ce qu’il faut retenir de l’interview de François Braun dans France Bleu

Urgences pédiatriques, vaccination grippe et Covid-19, coup de poing : François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention, a répondu aux questions de Géraldine Mayr et Jimmy Mohamed ce vendredi à Bonjour docteur en France Bleu
. il s’est agrandi “la crise de la pédiatrie” un “une crise de l’hôpital, de notre système de santé” et a appelé les familles à ne pas courir aux urgences en pleine épidémie de bronchiolite
. Il leur demande de composer le 15 ou de se rendre chez un médecin généraliste pour ne pas surcharger les secours. Il a également mis en garde contre les dangers de la boufféeces cigarettes électroniques appréciées des jeunes.

Logo France bleu

“C’est une crise de notre hôpital, de notre système de santé”

La semaine dernière, le ministre de la Santé a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 150 millions d’euros
pour les services sous pression à l’hôpital et notamment en pédiatrie tout en 4 000 soignants pédiatriques ont adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron
déplorent des conditions de travail et de soins inadéquats, les résultats d’une “l’inaction politique irresponsable”. Pour le ministre de la santé, « Cette crise pédiatrique n’est pas une crise pédiatrique, c’est une crise de notre hôpital, de notre système de santé. Je le sais bien, nous vivons ensemble depuis des années et des années » expliqué dans France Bleu. _”Cette crise vient d’une politique menée depuis dix ans”_ a-t-il assuré l’ancien chef des urgences du CHR
de Metz Thionville.

Ne vous précipitez pas aux urgences

Toutefois, le ministre a assuré qu’il “New York [avait] sans classer les enfants” aux urgences pédiatriques comme l’avait assuré un membre de l’Assemblée nationale. “Quand on dit tirage au sort, cela veut dire en prendre certains et ne pas en prendre d’autres. Cependant, ce n’est pas ce qui se passe. Notre système prend soin de tous les enfants, de tous les malades. En revanche, François Braun demande aux parents de ne pas se rendre d’office aux urgences : “On ne peut pas tout régler en allant aux urgences. Les urgences ne doivent pas être la porte d’entrée de tout. La plupart des bronchiolites sont bénignes” Il expliqua.

“On ne va pas aux urgences pour une bronchiolite” – François Braun

François Braun explique queLa priorité doit être donnée aux médecins généralistes. pour la bronchiolite : “Ces bronchiolites doivent être soignées par des médecins de ville. On ne va pas aux urgences pour une bronchiolite !” Selon lui, le Samu permet aux familles d’être bien accompagnées : “C’est une bronchiolite très pénible, c’est normal. Mais dans ce cas on appelle le Samu, on appelle le 15. A ce moment-là on a un professionnel, un médecin au téléphone. Certains Samu ont même mis des pédiatres au téléphone qui donneront les bons conseils.”

Le règlement d’ici 15 “redonnera vie à l’hôpital”

Pour le ministre de la santé, régulation du Samu « va donner vie à l’hôpital“, et a même permis réduire la fréquentation des urgences de 5 à 6 % cet été, le premier en vingt ans. “On oublie trop que la France est quand même un pays où, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, où que vous soyez, vous avez un docteur. En quelques minutes au téléphone, en faisant le 15. Ce n ‘est pas trier, c’est simplement proposer aux gens la meilleure solution sur leurs problèmes de santé. Si vous avez mal dans la poitrine, ce médecin du SAMU va être capable d’évaluer si c’est peut être un infarctus ou simplement une Attaque d’anxiété”. François Braun a également expliqué que les nouvelles technologies permettent de mieux prendre en charge les patients : « On peut même, avec ce règlement médical du SAMU, utiliser son smartphone, son mobile et voir avec la caméra de son mobile. Ainsi, nous pouvons ajouter la vue à l’ouïe.

Les gens vont aux urgences parce qu’ils ne savent pas qu’il y a un médecin potentiellement disponible près de chez eux. Il est dans l’intérêt de cette réglementation médicale que vous disposiez de ces informations« Le ministre de la Santé a tenu à préciser.

Augmenter le nombre d’assistants médicaux

Mais comment approcher un médecin généraliste ? quand les Français n’ont pas forcément accès aux médecins généralistes ? Dans un rapport publié en mars 2021, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et de la statistique) rapporte que le nombre de médecins sera constant jusqu’en 2030. Ce rapport estime qu’il y aura 1,5 % de médecins en plus jusqu’en 2050. “Les médecins devront travailler différemment” a expliqué le ministre. “Un médecin passe 20% de son temps à des tâches administratives, un médecin hospitalier en passe plus de 50%” déplore François Braun_. “Les assistants médicaux ont permis aux médecins d’augmenter de 10% le nombre de patients par médecin, c’est énorme”_ a assuré le ministre. “Dans tous les territoires où il y a un besoin, on va mettre des assistants médicaux” a promis le ministre de la Santé dans France Bleu.

“Faites-vous vacciner, faites-vous vacciner”

“Faites-vous vacciner, faites-vous vacciner” a lancé le ministre sur l’antenne de France Bleu “Je le dis deux fois car il faut se faire vacciner quand on est fragile contre le Covid et contre la grippe. Il faut le faire maintenant et en même temps” dit François Braun. Mais alors, quel vaccin pour la retraite ? « Un vaccin polyvalent qui protège contre Omicron, puisque les variants qui circulent actuellement sont des filles et petites-filles d’Omicron » François Braun a répondu aux personnes les plus fragiles. Selon lui, ne vous méfiez pas de la nouvelle variante BQ1.1, une sous-variante d’Omicron : “On le connaît car il vient de BA.5 mais il n’a pas de pathologie plus grave.”

Une mission spécifique de prévention et de sport

Dans France Bleu, le ministre de la Santé, François Braun, a notamment annoncé qu’il allait réaliser une mission précise « Voyons comment on va plus loin dans les maisons du sport et de la santé. Ces centres sportifs et de santé, créés en 2019, favorisent “l’accès à l’activité physique et au sport à des fins de santé”. Selon le ministre, le nombre de centres sportifs et de santé atteindra “plus de 500 en fin d’année” mais il pense que “ce n’est pas assez” face à “L’importance de l’activité physique dans toutes les pathologies”. « Nous allons nous mobiliser avec la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, pour que la prévention et l’exercice physique soient une évidence dans notre société » dit François Braun.

“La bouffée amène les jeunes à fumer”

“Je m’engage à lutter contre les produits qui poussent nos jeunes à fumer” a promis le ministre de la Santé François Braun dans Bonjour Docteur. le souffle, très apprécié des ados
, est une cigarette électronique jetable, aux saveurs sucrées. Ils inquiètent le ministre de la Santé. “C’est très bien quand le but est d’arrêter de fumer” la majorité « Le but n’est pas de commencer à fumer. Or, malheureusement ce tabagisme entraîne nos jeunes vers ces 70 000 décès par an.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*