Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 1311 du lundi 7 novembre 2022 [SPOILERS] – séries d’actualités télévisées

Dans le prochain épisode de “Demain nous appartient”… Pendant qu’Aurore fait plonger Brigitte, Georges donne une bonne leçon à Mona. Au même moment, une mauvaise blague de Benjamin blesse à nouveau Charlie.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers pour l’épisode de Demain nous appartient diffusé lundi soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne continuez pas à lire !

Lundi 7 novembre dans Demain nous appartient…

Aurore dénonce sa belle-mère

Aux Dauniers, l’ambiance est électrique. Aurore veut que Brigitte fasse un test ADN, mais William refuse. Il a peur de perdre sa mère. Aurore rappelle à son mari qu’elle a trouvé un des faux ongles de Delphine Laborde dans un des foulards de Brigitte. Mais pour William, cela signifie simplement que les deux femmes se sont vues, et non que sa mère a tué l’escroc.

Malheureusement, Aurore considère que c’est encore une possibilité et fait savoir à son mari qu’il n’a d’autre choix que de dénoncer Brigitte. Dégoûté, William dit à sa femme qu’il n’a eu aucun problème à mentir pour protéger sa sœur et qu’il peut voir qu’elle n’a d’intégrité que lorsque cela lui convient.

Au poste de police, Lisa informe Martin que le coroner a besoin de plus de preuves incriminantes avant de contraindre Brigitte à un test ADN. Cependant, l’enquête prend une tournure inattendue avec l’arrivée de William, qui souhaite témoigner.

Il assure à Martin que sa mère dormait dans sa chambre lorsque Delphine Laborde a été agressée et qu’elle ne pouvait pas quitter la maison car elle s’est réveillée peu avant le dîner. Devant un Martin dubitatif, William déclare qu’il vient de se souvenir de tout cela et que Brigitte ne l’a pas vu dans la maison à cause des somnifères qu’il avait pris pour s’endormir et que cela la laissait encore inconsciente à son réveil.

Informée par Lisa du témoignage de son mari, Aurore arrive à l’hôpital et tente de faire comprendre à William qu’il risque jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende pour faux témoignage. Mais William ne veut rien entendre, il est déterminé à protéger sa mère coûte que coûte. Qu’elle soit coupable ou non. Il estime que Delphine Laborde n’est pas une victime, mais une “salope” qui a agressé son père. Il ne comprend pas qu’Aurore veuille lui rendre justice.

Un peu plus tard, Martin informe Aurore qu’il a des doutes sur la déclaration de William. Mais Aurore jure qu’elle n’a aucune raison de douter de William. Cependant, le capitaine de police mal à l’aise accélère rapidement la conversation, ce qui n’échappe pas à Martin, qui charge Lisa de vérifier que William était chez lui au moment de l’agression, comme il le prétend.

Dans le même temps, William demande à sa mère de mentir à la police si elle est à nouveau interrogée, et de dire qu’elle l’a vu préparer le dîner au moment de l’agression de Delphine Laborde. Brigitte craint que son fils ait des démêlés avec la justice à cause d’elle, mais William jure qu’il ne leur arrivera rien. Brigitte avoue alors que son père serait très fier de lui s’il le voyait.

Alors que Manon confie à Nordine qu’elle ne comprend pas le comportement de son père et lui fait jurer de ne rien dire à Martin, Aurore prend une décision lourde de conséquences et dénonce Brigitte à Martin.

Aurore lui raconte tout sur le faux ongle qu’elle a trouvé dans l’écharpe de sa belle-mère. Martin, qui regrette d’avoir attendu trois jours pour le lui dire, a désormais la preuve que William a menti lors de sa déposition. Aurore se rend compte qu’elle vient de faire sauter le pas à sa belle-mère et que son mari va se parjurer. Elle demande à Martin de ne pas trop charger William devant le coroner, et le commandant Constant promet de faire de son mieux.

