Au final, les canaris arrachent leur ticket pour la proie ! – Rapport de joueur et NOTES (Olympiakos 0-2 Nantes) – Football

Grâce à deux buts inscrits dans le dernier quart d’heure sous l’impulsion du duo Blas-Mohamed, le FC Nantes a battu l’Olympiakos (2-0) et a profité du résultat favorable de Qarabag dans l’autre match pour se qualifier pour l’Europe !

Au final, les canaris arrachent leur ticket pour la proie !  -RÉ

L’entrée de Blas a tout changé.

Mission accomplie pour le FC Nantes ! Longtemps apathiques et endoloris, les Canaris sont parvenus à s’imposer sur le terrain de l’Olympiakos (2-0) ce jeudi à l’occasion de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue Europa.

Ce succès, couplé au match nul de Qarabag face à Fribourg dans l’autre match de la phase de poules (1-1), permet aux vainqueurs de la Coupe de France d’assurer leur ticket pour les barrages !

Nantes souffre…

Après des premières minutes très encourageantes avec un but refusé pour hors-jeu par Guessand, Nantes commençait à déchanter avec la sortie très précoce de Fabio. Très vite, les visiteurs laissent d’énormes vides dans le dos et se font piquer. En raison de leurs approches, El-Arabi, Kamara et Hwang n’ont pas profité au début. Mais, au fil des minutes, le danger s’est sérieusement rapproché du but de Lafont, contraint de sauver les meubles contre El-Arabi puis Bowler, avant d’être remplacé par Pallois, pas malchanceux pourtant d’échapper au penalty contre Hwang sur ce tir.

canaris inoffensifs

Poussés par l’envie d’un rival qui n’avait rien à jouer, les Canariens ont passé leur match, incapables de s’agiter sauf sur coups de pied arrêtés. Après un timide réveil au retour des vestiaires, symbolisé par un tir de Ganago dans les bras de Tzolakis, le rythme chute rapidement. Des statistiques qui révèlent la léthargie nantaise : à l’heure du jeu, les Grecs n’ont pas eu besoin de commettre la moindre erreur !

L’attente… puis la libération

Après une nouvelle envolée de Lafont, décisive dans une inspiration lointaine de Kunde, les visiteurs se sont pourtant mis à jouer plus haut. Des intentions relativement bonnes mais récompensées par une tête victorieuse de Mohamed dans un centre de Blas, lancé à la mi-temps (0-1, 79e). Dès lors, ce jeu n’était plus le même. Si Sissoko manquait le break d’une tête, Blas terminait le point d’un piqué après une talonnade de Mohamed (0-2, 90e). Il ne restait plus qu’à connaître le résultat du match de Qarabag, qui s’est prolongé… Enfin, après de longues minutes de patience sur le bord du terrain, les joueurs du FCN ont été informés du résultat favorable en Azerbaïdjan et ont pu éclater en joie. !

Note du match : 4/10

Un tout petit jeu. Déjà éliminés et sans complexes, les Grecs ont montré un visage de conquérant en première mi-temps mais ils ont manqué de beaucoup de précision en gâchant un grand nombre de situations. De leur côté, les Nantais n’ont presque rien montré pendant 75 minutes avant de se réveiller, notamment en offrant une superbe action collective sur le deuxième but.

Les objectifs :

– Sur le côté gauche de la surface, Blas est arraché au centre dans l’axe où Mohamed, seul, surgit, et prend le dessus d’une tête puissante et imparable à bout portant (0-1, 79e).

– En contre-attaque, Blas lance Sissoko, qui centre pour Mohamed. D’une frappe au talon, l’attaquant fait reculer Blas, qui punit Tzolakis, en avant, d’un piqué (0-2, 90º).

BILLETS NANTAIS

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

Homme du match : Alban Lafont (7/10)

Si c’est le duo Blas-Mohamed qui a fini par leur offrir la qualification, il ne faut pas oublier que Nantes s’était maintenu en vie jusque-là grâce à leur gardien. Le Tricolore a effectué deux arrêts en début de match contre El-Arabi et Bowler. Il dévie alors tant bien que mal le tir puissant de Kamara, avant d’effectuer un vol salvateur à l’heure de jeu sur la tentative de Kunde.

NANTES :

Alban Lafont (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Sébastien Corchia (4,5) : l’arrière droit n’a guère offert son apport offensif habituel et a très peu joué en tant qu’attaquant. L’ancien Lillois a longtemps souffert des accélérations de Kamara. Un peu plus à l’aise sur la fin quand Nantes a enfin pris le contrôle des initiatives.

