Avec un super Darius Garland, Cleveland continue de dominer Boston

Cinq jours seulement après s’être réunis au TD Garden à Bostondans un thriller mémorable, marqué notamment par les 41 points de Donovan Mitchell et Caris Levert, cleveland et Boston ils se rencontraient déjà, mais cette fois dans l’Ohio. Comme vendredi dernier, le match s’est aussi joué en prolongation et, comme vendredi dernier, ce sont les Messieurs qui est sorti vainqueur (114-113).

Boosté par les bonnes performances du reborn Darius Guirlande (29 points, 5 rebonds, 12 passes, 3 interceptions), mais aussi celle d’un donovan mitchell (25 points, 6 passes) inspirés par les moments chauds, les Cavs confirment ainsi leur excellent début de saison, face aux actuels finalistes NBA, emmenés par jaylen brun (30 points, 8 rebonds) et Jayson Tatum (26 points, 12 rebonds, 6 passes, 4 contres).

A RETENIR

Darius Garland va bien, merci pour lui.. Tagué dans l’œil et absent depuis le premier match de la saison, le leader All-Star a (enfin) retrouvé les appartements ce soir. Un renfort de poids pour les Cavaliers, qui ont sans doute très bien tourné sans lui, mais il n’a pas fallu longtemps pour se rappeler pourquoi il était vital pour eux. Altruiste, pour arroser leurs intérieurs de ballons, ‘DG’ s’est également fait remarquer au score, où sa direction en 3-pts (5/11) a notamment détruit la défense des Celtics. Et, cela, dès le premier quart-temps, où il a planté la bagatelle de 14 points, pour se lancer de façon idéale à Cleveland dans ce quart-temps.

Donovan Mitchell et Jayson Tatum se sont régalés du “Embrayage”. Pas forcément auteurs de leur meilleur match de la saison, “Spida” Mitchell et “Taco Jay” ont néanmoins maintenu leur position dans le temps d’argent du quatrième trimestre. Alignés au tir à 3 points, près du cercle et sur demi-terrain, la défense des Cavaliers a tout fait et a cru donner la victoire à son équipe. C’était sans compter sur la fin des Celtics, qui ont répondu par un particulier plateauune énorme facture sur Jarrett Allen pour égaliser, puis un compteur de dernière seconde sur son coéquipier du repêchage 2017 pour arracher les prolongations.

Deuxième sommet en cinq jours. Les matchs entre Cleveland et Boston valent vraiment la peine d’être regardés cette saison. Comme vendredi, il a fallu du temps supplémentaire pour les départager, et comme vendredi, le niveau de jeu a parfois atteint de nouveaux sommets. Évidemment tout n’a pas été parfait, notamment dans la justesse des triplés ou dans la prise de décision, mais les deux équipes ont au moins eu le mérite d’offrir des matchs à suspense pour les observateurs et leurs supporters. Nous en commanderions sept autres de ce type, au printemps prochain…

TOPS/FLOPS

jaylen brun. Avant que Jayson Tatum ne prenne le relais dans les deux dernières minutes du quatrième quart-temps, l’autre All-Star de Boston a été l’homme fort des Celtics pendant trois quarts et demi avant de perdre pied et de perdre la direction, probablement parce qu’il était à bout de souffle. Agressif envers le cercle, capable de punir si nécessaire depuis la ligne des 3 points et menaçant dans le demi-fond, “JB” a fait “JB” et c’est lui qui a donné à C l’espoir de sortir vainqueur de l’Ohio, jusqu’à la prolongation .

Le couple Mobley/Allen. Si Darius Garland et Donovan Mitchell sont évidemment les leaders techniques de cette équipe des Cavaliers, il n’en demeure pas moins que la raquette Evan Mobley (15 points, 7 rbds) – Jarrett Allen (14 points, 14 rbds) est tout aussi fondamentale dans le succès de Cleveland. . Avant les Celtics bien réduits sous les panneaux, les deux intérieurs des Cavs ont donc profité des caviars de leur piste de retour pour les transformer et apporter des points faciles dans le tableau. Le plus, stabiliser au mieux la défense locale, dans le second rideau.

