Devin Booker martyrise les Warriors après un match torride !

Dans les commentaires, Reggie Miller et Candace Parker ont répété que cette rencontre n’était pas comme un quatrième match de saison régulière. Un parfum de playoff s’est clairement fait sentir entre ces deux équipes qui auraient pu se rencontrer lors de la dernière finale de conférence à l’Ouest. Et ce soir-là, les Suns n’ont pas manqué ce grand match et ont écrasé les tenants du titre en bonne position (134-105).

Le match a basculé en faveur des locaux, qui sont passés devant à la mi-temps après une première mi-temps très offensive (72-66), dès le troisième quart-temps. Une période marquée par de nombreuses fautes techniques distribuées et l’expulsion de Klay Thompson (lire ci-dessous) dont Phoenix a profité pour frapper un 11-0 en deux minutes.

Avec tous leurs partants bien sur leur palmarès, à l’exception d’un tir moins à l’aise Cam Johnson, les Suns ont ainsi creusé un écart substantiel (105-86) à l’entame du quatrième quart-temps. Ils ont confirmé ces bonnes impressions, notamment en défense pour contenir les Californiens, gérer leur avantage et même l’aggraver.

A RETENIR

Une troisième salle bouillante ! Pour avoir une idée du niveau d’intensité de cette rencontre, c’est la période à surveiller. Rien de moins que… sept fautes techniques commises ce quart-temps ! Outre les sanctions contre Chris Paul ou Deandre Ayton pour avoir défié un coup de sifflet, on se souvient surtout du combat entre Devin Booker et Klay Thompson qui a duré plusieurs minutes. Le second était particulièrement expansif vis-à-vis du premier, jusqu’à ce que les deux hommes finissent par se parler poitrine contre poitrine, valant un T manquant pour chacun. Mais Klay, décidément bouillant, continuait de grogner et encaissait sereinement un second penalty, synonyme d’expulsion. Une première course pour lui !

L’attaque des Warriors bâillonnée en seconde période. Encore cette saison, les Warriors n’ont pas pu mettre les gaz au troisième quart, ce qu’ils adorent. Blâmez-le sur une défense sérieuse des Suns, comme les lignes de coupe de Mikal Bridges ou la poursuite constante de Stephen Curry. Les visiteurs ont eu du mal à générer de bons tirs après la pause, terminant la seconde mi-temps avec seulement 39 points. Un total qui contraste avec les 37 points marqués… seulement dans le deuxième quart-temps.

La grande différence des lancers francs. Stephen Curry lève les bras au ciel après un coup franc technique converti. Le leader venait d’en perdre deux autres, les premiers pour lui depuis février. Le leader des Warriors était étonnamment le seul titulaire de l’équipe à s’être invité dans cette lignée. Où Devin Booker a passé une grande partie de la soirée à récupérer presque autant de coups en solo que les Warriors. Ces derniers n’ont obtenu que 17 tirs (13/17) contre deux fois plus que leurs adversaires (28/34).

TOPS/FLOPS

Devin Booker. On ne sait pas ce qu’il aurait pu dire à Klay Thompson mais ça a évidemment marché. Au-delà de cette erreur, la défense des Suns a signé un nouveau match très solide et plein de confiance en attaque. C’est déjà son troisième match de suite avec 33 points ou plus. On a aussi gardé son +32 en jeu.

Jock Landale. Chris Paul, Mikal Bridges et Deandre Ayton méritent une mention, mais le centre de sauvegarde a connu son meilleur match depuis son arrivée en Arizona. Utile en défense, où il a notamment contré Jordan Poole dans le cercle, il a fait preuve de sagacité en attaque, dans le poteau, où il a reçu de nombreux bons ballons de Chris Paul. Monty Williams a tellement aimé sa performance qu’il l’a renvoyé sur le terrain avec moins de sept minutes à jouer. Deandre Ayton semblait encore se demander pourquoi…

klay thompson. S’il s’est rendu en défense, face à Devin Booker justement, la défense a connu un nouvel après-midi galère en termes de tirs. Une soirée qui s’est terminée prématurément après que ces propos échangés avec son homologue des Suns avaient entraîné son expulsion. Pas le comportement le plus “utile” pour son équipe car Phoenix a profité de cet enchaînement pour creuser l’écart.

LA CONTINUATION

Soleils (3-1) : Accueil des Pélicans, vendredi.

Guerriers (2-2) : Chaleur réception, jeudi.

Phénix / 134 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS La source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
c.johnson 33 3/11 1/6 2/4 3 deux 5 deux 0 0 0 0 +26 9 6
M. Ponts 33 7/8 0/0 3/3 3 3 6 deux 3 1 1 deux +21 17 26
D.Ayton 25 6/14 0/1 4/4 5 9 14 4 5 1 4 0 +2 seize 23
C.Paul 35 5/10 4/5 2/2 0 sept sept 9 4 1 deux 0 +21 seize 26
D-Booker 35 10/19 3/8 11/14 1 1 deux sept 3 3 3 0 +32 3. 4 31
vous craignez dix 3/4 23 0/0 0 deux deux 0 0 1 0 0 0 8 dix
J.Okogie deux 1/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 +5 deux deux
Politique J. 22 6/12 1/4 4/5 deux 5 sept 0 1 0 1 deux +27 17 18
C. Payne 14 3/6 0/0 2/2 0 4 4 5 1 0 1 0 +8 8 13
D. Lee quinze 2/5 1/2 0/0 0 1 1 1 0 0 0 0 -5 5 4
L Shamet quinze 1/2 0/0 0/0 0 0 0 1 deux 1 1 0 +8 deux deux
47/92 29/12 28/34 14 3. 4 48 31 19 8 13 4 134 161
état d’or / 105 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS La source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
vert d 29 7/10 0/1 0/0 deux 6 8 5 4 3 5 0 -17 14 22
A. Wiggins 31 7/17 2/7 0/0 deux 4 6 3 4 1 0 1 -25 seize 17
k looney 17 3/3 0/0 0/0 deux deux 4 3 4 0 1 0 -4 6 12
s’éclipser 30 7/17 4/9 3/5 0 sept sept 8 1 1 1 0 -17 vingt-et-un 24
k thompson 19 1/8 0/5 0/0 0 0 0 deux 3 0 0 1 -12 deux -deux
J.Kuminga quinze 1/4 0/1 2/2 1 deux 3 0 deux 0 1 0 -13 4 3
j vert 17 0/2 0/2 0/0 0 3 3 0 1 1 deux 0 -dix 0 0
J Wiseman 18 5/8 0/0 2/2 deux 1 3 0 1 0 0 deux -19 12 14
T. Jérôme 12 0/1 0/1 0/0 0 1 1 deux deux 0 0 0 -8 0 deux
J. Poole 27 6/12 2/5 3/4 0 deux deux 5 5 0 1 0 -quinze 17 seize
de mauvaise humeur 25 4/9 2/4 3/4 1 deux 3 0 1 1 deux 3 -5 13 12
Total 41/91 10/35 13/17 dix 30 40 28 28 sept 13 sept 105 120

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*