Grâce à ce nouvel élément, Martin obtient une commission rogatoire et se rend chez les Daunier en compagnie d’Aurore pour arrêter Brigitte. Aurore l’informe qu’elle doit les suivre au commissariat pour un prélèvement ADN. William comprend que sa femme l’a trahi. Il jure à Brigitte qu’il lui trouvera un bon avocat, puis dit à sa femme qu’il ne lui pardonnera jamais.

Georges décide de donner une petite leçon à Mona.

Au Spoon, Mona remarque un texto que Georges est sur le point d’envoyer à Victoire et commence à prendre une décision. Elle est persuadée que son fils et son ex-petite amie se sont remis ensemble. Georges explique alors à sa mère que ce n’est pas comme ça et qu’il remercie simplement Victoire d’avoir pris soin de lui lorsqu’elle lui a verrouillé le dos. Avant d’ajouter qu’il aimerait qu’elle ne s’immisce plus dans sa vie privée.

Au même moment, Victoire, folle de joie, annonce à Lisa que Samuel vient passer Noël à Sète et qu’elle va enfin pouvoir le lui présenter.

Mona, quant à elle, profite de la présence de Soraya au Spoon pour l’interroger sur Victoire. Mais lorsqu’il évoque la possibilité que Georges et Victoire soient sur le point de se remettre ensemble, Soraya rit et dit à Mona qu’elle se trompe complètement. Il nous assure que Victoire est très amoureuse de Samuel et que Georges et Victoire sont simplement amis. De plus, Soraya fait remarquer à Mona que même s’il y avait un début de sentiment chez l’un ou l’autre, ce ne sont pas ses affaires. Mais Mona n’en fait qu’à sa tête et entend scruter de près la vie sentimentale de son fils.

En déjeunant ensemble à l’hôpital, Victoire raconte à Georges que Mona a essayé d’obtenir des informations à leur sujet auprès de Soraya. Georges assure à son ex-petite amie qu’il a expliqué à sa mère qu’ils n’étaient que des amis et qu’il est désolé qu’elle soit si curieuse. Amusée, Victoire, qui connaît bien Mona, propose à Georges de donner une petite leçon à sa mère pour qu’elle arrête de se mêler de tout.

Alors Georges se rend au Spoon pour dire à sa mère qu’il est en fait de retour avec Victoire et qu’ils s’installent ensemble… à Tokyo ! Il déclare que Victoire a obtenu un emploi dans l’un des plus grands hôpitaux du Japon et qu’ils partent dans une semaine. Mona tombe d’en haut.

Une farce de Benjamin blesse Charlie.

Au lycée, Alma avoue à François et Charlie qu’elle a bien aimé la soirée qu’ils ont passée tous les quatre avec Benjamin il y a quelque temps et qu’elle aimerait bien recommencer. Elle leur propose de déjeuner au Spoon le lendemain et les deux tourtereaux acceptent sans hésitation. Après le départ d’Alma, Charlie admet qu’il s’est trompé à leur sujet et qu’il trouve Alma et Benjamin assez amusants après tout.

Alma retrouve Benjamin chez Spoon et lui fait part de cette idée de déjeuner. Le Dr Ventura accepte, mais avoue à son partenaire qu’il aimerait qu’ils évitent cette fois les “jeux d’enfants retardés”. Avant d’ajouter que si François est si doué à ce genre de jeu c’est parce que chaque soir il doit trouver de nouvelles idées pour occuper et divertir sa copine qui a 15 ans de moins que lui.

Embarrassée, Alma roule des yeux pour faire comprendre à Benjamin que Nathan est juste derrière lui. Elle craint que le jeune homme n’ait entendu la mauvaise blague de Benjamin et répète tout à Charlie.

Et en effet, Nathan s’empresse de raconter à son meilleur ami ce qu’il a entendu. Charlie tombe d’en haut mais reconnaît qu’au moins maintenant c’est réglé : Alma et Benjamin sont de beaux hypocrites.

Elle se confie alors à Adam, qui lui conseille d’en parler à François, persuadé qu’il sera de son côté. Mais Charlie a peur de se faire du mal quand il réalise que ses nouveaux amis ne se soucient pas de sa romance. Adam fait remarquer à Charlie que, pour l’instant, c’est surtout elle qui souffre de toute cette histoire…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*