce BMW.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*