Le duo Brogdon/Williams. En dehors du banc, Malcolm Brogdon (15 points) et Grant Williams (11 points, 7 rebonds) ont fait le travail pour permettre aux Celtics de remporter la bataille des remplaçants. Régulièrement associés à la même époque, ils ont eu une influence positive sur le jeu de Boston dans (presque) chacune de leurs manches et ce, de tous les côtés du parquet, quand Derrick White, Marcus Smart ou Al Horford ont parfois eu du mal à se mettre en valeur. .

La Banque de Cleveland. Si JB Bickerstaff a dû tirer sur ses organisations de titulaires, c’est en grande partie parce que ses remplaçants ne lui ont pas donné satisfaction. De Kevin Love à Dean Wade, en passant par Isaac Okoro, Robin Lopez ou Cedi Osman, les rotations des Cavaliers se sont déchirées, amassant un total de 16 points mais seulement 5/22 au tir, dont 0/11 au tir à 3 points. . Trop peu, quand on sait que Malcolm Brogdon ou Grant Williams étaient, par exemple, un bon après-midi, en face.

LA CONTINUATION

Cleveland (6-1) : trajet à Détroit, dans la nuit de vendredi à samedi (00h00).

Boston (4-3) : Réception à Chicago, du vendredi soir au samedi (00h30).

cleveland / 114 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS la source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
E.Mobley 32 7/8 0/1 1/2 deux 5 sept deux 3 0 3 0 +15 quinze 19
j allen 36 6/11 0/0 2/2 3 Onze 14 0 deux 0 3 deux -17 14 22
guirlande D 42 9/20 5/11 6/7 0 5 5 12 3 3 1 0 +10 29 36
C. LeVert 46 4/12 3/7 4/6 deux 6 8 4 4 0 1 0 +1 quinze seize
michel 44 27/11 3/9 0/0 0 4 4 6 3 1 0 deux -3 25 22
K Amour quinze 2/10 0/5 4/5 1 4 5 0 1 0 1 0 -4 8 3
d patauger 24 2/7 0/3 2/2 1 3 4 0 4 deux 1 0 +2 6 6
C.Osman 13 0/3 0/3 0/0 0 4 4 0 1 0 0 0 +2 0 1
Je Okoro 8 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 deux 0 1 0 -6 0 -1
R. Lopez 5 1/2 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 +5 deux 1
42/100 11/39 19/24 9 42 51 24 23 6 Onze 4 114 125
Boston / 113 Coups rebondit
joueurs le minimum Coups 3 pointes LF SOIT J PS La source en toi pb Connecticut +/- points évaluer
J. Tatum 43 21/08 2/9 8/8 3 9 12 6 0 1 6 4 -seize 26 30
A.Horford 40 5/11 1/4 1/1 1 Onze 12 1 deux 1 1 1 +11 12 vingt
je suis intelligente 37 5/12 1/5 5/5 0 6 6 5 3 0 1 0 -3 seize 19
d.blanc 32 1/4 1/3 0/0 0 3 3 6 4 0 0 deux +7 3 Onze
j.brun Quatre cinq 26/10 3/10 7/7 deux 6 8 4 5 1 3 0 +7 30 24
g.williams 32 3/7 2/6 3/4 deux 5 sept 0 5 deux 0 1 +4 Onze seize
S. Hauser dix 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 3 0 0 0 -9 0 -1
cornet l 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 1 0 0 1 -8 0 deux
M Brodon 24 6/11 1/3 2/2 0 4 4 3 1 0 3 0 +2 quinze 14
38/93 11/41 26/27 8 44 52 26 24 5 14 9 113 135

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*