Jean-Charles Castelletto (4) : bien qu’il ait terminé sa partie par des interventions plus autoritaires, le défenseur central a connu un vrai calvaire en première mi-temps. Battu dans les duels et souvent en retard, le Camerounais a raté une occasion de marquer des points.

Nicolas Pallois (6) : Si sa tape au talon sur Hwang avait abouti à un penalty, on n’aurait pas forcément le même discours à son sujet. Quoi qu’il en soit, écartant le danger dans cette action puis effectuant un virage salvateur aux pieds de l’attaquant, le défenseur central a lâché plusieurs ballons chauds.

Fbio (non classé) : les galères continuent sur le côté gauche. De retour après plusieurs semaines à l’infirmerie, le Brésilien s’est blessé dès le départ. Terrible… Remplacé à la minute 5 par Denis Appiah (4), qui a systématiquement bu de l’eau contre le Bowler agité en première mi-temps. Le latéral vivait alors un second acte un peu moins tourmenté.

Evann Guessand (5) : un vrai nécessiteux. Hormis son but refusé en corner dès les premiers instants, le milieu offensif droit n’a pas vraiment eu l’occasion de briller dans le plan offensif mais il s’est distingué par son travail défensif constant, quoique parfois maladroit. Remplacer la minute 80 par Marcus Coco (non non).

Samuel Moutoussamy (4) – Le milieu de terrain a généralement faibli lorsque les Grecs ont joué sa main en première mi-temps. Malgré quelques bonnes interventions, les Congolais n’ont pas non plus su utiliser le ballon. Remplacer la minute 73 par Kader Bamba (non non).

Moussa Sissoko (4,5) : Débordé dans l’entrejeu, le milieu de terrain a manqué de prévoyance dans plusieurs situations et avec le ballon compte tenu de son expérience. Le Tricolore récupère un peu sur la fin et contribue au 2e but.

Moses Simon (3) : l’ailier nigérian n’a jamais pu faire la différence dans ses dribbles ou ses centres et a été sacrifié à la mi-temps. Remplacer la minute 46 par Ludovic Blas (7). Petit à petit, le milieu offensif parvient à fluidifier le jeu nantais et joue un rôle clé dans ce classement avec une passe décisive suivie d’un but.

Ignatius Ganago (5) : Longtemps, l’attaquant a été le seul joueur nantais à avoir vraiment tenté de sonner la révolte. Tout comme son coup de poing trop doux après son retour des vestiaires, cela n’a pas suffi. Remplacer la minute 73 par Pedro Chirivella (non non).

Mostafa Mohamed (7) – Placé trop haut trop longtemps sous Ganago et isolé de ses milieux de terrain, l’attaquant a pourtant trouvé le moyen de devenir le héros du jour. L’Egyptien laisse d’abord parler son sens de la position et du jeu de la tête pour déchaîner le FCN dans l’axe de Blas, puis se transforme en passeur décisif inspiré. Belle.

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Ligue Europa en Maxifoot

Et pour vous, qui ont été les meilleurs et les pires joueurs du match ? Commentez dans la case “commentaires” ci-dessous !

OLYMPIAKS 0-2 NANTES (mes-tps : 0-0) – LIGUE EUROPA – Groupe G (Nantes) / Journée 6
Stade : Georgios Karaiskakis, Pirée – Arbitre : Serhiy Boiko, Ukraine

mais : – Mostafa Mohamed (79e) L. Blas (90e) pour NANTES
avertissements : Q. Délais (90+3e)pour OLYMPIAKOS – J. Castelletto (49e), S.Moutoussamy (68e)pour NANTES

JEUX OLYMPIQUES : K.TzolakisAlexandros Kalogeropoulos (P. Ciss, 60e), Retards P.T. Androutsos, M. Vrousai (A. Sapountzis, 46e)P. Malong, A. BouchalakisY. El-Arabi (S. Vrsaljko, 46 ​​ans)J. Bowler (Pipa vila, 85e), A. Kamara (Marcelo, 69e)Hwang Ui-jo

NANTES : a.lafontJ. Castelletto, N. BalloisS. Corchia, Fbio (D. Apia, 5e)M. Sissoko, S. Moutoussamy (K. Bamba, 73 ans)Moustafa MohamedE. Guessand (M. Coco, 80), M. Simon (L. Blas, 46e)Je gagne (Chirivella, 73)

VIDEO : la joie de Nantes après l’attente

Mohamed, premier héros de la soirée

Blas a fait une percée décisive

La joie de Nantes devant ses supporters

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*