Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 1308 du mercredi 2 novembre 2022 [SPOILERS] – séries d’actualités télévisées

Dans le prochain épisode de “Demain nous appartient”… Alors que Martin devient le principal suspect, Bart et Roxane partent en mission à travers la crèche. Dans le même temps, un ancien client de Maître Novack ne passe pas inaperçu.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne continuez pas à lire !

Mercredi 2 novembre dans Demain nous appartient…

MARTIN DEVIENT LE PRINCIPAL SUSPECT

Delfina est morte. Le procureur a été interpellé à l’hôpital puis conduit au commissariat où il a été interrogé par le commandant Constant en présence de Raphaëlle, son avocate. Cependant, Sébastien semble particulièrement perturbé et s’enferme dans le silence. Aurore, regardant l’interrogatoire derrière la vitre sans tain, ne reconnaît plus Sébastien. Celui qui était condescendant avant est devenu un petit animal blessé.

Lors de l’interrogatoire, le commandant Constant insinue que Sébastien s’est disputé avec Delphine et qu’il l’a poussée du haut des escaliers. Sébastien nous assure alors qu’il s’agit d’un faux puis précise qu’il n’aurait jamais levé la main vers elle. Lorsque Martin lui demande ce qui s’est passé, Sébastien refuse de répondre. Devant son silence, le policier le place en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de Delphine Laborde.

Plus tard, Raphaëlle retrouve son père en cellule et le pousse à passer aux aveux. Au pire, il jure qu’il n’a pas tué Delphine et raconte ensuite ce qui s’est réellement passé. Lorsque le commandant Constant lui a fait comprendre qu’ils sortaient avec la même femme, il s’est rendu à son hôtel pour la confronter. Malheureusement, elle ne voulait pas lui dire. Sébastien a voulu l’arrêter mais Delphine l’a frappé avec une lampe. Quand il revint à lui, il la chercha partout mais en vain. Par la suite, il n’a revu Delphine que lors de sa visite à l’hôpital. Bien qu’elle l’ait utilisé, Sébastien est tombé amoureux d’elle et se sent coupable. Si elle avait dit à la police où elle se trouvait, ils l’auraient arrêtée et elle serait encore en vie aujourd’hui.

Non loin de là, Camille et Emma prennent un verre en terrasse. Au pire, Camille dit qu’elle ne peut pas croire que son grand-père ait pu tuer cette femme. En les entendant se disputer, Manon se lance dans la conversation, sous-entendant que la police n’a pas arrêté son grand-père sans raison. Alors que le ton monte, Emma demande à Manon de partir avant que les choses ne dégénèrent.

Au commissariat, Karim, Lisa, Georges et Aurore discutent des mensonges du procureur. À cause de lui, la police a négligé l’escroc. Pour Aurore et Karim, il est coupable, mais Lisa estime que Sébastien n’a pas été la seule victime de Delphine Laborde. En fait, le commandant Constant avait également des raisons de lui en vouloir. Pour mettre fin aux doutes de chacun et clarifier définitivement son supérieur, Georges décide de limiter son téléphone au moment de l’attaque.

Plus tard, la police reçoit le rapport d’autopsie. Selon les conclusions du médecin légiste, Delphine Laborde est décédée d’une hémorragie cérébrale due à une complication après sa chute. Donc personne ne l’a tuée à l’hôpital. Le procureur a peut-être dit la vérité, mais cela ne l’exempte pas de sa chute dans les escaliers.

Après l’avoir convoqué à son bureau, Martin informe Sébastien qu’il a été relevé de sa garde à vue. Comme il est toujours le principal suspect, le procureur raconte enfin ce qui s’est passé le jour de l’agression de Delphine. Ayant besoin de la voir, Sébastien est retourné à son hôtel où il a passé l’après-midi et une grande partie de la nuit à boire au bar de l’hôtel. Lorsque le commandant Constant promet de vérifier tout cela, Sébastien répond qu’il porte cette affaire contre lui. Pour Martin, c’est faux, d’autant plus que toutes les pistes ont été explorées. Sébastien se demande alors pourquoi il n’était pas inquiet non plus. De son côté, Lisa dit que toutes les vérifications de l’emploi du temps de Martin sont en cours et que la police examine méthodiquement toutes les pistes.

En fin de journée, Aurore apprend à Lisa que l’alibi du procureur a été confirmé par la réceptionniste de l’hôtel. Par conséquent, tout soupçon envers lui est écarté. En revanche, Georges fait une révélation qui promet de changer le cours de l’enquête. En effet, le téléphone portable de Martin a été limité pendant près d’une heure à l’Etang de Thau. Comme il n’y a pas eu d’activité sur son téléphone pendant cet intervalle, le policier pense que Martin l’a peut-être laissé là pour inventer un alibi en agressant Delphine…

BART ET ROXANE PARTENT EN MISSION POUR LA CHAMBRE DU BÉBÉ

Enceinte de quatre mois, Roxane a moins de sautes d’humeur. Pressée de voir son bébé, la future maman commence à regarder les meubles de sa chambre. De plus, il a vu plusieurs meubles d’occasion sur un site peer-to-peer. Comme la vendeuse est prête à lui donner un prix si elle prend tout, Roxane doit s’y rendre l’après-midi. Par conséquent, elle demande à Bart de l’accompagner.

Après avoir récupéré les meubles à 45 minutes de Sète, Bart et Roxane s’arrêtent sur une aire de repos pour faire une pause. De retour au parking, ils découvrent que leur camion a été volé ainsi que tout ce qu’ils ont acheté pour le bébé. Bien sûr, pour Roxane, tout est de la faute de Bart et de son envie de café…

UN ANCIEN CLIENT DE MASTER NOVACK N’ARRIVE PAS

Au cabinet Perraud, Gabriel reçoit un certain Malik Ben Allal qui souhaite s’entretenir avec Maître Novak, qui s’occupe de tous ses dossiers. Lorsque le jeune homme lui apprend que l’avocate ne travaille plus ici et qu’elle a cessé ses activités pour des raisons personnelles, Malik se met en colère. N’ayant pas le temps de trouver un autre avocat, il veut parler à sa compagne. Malheureusement, Raphaëlle n’est pas encore arrivée. Malik quitte alors l’entreprise en promettant de revenir plus tard.

Par la suite, Soraya informe Raphaëlle de l’arrivée du client de Maître Novack. Cependant, en apprenant qu’il s’agit de Malik Ben Allal, il refuse de reprendre ses dossiers. Selon les mots de Sophie, c’est un client limite. Soraya propose d’y jeter un œil, mais Raphaëlle lui rappelle qu’elle n’est pas spécialisée en droit des affaires. Il demande donc à Gabriel de faire une liste de tous ses collègues qui pourraient être intéressés.

Lorsque Malik revient dans l’après-midi, Soraya lui dit que son collègue ne s’occupera pas de ses dossiers. Bien que particulièrement odieux voire menaçant, Gabriel le somme de partir immédiatement.

La nuit, Malik dîne seul au Spoon. Payant la facture, Audrey précise que la machine à carte de crédit ne fonctionne pas aujourd’hui et l’oriente vers le guichet automatique le plus proche. Tout en payant en espèces, Malik dit à Audrey qu’il essaie de devenir noir en forçant les clients à payer en espèces.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*