Cinquième. Le Grand Prix de Laval ce mardi 1er novembre 2022. – Angers Info

Le Grand Prix de Laval ce mardi 1er novembre 2022.

Direction Laval ce mardi 1er novembre 2022 pour le Tiercé-Quarté-Quinté+, dans cette épreuve le Grand Prix de Laval affrontera des coureurs. La course se déroulera sur 2850 mètres, et sera dotée de 75 000 €.

Dans cette épreuve, Rackham (1) n’avait plus couru depuis cinq semaines et avait le voyage dans les jambes pour ses débuts à Vincennes. Il n’a pas démérité mais ses jambes étaient lourdes à finir. Il va bien depuis. Je devrais montrer un autre visage. La longue distance sera en votre faveur. C’est vraiment un excellent marcheur. Je suis content de pouvoir concourir car je n’avais aucune inscription valide en novembre, dit Christoffer Eriksson.

les secrets du génie

Alexandre Abivard : Babirussa Jet (2) est actuellement en plein essor. Il s’adapte à toutes les pistes, comme en témoignent ses victoires à Vincennes le mois dernier, et récemment sur la piste de droite à Bordeaux. Il pousse très bien et peut rapidement occuper une bonne place. Si vous êtes à portée de balle au début de la ligne droite, vous ne devriez pas être loin de la vérité.

Eric HansenBondo : Pour sa première sortie à domicile, Armour As (3) revenait et s’est retrouvé à l’extérieur. Logiquement, il a demandé à respirer. C’était impossible dans ces conditions avec le 16. Il devrait évoluer vers le haut, sans être encore au top de sa forme. Il s’inscrira pour un petit mais pas meilleur endroit pour le moment. Cela devrait aller de mieux en mieux pendant l’hiver.

Jean-Philippe Raffegeau: Zante Breed (4) enchaîne avec une entame encourageante sur les 2.100 mètres de Vincennes, une piste qu’il apprécie particulièrement. Il n’a pas de bons engagements devant lui et cette course européenne arrive au bon moment. Il n’a pas convaincu Laval dans ses sorties mais, cette fois, il sera porté par l’économie. En dernier, il peut intervenir en cinquième, s’il démarre bien.

François Lagadeuc : Sahara Jaeburn (5) a attaqué fort, dernièrement aux Championnats d’Europe des 5 ans. Il est bien armé et avait également devancé Héraut d’Armes cet été à Enghien. Il va s’amuser sur la piste plate de Laval, mais le jump start reste un handicap pour lui. Cependant, si vous trottez, vous jouerez les bons rôles dans ce quintette.

Jean Michel Bazire : Ses premiers pas sous la selle étaient intéressants. Bordeaux S. (6) trouve ici un bel avantage. Il est capable d’adopter toutes les tactiques. Vous avez une première chance à cet événement. Je n’ai pas de préférence entre mes trois élèves, ils promettent de concourir pour le podium. Pour son retour à l’escalade à Enghien, Aura Sl (7 ans) avait du poids sur les pattes avant. Dans ces conditions, il n’a pas démérité du tout. Cette sortie lui a fait le plus grand bien. Je le dirige car c’est le plus difficile de mes trois élèves au début. Vous aimerez Laval. L’entrée en tête est favorable. De plus, il devrait se battre pour les premières places.

Stine Obstfelder : Sa préparation s’était concentrée sur le match de Salon-de-Provence, mais Rocky Tilly (8) s’est tendu lors des échauffements et s’est vite montré fautif. Son état de forme est incontestable et est à la hauteur de ses bonnes performances estivales. Le lot est bien composé, mais sait finir ses courses. Nous avons hâte de vous voir prendre une place.

Jean Michel Bazire : Huwaga (9) est en hausse en termes de forme physique. Sa dernière sortie lui a fait du bien. Elle a deux courses sur ses pattes et commence à être compétitive. Elle est très bien placée devant. J’ai enlevé les quatre pieds. Elle ne doit pas aller loin, j’ai des ambitions.

Thierry Duvaldestin : Après sa victoire à Langon début septembre, Gitano (10) n’avait plus de places disponibles. Puis il se rendit sur le terrain et ne reprit les exercices sérieux que pendant quinze jours. Il ne sera pas suffisamment préparé pour être compétitif. De plus, il gère les sujets pointus. Il tiendra vos fers. Votre tâche semble compliquée. Puis il ira à Bordeaux.

Antoine Weels : Halicia Bella (11 ans) n’avait pas couru à Bordeaux depuis un mois et demi lors de son dernier départ. Elle ne le méritait pas, deuxièmement. Il évoluera à la hausse. Elle découvre un très bon compromis en tête. Elle a le “Bazire” à battre. Vous avez besoin d’un cours d’économie pour vous exprimer pleinement. Il a une bonne chance à ce niveau, mais plutôt pour une place.

Yves Dreux : Dreamer Boy (12 ans) n’a pas été revu depuis Craon fin septembre. Physiquement il va bien. Cependant, il prend ses distances et doit affronter les jeunes. Cela rend votre tâche délicate avant le coup. Le profil plat de Laval sera un avantage pour lui. Je signe pour la cinquième place.

Jean-Luc Dersoir : Je m’attendais à voir Elite de Jiel (13 ans) bien courir pour son retour, ces derniers temps, sur le parcours qui nous intéresse. Il a tracé une belle ligne droite pour prendre la cinquième place. Cette fois, il doit reculer de vingt-cinq mètres, ce qui complique sa tâche. Cette course vous permettra d’atteindre le sommet. Cela dit, il est toujours en mesure de décrocher une place après une course réussie.

Jacques Bruneau : Equinoxe (14 ans) s’est reposé après l’hiver, avant de passer deux mois en mer, il n’avance pas dans sa préparation. Récemment, à Caen, il a plutôt bien tenu son jeu, d’autant qu’il se sent moins à l’aise avec sa main droite. Ça commençait bien dans la ligne droite. Ça va encore être un peu serré ici. On va suivre le mouvement et essayer de se rapprocher de la fin. A l’avance, ce sera difficile.

Alexandre Abivard : Diablo de Caponet (15 ans) avait terminé deuxième de cette épreuve l’an dernier, alors qu’il était parti de la première marche. Depuis, il a fait beaucoup de profits et sa marge de manœuvre est désormais mince, même s’il rapporte toujours un chèque à la maison. Mardi, il doit rendre vingt-cinq mètres à de bons chevaux. Nos ambitions se limiteront à de petites places.

Julien Le Mer : Fric du Chêne (16 ans) a dû rester longtemps debout à cause d’une tendinite à la jambe. Mardi, il retrouve la compétition après près de huit mois d’absence et logiquement il demandera un break. Il lui faudra plusieurs courses pour retrouver son meilleur niveau. En attendant, vous pouvez le jeter.

Un résumé : 11-5-1-6-2-9-7-4 Le résumé presse : 11 – 6 – 7 – 1 – 2 – 9 – 15 – 5

Équidia : 11-6-2-1-5-15-9-7
Europe1 : 1-11-2-9-6-15-13-5
Le Parisien : 11-7-1-2-6-5-9-3
L’Alsace :6-11-5-7-10-1-15-3
Paris Turf : 6-2-11-1-7-5-9-15
RTL : 1-9-11-2-6-7-15-10

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*