Ce PC à 600 $ prouve que Microsoft prend enfin au sérieux l’avenir de Windows

Le projet Volterra, comme s’appelait ce kit de développement pour Windows sur ARM, est maintenant disponible. Il est destiné aux développeurs qui souhaitent travailler sur des applications dédiées ou du moins optimisées pour tourner sur un PC ARM. La machine est disponible à environ 600 $.

La charrette avant le cheval ? Il y a tout juste quinze jours Microsoft a annoncé, entre autres, une version de sa Surface Pro, équipé d’un processeur ARM. Alors on se demande où étaient ses promesses faites en mai dernier, lors de sa conférence Build 2022.

En effet, nous n’avions aucune nouvelle de son Volterra Project, un mini PC Windows 11 grâce à une puce Qualcomm.

Faciliter la vie de ceux qui nous facilitent la vie

Comme l’a fait Apple avec ses Mac mini alimenté par un SoC A12Z lorsqu’il a annoncé son passage aux processeurs ARM, Microsoft a promis un kit de développement. Son objectif principal était évidemment de faciliter la vie des développeurs qui souhaitaient porter ou optimiser leurs applications pour le système d’exploitation de Microsoft fonctionnant sur un processeur ARM et non x86 (AMD/Intel).

“Aujourd’hui, si un développeur souhaite créer une application qui cible ARM, il doit généralement écrire son code et compiler ses fichiers binaires d’application sur un PC Windows x64, puis les copier sur un appareil ARM où il peut exécuter et tester l’application. . “, détaille le site de Microsoft. Autant dire que les développeurs avaient jusqu’à présent besoin d’une certaine motivation pour développer une application Windows native sur ARM.

Mais aujourd’hui, tout change, car voici le projet Volterra. Maintenant, cependant, il doit s’appeler Windows Dev Kit 2023 – c’est fou la fréquence à laquelle les noms de code des produits du géant de Redmond sont plus sexy que son nom définitif.
Hypercompact, aux allures de Mac mini, le Windows Dev Kit se présente sous la forme d’un boîtier qui mesure à peine 19,6 cm de large pour 15,2 cm de profondeur et 2,76 cm de haut. Cela en soi est très prometteur pour les PC Windows ARM de demain. Cette conception permet également aux développeurs intéressés d’acheter plusieurs unités, puis de les empiler par paires pour tester plusieurs scénarios de développement. L’ensemble pèse moins de 960g, sans doute grâce à son boîtier en plastique. Microsoft insiste sur le fait que son boîtier d’ordinateur est composé à 20 % de plastique océanique recyclé…

Une base solide, tourné vers l’avenir

La fiche technique de ce Windows Dev Kit 2023 est toujours aussi intéressante. Effectivement, il y a un Snapdragon 8cx Gen 3, avec un GPU Adreno, accompagné de 32 Go de RAM et de 512 Go de stockage SSD NVMe. Microsoft précise que son kit de développement pourra gérer plusieurs écrans simultanément, trois au total, dont deux 4K à 60 Hz… Bonjour Apple, dont le M2 ne gère qu’un seul moniteur externe !

Il suffit de suivre l’actualité des smartphones (et des Mac sous Apple Silicon) pour savoir que la présence d’un NPU, par Neural Processing Unit, n’est pas anecdotique. Cette puce sera dédiée aux calculs de tâches liées à la apprentissage automatique. Comme Google et Apple, Microsoft met en avant dans Windows 11 les avantages d’exécuter un algorithme “intelligent” en local, que ce soit pour supprimer le bruit de fond lors d’un chat vidéo ou pour traiter les images plus rapidement.

Cette base technique ne le rend clairement pas foudroyant, mais cela n’a pas d’importance. D’une part, un kit de développement doit permettre une optimisation, tant qu’il n’est pas surchargé pour donner aux développeurs une idée de ce que seront les configurations les plus légères. D’ailleurs, Les SoC ultrapuissants de Qualcomm, capables de rivaliser avec les M1 et M2d’Apple, ils ne sont pas encore là, bien qu’ils ne soient pas longs.

Mais revenons au présent et à ce Windows Dev Kit 2023, intéressons-nous à la connectivité, Microsoft a mis les petits ports dans les grands. Nous pouvons donc répertorier deux ports USB 3.2 Gen 2 au format USB-C et trois autres ports USB 3.2 Gen 2 au format USB-A. Une sortie mini-Display Port est également présente, ainsi qu’un port Ethernet. Pour ceux qui préfèrent le sans fil, il existe un module Bluetooth 5.1, ainsi qu’un module Wi-Fi 6.

Mais le plus intéressant pour les développeurs, c’est que ce kit est livré avec une boîte à outils conçue pour fonctionner nativement avec un processeur ARM, dont une version spéciale du célèbre Visual Studio 2022 pour Arm64.

Le mini PC de Microsoft propose une connectique assez complète.
MIcrosoft – Le mini PC de Microsoft offre une connectique assez complète.

Disponible en France maintenant, pour 600 $

Feu Project Volterra peut être acheté en France, mais aussi en Allemagne, en Australie, au Canada, en Chine, au Japon, au Royaume-Uni et bien sûr aux États-Unis bien sûr. Si la cible principale est le développeur, a priori n’importe qui peut l’acheter pour 599,99 $, puis il sera livré en deux ou trois jours.

Avec ce petit PC, Microsoft a de grandes ambitions et de grands espoirs. Il souhaite que sa communauté de développeurs se mobilise enfin et lui permette de proposer Windows 11 sur ARM avec plus d’applications. Parce que ce sont les programmes qui font l’attrait et donc le succès d’une plateforme, c’est ce logiciel tiers qui comble les usages.
Par conséquent, l’arrivée du Windows Dev Kit 2023 est une bonne nouvelle pour tout le monde. Pour Microsoft, bien sûr, cela dépendra moins d’Intel et d’AMD. Et aussi pour nous tous, utilisateurs réguliers de Windows. En fait, dans quelques mois, les PC ARM pourront enfin grandir et se multiplier. Les Mac Apple Silicon ne seront plus seuls sur ce créneau. La concurrence sera bonne pour le marché et nous permettra d’avoir plus d’options et peut-être même de meilleurs produits.

Police de caractère :

Blogue Microsoft

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*